Etna et Stromboli (Sicile / Italie)

7a62c7992e81b047f675c8f7812faf3b.jpg18 heures : Ce soir, le tremor éruptif est toujours aussi bas sur l’Etna et rien de laisse prévoir une nouvelle crise éruptive dans les prochaines heures. Il est vrai qu’en ce moment le Cratère SE est particulièrement inconstant et il peut se réveiller sans crier gare, ce qui justifie ma mise en garde de ce matin concernant les randonneurs dans ce secteur. La brièveté des crises éruptives de ces derniers temps montre par ailleurs qu’il ne faut pas se précipiter sur les billets d’avion, au risque d’arriver en Sicile après la bataille… !
S’agissant du Stromboli, la situation est tout aussi calme. On observe toujours quelques bouffées de gaz et de cendres en provenance du Cratère SO, mais rien de vraiment remarquable. Hormis quelques écroulements classiques, la Sciara del Fuoco ne montre aucun signe particulier.

baf9651394ae58a5d971d45299bf3693.jpg18 :00 : This evening, the eruptive tremor on Mount Etna is still at a low level, and no other eruptive crisis should occur in the hours to come. However, we should not forget the SE Crater is very fickle at the moment and it may wake up suddenly, which justifies my warning concerning trekkers this morning. Besides, eruptive crises are very short and it would be a mistake to rush and buy airline tickets, with the risk to arrive in Sicily after the battle…!
As far as Stromboli is concerned, the situation is quiet as well. One can still observe some puffs of gas and ash from the SO Crater, but nothing really worth the while. Apart from some usual collapses, the Sciara del Fuoco doesn’t show anything special.

Publicités

Etna (Sicile / Italie)

6c14a0b546b83863ad4c198827f2bda0.jpg8 heures: La crise éruptive s’est brutalement arrêtée vers 22h30 GMT (00h30 heure locale). Ce matin, le tremor éruptif a retrouvé son niveau bas d’avant la crise. Le sommet du volcan est encore encapuchonné de nuages et toute observation sur les webcams est impossible. Néanmoins, il n’y a plus d’anomalie sur la télécaméra thermique.
On peut raisonnablement penser que cette crise sera suivie d’autres. Comme je l’indiquais précédemment, il y a (depuis plusieurs années d’ailleurs) une fragilité de l’édifice au niveau du Cratère SE et le magma n’a aucune difficulté pour s’engouffrer dans les fractures quand la pression des gaz est suffisante.
A mon humble avis, les autorités auraient tout intérêt à restreindre l’accès à cette zone. Les dernières crises éruptives ont eu lieu de nuit. Si elles se produisent de jour avec des randonneurs et autres touristes sur les lieux, la situation risque de devenir compliquée !

1554fefccd5596dcf54247685bdefbd8.jpg8:00: The eruptive crisis suddenly stopped at 22:30 GMT or so (00:30 local time). This morning, the eruptive tremor has regained the low level it had before the crisis. The summit is still shrouded with clouds and any observation on the webcams is impossible. However, there is no thermal anomaly on the thermal telecamera.
One may reasonably think this crisis won’t be the last. As I put it previously, the edifice is fragile in the SE Crater area so that magma finds it very easy to find a path to the surface under the pressure of the gases.
In my opinion, the authorities should restrict the access to that zone. Indeed, the last eruptive crises took place at night. Should they occur during the day, with trekkers or tourists on the spot, the situation may rapidly become a problem!

Etna (Sicile / Italie)

5f43cc63513051d885f57fcfb9d71c24.jpg16 heures: Depuis 11h GMT (13 h heure locale), on observe un accroissement du tremor éruptif. Actuellement le temps est nuageux sur le massif et les webcam ne permettent pas de voir ce qui se passe. Néanmoins, au vu des images transmises par la caméra thermique, il semblerait qu’un nuage de cendre s’échappe du sommet du Cratère SE. De plus, une anomalie thermique est visible au sommet du cratère.
19 heures : Confirmation de cette reprise d’activité par le journal La Sicilia. Depuis environ 16 heures, le Cratère SE serait le siège d’une forte activité explosive avec des projections incandescentes et des émissions de cendres qui retombent sur le versant Est du volcan. Le temps est encore trop couvert pour faire des observations. Ces informations sont fournies par les guides de l’Etna. Rappelons que la dernière crise éruptive de ce genre remonte au 11 avril dernier.
20 heures et 21 heures: Une éclaircie permet de voir une fontaine de lave au sommet du Cratère SE ainsi qu’une coulée sur le versant Sud-Est du cratère, en direction de la valle del Bove.
Cette nouvelle crise éruptive n’est pas vraiment une surprise. Comme me le faisaient remarquer récemment les guides, tant que ce secteur du volcan restera fracturé comme il l’est actuellement, chaque montée de magma trouvera un chemin facile vers la surface.
23 heures: Les fontaines de lave ne se limitent plus au sommet du Cratère SE proprement dit. Elles jaillissent maintenant de toute la fracrure qui tranche le flanc SE du cône.

