Les « Maccalube di Aragona » (Sicile / Italie)

medium_drapeaufrancais.277.jpgIl y a plusieurs mois, lorqu’est né le volcan de boue qui cause un désastre écologique en Indonésie, j’avais mentionné les “Maccalube di Aragona”, curieux phénomène géologique que l’on peut observer en Sicile, près de la petite ville du même nom. Contrairement au volcan de boue indonésien, il s’agit d’un phénomène exclusivement naturel qui a commencé il y a au moins 2 500 ans.
Injustement appelées “petits volcans” à cause des cônes d’argile qui se forment à la surface du sol, les maccalube sont dues à la présence dans le sous-sol, à une douzaine de kilomètres de profondeur, d’un vaste bassin d’argile et de substances organiques d’où s’échappent des gaz qui, dans leur ascension vers la surface, font remonter ces boues argileuses qui se déposent et prennent avec le temps l’aspect de petits cônes qui cessent de croître quand la pression des gaz devient insuffisante.
On pense que l’eau qui contribue au processus chimique de formation des gaz et des boues provient de nappes phréatiques relativement importantes. Cette eau participe aux phénomènes éruptifs des maccalube dans la mesure où elle fait gonfler l’argile en la rendant plastique, ce qui forme une espèce de bouchon qui entrave le passage des gaz. Ces derniers finissent par s’accumuler jusqu’au moment où la pression devient trop forte et provoque ces petites éruptions qui peuvent propulser bruyamment des lambeaux de boue jusqu’à une quarantaine de mètres dans les airs.
Ces phénomènes se produisent de manière tout à fait aléatoire. Les cônes apparaissent et disparaissent au gré du temps. De la même façon, les ‘éruptions’ sont imprévisibles. C’est probablement ce côté mystérieux, imprévisible et fascinant qui a contribué à alimenter un certain nombre de légendes locales.

medium_drapeau_anglais.270.jpgSeveral months ago, when the mud volcano that is currently causing a real environmental disaster in Indonesia appeared, I had mentioned the “Maccalube di Aragona”, a strange geological phenomenon one can observe in Sicily near the small town of Aragona. Contrary to the Indonesian mud volcano, we are confronted with an exclusively natural phenomenon which began at least 2,500 years ago.
Improperly called “vulcanelli” or small volcanoes because of the clay cones that are rising at the surface of the earth, the maccalube are due to the presence in the underground, at a depth of 12 km or so, of a vast basin composed of clay and organic substances releasing gases that go up to the surface and allow this clayey mud to deposit and take the shape of small cones that stop growing when gas pressure in not strong enough.
One usually thinks that the water that contributes to the chemical process of gas and mud formation comes from voluminous aquifers. This water helps the clay to inflate and become plastic, which forms a kind of plug preventing gases from going out. These gases accumulate until the moment when the pressure becomes too high and causes these small-size eruptions which may send chunks of mud as high as 40 metres in the air.
Such phenomena occur in an irregular way. The cones appear and disappear with the time. In the same way, the ‘eruptions’ are unpredictable. It’s probably this mysterious, unpredictable and fascinating environment that has contributed to provide food for quite a good number of local legends.

medium_Maccalube.3.jpg