Le mystérieux volcan du Moyen Age // The mysterious volcano of the Middle Ages

L’excellente chaîne de télévision ARTE a diffusé en soirée le 9 mars 2019 un excellent documentaire intitulé « Le mystérieux volcan du Moyen Age ». Construit sur le mode du thriller, le film de 53 minutes entraîne le téléspectateur au cœur d’une enquête internationale sur un volcan mystérieux, berceau de l’une des plus grandes éruptions de ces dix mille dernières années.

Pendant plus de trente ans, des scientifiques du monde entier ont cherché le coupable. En vain. Ils savaient que l’éruption s’était déroulée vers la fin du Moyen Âge, au 13ème siècle, et pensaient qu’elle avait probablement eu un impact significatif le climat de notre planète.

Au début des années 2010, le géomorphologue volcanique Franck Lavigne (que je salue ici) et le volcanologue Jean-Christophe Komorowski décident de reprendre les recherches. Emaillé de superbes images d’éruptions et de coulées pyroclastiques, de témoignages et d’images de synthèse, le film suit leur enquête. Les deux scientifiques finissent par découvrir le responsable de cette méga éruption. Vous découvrirez son nom en regardant le film qui est disponible en rediffusion du 2 mars au 7 mai 2019 en cliquant sur le lien ci-dessous. Vous pourrez également le revoir sur la chaîne ARTE le vendredi 22 mars à 10h20

https://www.arte.tv/fr/videos/067061-000-A/le-mysterieux-volcan-du-moyen-age/?fbclid=IwAR2D2sd7JyBpTZJZtPe4H1m08_G46ZRavMWkwIIbbSqPCte982CaPD-07qc

J’avais consacré plusieurs notes à cette recherche de la vérité sur ce blog le 16 juin et le 12 août 2012, le 2 octobre 2013 et le 26 février 2017. J’expliquais dans ce dernier article qu’une équipe scientifique internationale avait revu à la baisse l’impact de l’éruption cataclysmale du volcan au Moyen Age. Jalousie scientifique ? Certainement. On sent poindre dans le documentaire ARTE une certaine déception de Clive Oppenheimer qui aurait bien voulu être le découvreur du volcan mystère. Pas de chance, les Français étaient déjà passés par là….

————————————————

The excellent TV channel ARTE broadcast in the evening on March 9th, 2019 an excellent documentary entitled « The mysterious volcano of the Middle Ages« . Built in a thriller mode, the 53-minute film takes the viewer to the heart of an international investigation into a mysterious volcano, the cradle of one of the greatest eruptions of the last ten thousand years.
For more than thirty years, scientists around the world have been looking for the culprit. In vain. They knew that the eruption occurred in the late Middle Ages, in the 13th century, and thought that it probably had a significant impact on our planet’s climate.
In early 2010, geomorphologist Franck Lavigne (whom I greet here) and volcanologist Jean-Christophe Komorowski decided to resume the research work. With great images of eruptions and pyroclastic flows, testimonials and computer-generated images, the film follows their investigation. The two scientists eventually discovered the volcano responsible for this mega eruption. You will discover its name by watching the film – which is available in rebroadcast from March 2nd to May 7th, 2019 – by clicking on the link below. You can also watch it on the ARTE channel on Friday, March 22nd at 10:20 am
https://www.arte.tv/fr/videos/067061-000-A/le-mysterieux-volcan-du-moyen-age/?fbclid=IwAR2D2sd7JyBpTZJZtPe4H1m08_G46ZRavMWkwIIbbSqPCte982CaPD-07qc

I had devoted several posts to the search for the truth on this blog on June 16th and August 12th, 2012, October 2nd, 2013 and February 26th, 2017. I explained in this last article that an international scientific team had reviewed the impact of the cataclysmal eruption of the volcano in the Middle Ages. Was it scientific jealousy? Certainly. In the ARTE documentary, one can feel some disappointment with Clive Oppenheimer who would have liked to be the discoverer of the mystery volcano. Hard luck, the French had already been there ….

