Bilan volcanique 2006

En cette fin d’année 2006, voici un petit tour d’horizon de la situation sur les volcans réputés les plus actifs de la planète :
L’Etna se repose depuis le 15 décembre, après tous les efforts fournis pendant l’automne. Il s’est paré d’une épaisse couche de neige qui fera le délice de mes amis suisses…..
Le Piton de la Fournaise est toujours en grande forme, même si on observe depuis quelques jours un certain déclin du tremor éruptif, ce tremor qui me donne l’occasion de faire un petit clin d’œil à un ami de ma commune….
Le dôme de Soufrière Hills sur l’île de Monserrat continue à croître régulièrement, avec des avalanches pyroclastiques périodiques dont certaines peuvent aller jusqu’à la mer.
Comme je l’indiquais il y a trois jours, les volcans du Kamchatka sont très actifs eux aussi. Avant-hier, la nouvelle chaîne de télévision France 24 montrait des images des impressionnants nuages de cendres du Bezymianny.
En Amérique du Sud, le Tungurahua s’est calmé. Son activité se limite à des émissions de gaz et de vapeur. A noter que les fortes pluies déclenchent par fois des coulées de boue (ou lahars), comme cela s’est produit le 21 décembre en entraînant la fermeture d’une route.
On ne dispose que de très peu de nouvelles du Nyiragongo et du Nyiamuragira en République Démocratique du Congo. L’insécurité qui prévaut dans cette région rend toute approche très risquée. Les derniers rapports en date du 1er décembre faisaient état d’une fontaine de lave dans le cratère du Nyiamuragira, qui alimentait une coulée ayant parcouru environ 8 km.
Les volcans indonésiens, que ce soit le Bromo, le Semeru ou encore le Krakatau montrent une activité classique. Le plus actif est le Semeru qui émet de temps à autre de volumineux nuages de cendres. Le Merapi, quant à lui, s’est bien calmé et la région continue à panser ses plaies.
Aux Philippines, le Mayon a connu une phase active il y a quelques mois. A l’époque, les dégâts étaient très limités. C’était sans compter avec les épaisses couches de cendres qui ont été emportées par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur l’archipel il y a quelques semaines, faisant de très nombreuses victimes et provoquant de très importants dégâts.
Dans l’état de Washington, à l’ouest des Etats-Unis, le Mont St Helens recèle toujours un dôme de lave qui continue à croître lentement. Rien à voir cependant avec l’éruption cataclysmale de mai 1980.
A Hawaii, le Kilauea va bientôt entrer dans sa 24ème année d’activité ! La lave en provenance du cratère du Pu’u O’o continue à entrer dans l’Océan Pacifique. Le cratère du Pu’u O’o que l’on peut voir sur la photo ci-dessous recèle toujours un lac de lave dans l’East Pond Vent. L’approche de ce lac l’été dernier restera l’un des moments les plus intéressants de ma vie de volcanophile.
Si vous voyez des oublis majeurs, n’hésitez pas à me les signaler. Je ferai de mon mieux pour vous renseigner ! En attendant, bon réveillon !

medium_Cratere-puu-oo-web.jpg