Bilan volcanique 2006

En cette fin d’année 2006, voici un petit tour d’horizon de la situation sur les volcans réputés les plus actifs de la planète :
L’Etna se repose depuis le 15 décembre, après tous les efforts fournis pendant l’automne. Il s’est paré d’une épaisse couche de neige qui fera le délice de mes amis suisses…..
Le Piton de la Fournaise est toujours en grande forme, même si on observe depuis quelques jours un certain déclin du tremor éruptif, ce tremor qui me donne l’occasion de faire un petit clin d’œil à un ami de ma commune….
Le dôme de Soufrière Hills sur l’île de Monserrat continue à croître régulièrement, avec des avalanches pyroclastiques périodiques dont certaines peuvent aller jusqu’à la mer.
Comme je l’indiquais il y a trois jours, les volcans du Kamchatka sont très actifs eux aussi. Avant-hier, la nouvelle chaîne de télévision France 24 montrait des images des impressionnants nuages de cendres du Bezymianny.
En Amérique du Sud, le Tungurahua s’est calmé. Son activité se limite à des émissions de gaz et de vapeur. A noter que les fortes pluies déclenchent par fois des coulées de boue (ou lahars), comme cela s’est produit le 21 décembre en entraînant la fermeture d’une route.
On ne dispose que de très peu de nouvelles du Nyiragongo et du Nyiamuragira en République Démocratique du Congo. L’insécurité qui prévaut dans cette région rend toute approche très risquée. Les derniers rapports en date du 1er décembre faisaient état d’une fontaine de lave dans le cratère du Nyiamuragira, qui alimentait une coulée ayant parcouru environ 8 km.
Les volcans indonésiens, que ce soit le Bromo, le Semeru ou encore le Krakatau montrent une activité classique. Le plus actif est le Semeru qui émet de temps à autre de volumineux nuages de cendres. Le Merapi, quant à lui, s’est bien calmé et la région continue à panser ses plaies.
Aux Philippines, le Mayon a connu une phase active il y a quelques mois. A l’époque, les dégâts étaient très limités. C’était sans compter avec les épaisses couches de cendres qui ont été emportées par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur l’archipel il y a quelques semaines, faisant de très nombreuses victimes et provoquant de très importants dégâts.
Dans l’état de Washington, à l’ouest des Etats-Unis, le Mont St Helens recèle toujours un dôme de lave qui continue à croître lentement. Rien à voir cependant avec l’éruption cataclysmale de mai 1980.
A Hawaii, le Kilauea va bientôt entrer dans sa 24ème année d’activité ! La lave en provenance du cratère du Pu’u O’o continue à entrer dans l’Océan Pacifique. Le cratère du Pu’u O’o que l’on peut voir sur la photo ci-dessous recèle toujours un lac de lave dans l’East Pond Vent. L’approche de ce lac l’été dernier restera l’un des moments les plus intéressants de ma vie de volcanophile.
Si vous voyez des oublis majeurs, n’hésitez pas à me les signaler. Je ferai de mon mieux pour vous renseigner ! En attendant, bon réveillon !

medium_Cratere-puu-oo-web.jpg
Publicités

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

medium_drapeaufrancais.232.jpgL’éruption se poursuit, avec le tremor qui montre une tendance à la baisse. Tout pronostic sur la suite des événements serait hasardeux quand on connaît le caractère très fantasque du volcan !
Pour se rendre compte de la situation actuelle, il faut lire le dernier article écrit dans le Journal de l’Ile (le 30 décembre 2006) et intitulé « Quatre mois d’éruption et des rebondissements en série ». La description des événements est détaillée, précise, avec parfois une certaine poésie.
Les auteurs insistent par ailleurs 1) sur l’interdiction de monter directement vers le Cratère Bory (accès contrôlé par la gendarmerie) et 2) sur la nécessité de prévoir un équipement de montagne pour se rendre sur les plateformes d’observation du site éruptif.

medium_drapeau_anglais.225.jpgThe eruption is going on, even though the tremor has been slightly decreasing. Anyway, it would be very risky to forecast the future, as the volcano his very whimsical!!
To be aware of the current situation, just go and have a look at the latest article in the Journal de l’Ile (December 30th 2006). It is entitled “A four-month eruption and a series of unexpected events” and gives a very detailed description of all the past events.
Besides, the journalists do insist 1) on the interdiction to go directly to the Bory Crater whose access is controlled by the police and 2) on the need to wear mountain equipment to reach the observation platforms on the eruptive site.