29a3f0364283f180aecef82ddf571726.jpg16:00: Since 11:00 GMT (13:00 local time), the eruptive tremor has been increasing. At the moment, the weather is very cloudy on the volcano so that it is impossible to see what’s happening. However, looking at the pictures from the thermal telecamera, it seems a cloud of ash is coming out of the SE Crater. Besides, a thermal anomaly can be seen at the top of the crater.
19:00: The local newspaper La Sicilia has just confirmed this new eruptive activity. Since 4 p.m., the SE Crater has been the seat of a strong explosive activity with incandescent ejecta and ash emissions that are falling on the eastern flank of the volcano. The weather is still too cloudy to make observations. This information is provided by the guides of Mount Etna. The volcano’s last eruptive crisis occurred on April 11th.
20:00 and 21:00: A clearing in the clouds allows to see lava fountaining on top of the SE Crater and a lava flow on the south-eastern flank of this crater, towards the valle del Bove.
This new eruptive crisis is not really a surprise. As the guides recently told me, as long as this part of the volcano is fractured like it is at the moment, magma will find an easy path to come to the surface.
23:00: Lava fountaining is no longer confined to the summit of the SE Crater. Lava is now squirting from the whole fracture that slashes the SE flank of the cone.

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

Selon l’Observatoire dans son bulletin d’hier, « le tremor lié à l’éruption dans le Grand Brûlé est globalement assez constant à un niveau bas. Quelques éboulements dans le Dolomieu ont été observés. 80 séismes ont été enregistrés sous le sommet, dont 55 profonds situés entre -1 et -5 km sous le niveau de la mer (sous le sommet), liés à une possible réalimentation de la chambre magmatique) et 25 séismes sommitaux avec une intensité maximale de 2,5. Quatre séismes liés à la plate-forme en mer ont été observés, vendredi à 21 h 15 et samedi à 6 h 40, 7 h 05 et 8 h 50 (heure locale). Aucun séisme (hors enclos) dans la région du Tremblet n’a été observé. »
Pourtant, selon la dernière édition du Journal de l’Ile, rien n’est épargné depuis vendredi aux habitants du Tremblet les plus proches de l’enclos du volcan. Il suffit l’article pour se rendre compte de la difficulté de la situation au Tremblet :
« De nouvelles coulées ne cessent d’arriver à la mer, produisant à chaque fois la même réaction chimique et la lassitude générale. Les habitants dénoncent toujours le manque d’information, doivent se débrouiller pour se fournir en masques de protection contre la poussière omniprésente, à défaut des gaz. Vendredi soir, la gendarmerie est venue cogner aux portes pour demander à chaque famille de rester confinée en raison de la situation.
Un vent violent a soufflé toute la nuit, noyant le quartier sous les cendres et les braises qui tournoyaient depuis les rampes de l’enclos. Les gendarmes, eux, se sont repliés sur le barrage de Citrons-Galets. Les pompiers ont affronté seuls les flammes et les gaz, sans masque. L’un d’eux, hier matin, reprenait son souffle en inspirant de l’oxygène à partir de l’unique bouteille disponible. Dans de telles conditions, il aurait été impensable d’accueillir le public ce week-end. Les rares visiteurs, pistonnés ou privilégiés, n’ont pas tenu plus de quinze secondes sur le point de vue en haut des rampes, aveuglés par le sable, rampes elles-mêmes restées inaccessibles des heures durant, barrées par le mur de chaleur soufflé par le volcan. Le point de vue aménagé à grand renfort de cadres métalliques soudés et de grillage, pas plus que les travaux de purge ne servira sans doute, attisant la grogne de ceux qui auraient aimé que le public puisse venir dès le début : “Il y a deux semaines, on ne craignait rien. Aujourd’hui, ça devient chaque jour un peu plus impossible”. La grogne a gagné aussi un peu plus l’unique restaurateur, “Le Vieux Port” de la famille Dalleau. Il ne peut même plus recevoir de clients, alors qu’il avait bénéficié un temps d’une tolérance. »

4bd12e4a462f5a276e8baee81dbe0482.jpg

Home Reef (Iles Tonga)

2a2c655106b5ffde458c5db7fff9d3db.jpgEn août 2006, une éruption du volcan Home Reef dans les îles Tonga recouvrait la mer d’une couche de pierre ponce. Après avoir atteint le Vanuatu au bout de 3 mois, la pierre ponce vient de toucher les côtes orientales de l’Australie – distantes de quelque 3400 km – 8 mois après l’éruption…
Source: Volcano News (John Seach).