Vue de la caldeira du Rinjani, avec le lac Segara Anak et le cône actif du Barujari (Capture d’image du documentaire)

Rinjani (Indonésie): Accès interdit // No access to Mt Rinjani (Indonesia)

De plus en plus de restrictions et de fermetures affectent les volcans du monde. L’accès au Poas (Costa Rica) est autorisé pour des groupes limités; de nouvelles restrictions ont été imposées sur l’Etna (Sicile) en raison de la dernière activité, et le Parc National des Volcans d’Hawaï est encore en grande partie inaccessible.
Sur l’île indonésienne de Lombok, le Rinjani sera fermé pendant un an après les récents séismes. Les autorités ont déclaré qu’il faudrait un an pour réparer les sentiers et les itinéraires de randonnée. « De nombreux sentiers d’escalade sont fissurés et très dangereux pour les randonneurs et il faudra environ un an pour effectuer des travaux de réparation afin de permettre la poursuite des activités. »
Lombok a été frappé par deux séismes majeurs les 29 juillet et 5 août 2018. Ils ont tué plus de 400 personnes et blessé plus de 1 000 autres. Plus de 700 répliques ont été enregistrées depuis le 5 août.
Source: The Straits Times.

——————————————–

More and more restrictions and closures are affecting the world’s volcanoes. Access to Poas (Costa Rica) is allowed to limited groups; new restrictions have been enforced on Mt Etna (Sicily) due to the latest activity, and Hawaiian Volcanoes National Park is still largely inaccessible.

On Indonesia’s Lombok island, Mount Rinjani will be closed to all mountain-climbing activities for a year following the recent earthquakes. Authorities said it would take a year to repair the trails and trekking routes of the mountain. « Many climbing trails are cracked and very dangerous to climbers and it takes about a year for repair works to be done to enable mountain-climbing activities to continue. »

Lombok was hit by two major earthquakes on July 29th and August 5th, 2018. They killed more than 400 people and injured more than 1,000 others. More than 700 aftershocks have occurred in Lombok since August 5th.

Source: The Straits Times.

Crédit photo: Wikipedia

Volcans du monde // Volcanoes around the world

L’éruption du Kilauea (Hawaii) continue. La Fracture n° 8 envoie toujours la lave dans le chenal orienté vers le nord-est de la bouche active. Aucun débordement n’est actuellement signalé. Sur la côte, le front sud de la coulée n’a pas progressé et reste à moins de 175 mètres de la rampe de mise à l’eau de Pohoiki. La lave pénètre en abondance dans l’océan le long d’un front de 2 km, essentiellement à proximité de l’ancien site de Ahalanui Beach Park.
La lave a allumé des feux de broussailles ces derniers jours. Ils ont détruit quatre autres maisons et endommagé un équipement du HVO.
Des séismes sont encore observés au sommet du Kilauea, en même temps que de nouveaux effondrements. L’affaissement du plancher de l’Halema’uma’u continue.
Source: HVO.

Un séisme de magnitude 6,4 a été enregistré le 29 juillet 2019 et ressenti dans les îles de Lombok, Bali et Sumbawa (Indonésie), causant d’importants dégâts aux bâtiments et aux routes, ainsi que de multiples blessures. 17 personnes ont péri à Lombok. Les répliques ont été nombreuses et atteignaient M 5,7. Les secousses ont provoqué la remobilisation de dépôts de cendre sur le Rinjani ainsi que des glissements de terrain. Au moment du séisme, il y avait 1 226 visiteurs dans la zone du parc national du Mont Rinjani et, selon les articles de presse, environ 690 randonneurs étaient sur le volcan et ont dû être secourus. Une personne est décédée dans le parc national suite à des chutes de pierres. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4). Il est demandé au public de ne pas s’approcher du cratère à moins de 1,5 km.
Source: VSI.