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

medium_drapeaufrancais.231.jpgSur les cinq cônes qui ornent le Cratère Dolomieu, deux semblaient toujours actifs hier soir :
Le piton Moinama était en particulier très turbulent, avec d’énormes bulles de gaz explosant à la surface et arrosant de projections parfois énormes les abords du nouveau cône qui s’est construit à l’intérieur même du cratère. Le piton La Wouandzani est en grande partie enseveli par les laves émises ces jours derniers. D’abondantes coulées sont observables à l’intérieur du cratère Dolomieu, dont le plancher dans son secteur sud-est est encore remonté de plusieurs mètres par endroits. En revanche, la lave ne sort pas du cratère et aucune coulée n’est donc visible de la route nationale. Le tremor éruptif à de nouveau diminué. Il était assez stable hier, à environ 85 % de sa valeur du début d’éruption, ce qui n’est pas rien.
La webcam(http://ovpf.univ-reunion.fr/rubrique.php3?id_rubrique=35) installée sur le Cratère Bory donne (quand il n’y a pas de brouillard) une idée de l’intensité de l’éruption, même si les images ne sont pas de bonne qualité. Toujours le même problème du numérique la nuit !!!!

medium_drapeau_anglais.224.jpgOut of the 5 cones that built up in the Dolomieu Crater, two were still active last night. In particular, the Piton Moinama was very active, with enormous gas bubbles throwing impressive batches of lava around the new cone that appeared inside the crater itself. The piton La Wouandzani is largely covered with the lava that was emitted during the last few days. Voluminous flows can be seen in the Dolomieu Crater. However, lava never goes out of the crater and no flow can be seen from the main road. The eruptive tremor has been decreasing slightly; it is currently at 85% of its initial value, which is still very high.
The webcam (http://ovpf.univ-reunion.fr/rubrique.php3?id_rubrique=35) from the Bory crater gives an idea of the intensity of the eruption, even if the quality of the pictures is not good. We are confronted once again with the problems of digital cameras at night!

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

medium_drapeaufrancais.230.jpgLe niveau de l’activité éruptive enregistré par l’Observatoire Volcanologique n’a cessé d’augmenter depuis deux jours et a dépassé très largement hier son niveau le plus élevé atteint au début de l’éruption du 30 août.
Hier, trois des cinq cônes qui se sont édifiés dans le cratère Dolomieu depuis le début de l’éruption étaient en activité simultanée. Celui né samedi, le cinquième et dernier en date, était pour sa part profondément échancré et alimentait un lac de lave. Par ailleurs, des coulées forment une résurgence importante dans l’ouest du cratère Dolomieu encore une fois envahi par la lave.
Une vidéo amateur de cette hémorragie de lave est accessible sur le site du Journal de l’Ile dont les articles sont toujours aussi pertinents et bien documentés.

medium_drapeau_anglais.223.jpgThe level of the eruptive activity recorded by the Observatory has never stopped increasing over the last two days and has now largely overtaken its highest level at the start of the eruption on August 30th.
Yesterday, 3 out of the 5 cones that have built up in the Dolomieu Crater were simultaneously active. The one that was born last Saturday was deeply split open and feeding a small lava lake. Besides, lava flows are coming out to the west of the Dolomieu Crater.
An amateur video of this lava haemorrhage is available on the website of the Journal de l’Ile whose articles are all the time pertinent and well documented.