99fb754abe38491473989e9bd0b87f63.jpgIn August 2006, an eruption of the Home Reef volcano in Tonga covered the sea with a layer of pumice. After reaching Vanuatu 3 months later, this pumice has just reached the eastern coasts of Australia – 3400 km from the volcano – 8 months after the eruption.
Source: Volcano News (John Seach).

Klyuchevskoy (Kamchatka /Russie)

aba4450774ec00ed117d5190255f8bce.jpgLe volcan a émis un volumineux nuage de vapeur de 1,5 km de hauteur ce matin. L’éruption qui a commencé le 15 février est beaucoup moins intense que celle de 2005, mais l’activité éruptive est actuellement en hausse, avec un accroissement du tremor volcanique.
Deux coulées de lave de plus d’un kilomètre descendent du cratère (On les voit très bien sur la webcam de nuit). L’une d’elles s’est arrêtée et est en phase de refroidissement, tandis que l’autre continue à avancer. La chaleur de la lave (plus de 1000°C) fait fondre le glacier et des explosions phréatiques ont été enregistrées au niveau du contact de la lave avec la glace. Des coulées d’eau et de boue descendent également le flanc du volcan.
La ville de Klyuchi n’est pas menacée pour le moment par le volcan.
Ci-dessous, une vue du volcan sur la webcam (image du 27 avril).
Source : Agence Tass

6cdb6391276d7c8881a3a6734c6a9c85.jpgThe volcano has spewed a powerful vapour column to a height of up to 1.5 kilometres above the summit this morning.
The eruption that began on February 15 so far is considerably weaker than the 2005 eruption, but volcanic activity is intensifying. The amplitude of the volcanic tremor is growing.
Two lava flows of over one kilometre each came down from the crater (They can be seen very clearly on the webcam at night). One of them stopped and is gradually cooling down and the other continues to flow. The heat from lava (up to 1,000 degrees Celsius) is melting the glacier. Phreatic explosions have been registered in the area of the lava contact with ice. Flows of water and mud have been coming down the volcano slope.
The Klyuchi settlement with a population of about 5,000 is the closest to the volcano, but specialists say that the volcano is posing no danger for the population.
Here below a view of the volcano on the webcam (April 27th)
Source: Tass press agency.

e93c0c72707b25a1116b6d72e4ce94de.jpg

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

36e9ac6899c89a690cf797ad1230a86e.jpgAlors que des coulées se répandent toujours largement dans le Grand-Brûlé, le tremor lié à cette activité est « globalement assez constant à un niveau bas », selon l’Observatoire Volcanologique. « Néanmoins des moments de plus forte intensité ont été enregistrés, qui correspondent à des périodes de coulées de lave très abondantes ». Par ailleurs, note l’Observatoire, « la sismicité sous le sommet s’est à nouveau renforcée avec une cinquantaine d’événements mercredi. De plus, une vingtaine de séismes entre -1 km et -5 km sous le niveau de la mer, sous le sommet, ont été enregistrés, indiquant probablement une réalimentation profonde de la chambre magmatique, qui se trouve entre le niveau de la mer et + 0,5 km ».
La plate-forme de lave qui s’est édifiée sur l’océan continue de “craquer”, et les habitants du Tremblet, hier encore, ont ressenti des secousses. Il n’est pas exclu que des pans puissent basculer en mer.
Même si la sismicité n’est pas inquiétante dans leur secteur, les habitants du Tremblet vivent dans l’angoisse. Le spectacle des coulées au pied du rempart est très impressionnant. De plus, ils se plaignent du manque d’information en provenance des autorités et du comportement des gens qui viennent assister au spectacle sans aucun respect pour les riverains (stationnement anarchique, détritus, bruit, etc). Ils souhaiteraient que l’accès soit purement et simplement interdit.

028d7bd5dda1c0589f50d92a19467018.jpgAs lava flows are still travelling in the Grand Brûlé, the tremor is both steady and at a rather low level. However, there are periods of higher intensity when the output gets higher. Besides, seismicity under the summit has increased again with about 50 events on Wednesday. More earthquakes have been recorded under the sea and under the summit, showing a probable new feeding process of the magma chamber. The platform that built up in the sea is still breaking up and large chunks might disappear into the water at any moment.
Even though seismicity is not a threat, people in Le Tremblet are living in anxiety. Seen from the rampart, lava flows are very impressive. Besides, the inhabitants complain about the lack of information from the authorities and about the behaviour of the people who come to watch the show. They would like officials to forbid the access.