Etna (Sicile / Italie)

Cela fait maintenant huit jours que le tremor éruptif est au plus bas et on peut raisonnablement considérer que l’éruption est terminée. Les derniers épisodes sismiques qui ont étés ressentis au nord-ouest du massif étaient d’origine tectonique et n’avaient donc rien à voir avec l’activité du volcan.
Il est intéressant de s’attarder sur la manière dont s’est terminée l’éruption :
Entre le 20 et le 24 novembre, on a assisté à une variation du tremor, avec une alternance de niveaux élevés et de niveaux beaucoup plus faibles. Dans le même temps, la lave continuait à s’écouler dans la Valle del Bove.
Le 24 novembre, le tremor a retrouvé une nouvelle vigueur et une nouvelle constance, phénomène qui a marqué l’apparition des volumineux nuages de cendres noires dont les retombées ont obligé à la fermeture à répétition de l’aéroport de Catane.
Le 7 décembre, on observait un arrêt des nuages de cendres, et des coulées dans la Valle del Bove. Cette pause fut de courte durée et
Le 11 décembre, on enregistrait une nouvelle hausse du tremor éruptif avec apparition d’une coulée bien alimentée dans la Valle del Bove.
Le matin du 13 décembre, une vingtaine de détonations ont secoué le Cratère SE, tandis que la lave continuait à s’écouler et que le tremor maintenait un niveau relativement élevé.
Le 14 décembre dans l’après-midi, d’autres explosions ont eu lieu, suivies immédiatement pas une nette baisse du tremor indiquant une réduction de débit de la coulée dans la Valle del Bove, avec un arrêt d’émission de la lave quelques heures plus tard.
Depuis cette date, le tremor est au plus bas et, hormis des émissions de vapeur sur le cône SE, il ne se passe plus rien sur le volcan.

Comme je l’indiquais dans un bulletin, il semble bien que les nuages de cendres noires correspondaient à un récurage (certains diront un ramonage) des conduits éruptifs, avec une forte pression des gaz, comme le révélait la hauteur des nuages de cendres.
Alors que l’on croyait le récurage terminé le 7 décembre, un reliquat de magma a donné naissance à une coulée de lave qui a vu le jour le 11 décembre. Ce résidu magmatique ne représentait pas vraiment un gros volume puisque l’écoulement a commençé à s’essouffler le 14 décembre.
Ce tarissement de la source s’est accompagné d’une série d’explosions les 13 et 14 décembre. Les gaz (moteur de l’éruption) qui étaient emprisonnés avaient désormais la voie libre et leur explosion annonçait logiquement la fin de l’éruption.

Il faudra cependant attendre encore quelques jours pour s’assurer que l’éruption est effectivement terminée. Bien que l’histoire du volcan ne soit pas remplie de tels événements, il n’est pas exclu que l’on assiste à une nouvelle montée de magma. Cependant, la sismicité actuelle sur l’Etna ne semble pas orienter vers une telle hypothèse.

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

medium_drapeaufrancais.220.jpgLes coulées continuent leur descente sur les hauteurs de Grand Brûlé. Leur front se situe à 800-900 mètres d’altitude. La pente à environ 40° favorise une avancée rapide mais, à supposer que la lave en atteigne le bas, elle aura des difficultés pour atteindre la RN2 car il lui faudra d’abord avancer sur un terrain relativement plat. Seule une alimentation très fournie en amont permettrait à la lave de couvrir cette distance, ce qui semble fort peu probable. En effet, le débit éruptif semble s’essouffler au fil des jours, mais le Piton a plus d’un tour dans son sac…

medium_drapeau_anglais.213.jpgThe lava flows are still going down the slope of the Grand Brûlé. Their front lies at 800-900 metres a.s.l. As the slope is very steep (40°), lava can be moving very fast. However, supposing it reaches the bottom of the slope, it will find it hard to get to the RN2, as it will first have to cross a relatively flat area. Only a well-fed supply at the source would allow lava to cover this distance, which seems to be very unlikely. Indeed, it looks as if the eruptive output is declining day after day, but the Piton can be ready for another surprise!

Sicile (Italie)

medium_drapeaufrancais.219.jpgUne nouvelle secousse sismique a été ressentie dans la région ouest de l’Etna la nuit dernière à 2h46 (heure locale). D’une magnitude de 3,3 sur l’échelle de Richter, son épicentre se trouvait à 35 km de profondeur. Aucun dégât n’a été signalé.

medium_drapeau_anglais.212.jpgA new earthquake was felt to the west of Mount Etna last night at 2:46 (local time). Its magnitude was 3.3 on the Richter scale and the epicentre was 35 km deep. No damage was recorded.

Stromboli (Sicile / Italie)

medium_drapeaufrancais.218.jpgEn confirmation et complément de l’information donnée par le journal La Sicilia, l’INGV fournit quelques détails sur la séquence éruptive qui a eu lieu sur le Stromboli le 16 décembre dernier.
L’événement a commencé à 19h11 (GMT) avec une forte séquence explosive d’une quinzaine de secondes au niveau du Cratère Central, suivie d’une émission de gaz qui a duré environ 3 minutes, en perdant de l’intensité. Les matériaux expulsés par la bouche ont arrosé une grande partie de la terrasse éruptive, tandis que de gros blocs incandescents dévalaient la Sciara del Fuoco.
Cette séquence éruptive du Cratère Central a été suivie d’explosions moins violentes au niveau de 2 bouches dans le Cratère Sud.
L’événement explosif proprement dit a duré environ une minute.

medium_drapeau_anglais.211.jpgHere is some more information given by the INGV about the eruptive sequence that occurred on Stromboli on Decembre 16th:
The event began at 19:11 (GMT) with an explosive sequencec that lasted 15 seconds or so in the Central Crater, followed by a gas emission for 3 minutes, with a decrease in intensity. The ejecta from the Central Crater fell on the largest part of the eruptive terrace, while incandescent blocks were rolling down the Sciara del Fuoco.
This eruptive sequence of the Central Crater was followed by less violent explosions in two vents of the South Crater.
The explosive event itself lasted about one minute.

Sicile (Italie)

medium_drapeaufrancais.217.jpgCet après-midi à 15h58 (heure locale), une secousse de 4,4 sur l’échelle de Richter a été ressentie au NO de l’Etna, entre Bronte et Randazzo. Il ne semble pas y avoir eu de dégâts. L’épicentre a été localisé à l’E-S-E de Bronte, à 20 km de profondeur. D’après les scientifiques de l’INGV, il s’agirait d’une secousse tectonique, sans lien avec l’activité de l’Etna. Le tremor éruptif n’a pas évolué au cours de la journée et reste à son niveau le plus bas.

medium_drapeau_anglais.210.jpgThis afternoon, at 15:58 (local time), a 4.4 earthquake on the Richter scale shook the area between Bronte and Randazzo, to the NW of Mount Etna. There doesn’t seem to be any damage. The epicentre was located to the E-S-E of Bronte and was 20 km deep. According to the INGV scientists, it was a tectonic earthquake with no apparent link with the volcano. The eruptive tremor has kept its lowest level all through the day.

Etna, Piton de la Fournaise, Kilauea

Alors que l’Etna reste parfaitement calme, avec le tremor éruptif toujours au plus bas, le Piton de la Fournaise poursuit une éruption qui a commencé il y a presque 4 mois. Les coulées descendent actuellement dans le Grand Brûlé et leur front se situe à environ 1000 mètres d’altitude et à 3 – 4 km de la RN2. Le volume de lave émis depuis la fin août est estimé à 10 – 14 millions de mètres cubes, avec une épaisseur moyenne estimée à 20 mètres.
A Hawaii, le périmètre de sécurité autour du delta formé par l’arrivée de lave dans l’océan vient d’être étendu. En effet, les autorités craignent à court terme un effondrement de cette grande banquette dans le Pacifique. Ce phénomène se produit assez régulièrement dans la mesure ou la masse de la lave en provenance du Pu’O’o s’accumule sur le littoral jusqu’au moment où cette banquette cède sous son propre poids, comme cela s’est produit l’été dernier, la veille de ma visite sur le site de Lae’apuki. Il vaut mieux ne pas se trouver trop près de cette zone quand l’effondrement se produit. Le contact direct entre la lave et l’eau pendant l’effondrement produit de très violentes explosions phréatiques, avec des projections de matériaux incandescents jusqu’à plusieurs centaines de mètres aux alentours. En 1993, un touriste qui se tenait sur le bord de la banquette a perdu la vie lors de l’effondrement de cette dernière.

medium_Hawaiiweb_04.jpg

Dans le même temps, le phénomène de gonflement du Kilauea au sud du cratère de l’Halemaumau a cessé, juste après le séisme qui a secoué l’est de Big Island le 15 octobre dernier. On ne sait pas s’il y a corrélation entre les deux événements. Il se peut que le séisme ait contribué à réduire la pression à l’intérieur de l’édifice volcanique. Il se peut aussi que la chambre magmatique soit pleine et que l’on assiste bientôt à une prochaine éruption. Mais ce n’est qu’une hypothèse qui prouve, une fois encore, que nous ne savons pas prévoir une éruption. Même les Américains ne savent pas le faire….. !

Etna et Stromboli (Sicile / Italie)

medium_drapeaufrancais.216.jpgLa situation est toujours très calme sur l’Etna. Ce matin, avant l’arrivée des nuages, des volutes de vapeur s’échappaient des flancs du Cratère SE, mais aucune autre activité ne se produisait. Le tremor éruptif est à son niveau le plus bas.

Le quotidien La Sicilia faisait état ce matin d’une recrudescence d’activité du Stromboli au cours des dernières heures, avec d’abondantes émissions de cendres et des projections de matériaux incandescents. Aucune coulée de lave n’était visible sur la Sciara del Fuoco. Le journal ne cite pas ses sources. Informations non confirmées par l’INGV.

medium_drapeau_anglais.209.jpgThe situation is still very quiet on Mount Etna. This morning, before the arrival of the clouds, one could see plumes of vapour coming out of the slopes of the SE Crater. No other activity was observed. The eruptive tremor is at its lowest level.

This morning, the daily La Sicilia mentioned an increase in activity on the Stromboli during the past hours, with voluminous ash emissions and ejecta of incandescent materials. No lava flow could be seen on the Sciara del Fuoco. The newspaper does not cite its sources. The information was not confirmed by the INGV.

medium_Stromboli-pour-le-web.jpg