Des explosions sont toujours observées dans la bouche active du Lac Voui sur l’île d’Ambae (Vanuatu). Le cratère  éjecte des matériaux incandescents et émet des panaches de cendre. L’augmentation de l’activité a incité les autorités à élever le niveau d’alerte à 3 (sur une échelle de 0 à 5) le 21 juillet 2018. Il a été demandé à la population de rester à au moins 3 km du cratère actif. L’activité actuelle est semblable à celle du mois de mars, mais avec des émissions de cendre plus soutenues. Le 26 juillet, des explosions ont généré un nuage de cendre qui est monté jusqu’à 12 km de hauteur avant de se diriger vers le NE, l’E et le SE. L’événement a provoqué une longue période d’obscurité pendant la journée et a entraîné un ordre d’évacuation des 10 000 habitants de l’île. Une nouvelle explosion a été enregistrée en début de journée le 27 juillet. Les retombées de cendre ont un impact significatif sur l’approvisionnement en nourriture et en eau, ainsi que sur la santé des habitants de l’île.
Source: GeoHazards.

Sur la base de données satellitaires, le VAAC de Darwin indique que les panaches de cendre de l’Anak Krakatau (Indonésie) s’élevaient à 1,2 km le 25 et le 26 juillet. Les mauvaises conditions météorologiques ont empêché d’observer le volcan entre le 27 et le 30 juillet. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4). Les habitants et les touristes sont invités à ne pas s’approcher à moins de 1 km du cratère. Le volcan a donc repris goût à la vie mais son activité n’a rien d’exceptionnel.
Source: Darwin VAAC, VSI.

L’éruption du Sierra Negra (Galapagos) continue. Les émissions de SO2 s’élèvent en moyenne à 1 400 tonnes par jour. Entre 24 et 65 événements volcano-tectoniques et entre 3 et 32 événements longue période sont enregistrés quotidiennement.On observe toujours de l’incandescence au-dessus des coulées de lave pendant la nuit. Les panaches de gaz s’élèvent à plus de 1,8 km au-dessus des bouches actives.
Source: Instituto Geofisico.

Bien que l’éruption ne soit pas aussi dévastatrice qu’au début de l’année, le Fuego (Guatemala) émet toujours des panaches de cendre et laisse échapper des avalanches de matériaux qui descendent la ravine Cenizas. Des lahars générés par de fortes pluies le 30 juillet ont dévalé les ravines Taniluyá, Las Lajas, El Jute et Cenizas, transportant des blocs de 2 à 3 mètres de diamètre, avec de fortes odeurs de soufre.
Source: INSIVUMEH.

L’inflation du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) a repris après le 13 juillet 2018 qui marquait la fin de la très courte dernière éruption. Une augmentation de la sismicité a été enregistrée le 26 juillet 2018, avec 32 événements volcano-tectoniques à moins de 2 km de profondeur. Une nouvelle éruption est susceptible de se produire, mais personne ne sait quand….

——————————————————

The eruption of Kilauea Volcano (Hawaii) continues. Fissure 8 is still sending lava into the channel leading northeastward from the vent. No overflows are currently reported. At the coast, the south edge of the lava flow has not advanced westward in the past day, and remains less than 175 metres from the Pohoiki boat ramp. Lava is actively entering the ocean along a broad 2 km flow front centered near the former Ahalanui Beach Park.

Brush fires triggered by the lava have been observed in the past days. They have destroyed four more homes and damages HVO equipment.

Earthquakes are still observed at Kilauea’s summit together with more collapse events. Inward slumping of Halema’uma’u continues.
Source: HVO.

An M 6.4 earthquake was recorded on July29th, shaking the islands of Lombok, Bali, and Sumbawa, and causing significant damage to buildings and roads, as well as multiple injuries, and the death of 17 people in Lombok. