Séismes dans le sud-est asiatique

medium_drapeaufrancais.226.jpgAlors que l’on commémore actuellement le deuxième anniversaire du tsunami qui a dévasté le sud-est asiatique le 26 décembre 2004, la région est toujours secouée par les séismes. Ce phénomène est relativement normal étant donnée la configuration tectonique de cette partie du globe. Il semble pourtant que la fragilité se soit accrue depuis 2004 et que les secousses soient plus nombreuses qu’auparavant.
Pour ne s’en tenir qu’au mois de décembre 2006, le 13 décembre, une secousse de 5,1 sur l’échelle de Richter a secoué le nord de la Thailande. Ce même jour, un tremblement de terre de 5,5 affectait la région de Aceh, terriblement meurtrie par le tsunami de 2004.
Le 24 décembre, un séisme de 5,5 se produisait à Ujung Kulon à l’extrémité sud-ouest de Java.
Le 25 décembre, c’est la province indonésienne de Papua, dans l’est du pays, qui était touchée par un séisme de 5,8.
Aujourd’hui enfin, à 20h26 (heure locale), c’était au tour de Taiwan d’être secouée par deux très violentes secousses de 7,1 sur l’échelle de Richter. Aux dernières nouvelles, il n’y aurait que des dégâts matériels, bien que certaines agences de presse fassent état de plusieurs victimes. On a redouté un moment la venue d’un nouveau tsunami, mais il n’en a heureusement rien été.
Les chaînes de télévision mettent aujourd’hui l’accent sur les leçons que les pays menacés ont tirées de la catastrophe de décembre 2004. Des exercices de simulations d’évacuation ont été mis sur pied. Des sirènes ont été installées dans certaines zones particulièrement explosées. C’est bien, mais il ne faut pas se faire trop d’illusions. Simuler une évacuation et la vivre dans sa réalité sont deux choses fort différentes. Qui plus est, dans le cas d’un tsunami, chaque minute est comptée. N’oublions pas non plus que ces régions sont fréquentées par de très nombreux touristes qui n’ont pas conscience d’un tel danger, d’autant qu’ils continuent à loger dans des zones menacées.
Si la catastrophe du 24 décembre 2004 devait se reproduire, il y aurait peut-être moins de victimes, mais le bilan serait à nouveau très lourd. Séismes et tsunamis font partie des phénomènes naturels que nous ne savons pas prévoir et contre lesquels nous ne pouvons pas faire grand-chose. C’est la nature qui commande.
Un autre point à prendre en compte est la conséquence que ces séismes à répétition peuvent avoir sur les volcans de la région, en particulier en Indonésie. Déstabilisation des édifices volcaniques? Pertubations au niveau des conduits d’alimentation? Autant de questions auxquelles la volcanologie actuelle n’est pas en mesure de répondre.

medium_drapeau_anglais.219.jpgTwo years after the tsunami that devastated the region earthquakes are still very frequent in south-east Asia. In December alone, several events ranging between 5.1 and 5.8 on the Richter scale were recorded in Indonesia. The latest event occurred in Taiwan on December the 26th, with two earthquakes reaching 7.1 on the Richter scale. There doesn’t seem to be any victim, but several buildings were damaged. Authorities feared another tsunami; fortunately nothing happened.
TV reports insist a lot on the lessons drawn from the 2004 tsunami. Evacuation plans and sirens have been set up in the threatened areas, which is a very good initiative. However, simulation and reality are quite different! The odds are that, if another tsunami happens to be triggered, there will be lots of victims again. At that moment, every minute is critical. Moreover, let’s not forget that many tourists (living in seaside hotels of threatened areas) are coming to visit this part of the world and many of them are not conscious of the danger.
Another point to be taken into account is the effect all these earthquakes may have on the volcanoes which are quite numerous, especially in Indonesia. Such repetitive events may destabilize the volcanic edifices or disturb the feeding conduits. However, just like we are unable to predict earthquakes and tsunamis, we don’t know what is happening deep under the volcanoes!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.