Etna (Sicile / Italie)

medium_drapeaufrancais.229.jpgPour répondre à plusieurs internautes, l’Etna est très calme en ce moment. Il semble bien que l’éruption soit définitivement terminée. Le tremor éruptif reste très bas. Seuls quelques nuages de vapeur s’échappent des cratères sommitaux. Le dernier rapport de l’INGV fait état d’abondantes émissions fumerolliennes au niveau du Cratère SE les 18 et 19 décembre, ainsi que dans toute la zone sommitale le 22. On peut affirmer avec beaucoup plus de certitude que le rapport que ces émissions d’une belle couleur blanche étaient uniquement de la vapeur d’eau provoquée d’une part par le degré hygrométrique probablement élevé de l’air ambiant, et surtout par les très fortes précipitations neigeuses qui ont affecté le sommet pendant le mois de décembre. A noter d’ailleurs que des pluies abondantes ont causé des dégâts importants dans certaines régions comme celle de Taormine ou Giardini Naxos.
Alors que les Alpes se plaignent du manque de neige, l’Etna est recouvert d’une épaisse couche de poudreuse, comme on peut le voir sur cette photo prise début début décembre devant le Cratère SE qui émettait alors des nuages de cendres noires. (Mes remerciements à Salvo Caffo pour cette photo)

medium_drapeau_anglais.222.jpgTo answer several visitors of this weblog, Etna is very quiet at the moment. It looks as if the eruption is over for good. The only signs of activity are vapour clouds that come out of the summit craters. The eruptive tremor is at its lowest level. The latest report of the INGV informs us that abundant fumarolic emissions affected the SE Crater on December 18th and 19th and the whole summit area on December 22nd. It is highly likely that these nice white plumes only contained water vapour due to 1) the probable high humidity level of the ambient air and 2) above all the very heavy snowfall on the volcano all through December. By the way, the heavy rains on the lower slopes caused damage in some places like Taormina and Giardini Naxos.
While the Alps are complaining of a lack of snow, Etna is covered with a thick coat of white powder, as we can see it on this photo taken early in December on front of the SE Crater which was then emitting black ash clouds. (Thanks to Salvo Caffo for the photo).

medium_Etna-Caffo-web.jpg

Volcans du Kamchatka

medium_drapeaufrancais.228.jpgLe niveau d’alerte du Bezymianny est passé du Jaune à l’Orange puis au Rouge le 24 décembre suite à une hausse brutale de la sismicité. Cette dernière s’est accompagnée d’avalanches incandescentes et d’une anomalie thermique au sommet. Des explosions ont généré des nuages de cendres atteignant de 6 à 10 km d’altitude. Une fois la crise passée, on a observé un retour à la normale le 25 décembre. Le niveau d’alerte a été ramené à l’Orange.
Le niveau d’alerte du Shiveluch est passé de l’Orange au Rouge suite à l’apparition de panaches de cendres jusqu’à 10 km d’altitude entre le 16 et le 20 décembre, puis les 24 et 26 décembre.
Le niveau d’alerte du Karymsky est maintenu à l’Orange. Des panaches de cendres s’élèvent jusqu’à 7 km d’altitude. Une anomalie thermique a été détectée dans le cratère.

medium_drapeau_anglais.221.jpgThe alert level of Bezymianny was raised from Yellow to Orange then to Red on December 24th after a sudden rise in seismicity. It was accompanied by incandescent avalanches and a thermal anomaly on the summit. Explosions generated ash clouds up to 6 – 10 km a.s.l. After the crisis, the alert level was brought down to Orange on December 25th.
The alert level of Shiveluch was raised from Orange to Red when ash clouds up to 10 km a.s.l. came out of the summit between December 16th and 20th, then between December 24th and 26th.
The alert level of Karymsky remains at Orange. Ash plumes are rising up to 7 km a.s.l. A thermal anomaly has been detected in the Crater.

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

medium_drapeaufrancais.227.jpgLe dernier bulletin de l’Observatoire indique que l’éruption se poursuit dans le Cratère Dolomieu. Le tremor est à son niveau le plus élevé depuis le début de l’éruption et montre toujours une surprenante tendance à la hausse. Les trois cônes qui se sont formés ces derniers jours sont toujours actifs, en particulier le cinquième. Dans le même temps, les coulées continuent de déborder du Cratère Dolomieu.

medium_drapeau_anglais.220.jpgThe latest bulletin from the Observatory informs us that the eruption is still going on in the Dolomieu Crater. The tremor has been at its highest level since the start of the eruption and is still on the rise. The three cones that appeared in the last few days are still active, especially the fifth one. Meantime, lava is still overflowing out of the Dolomieu Crater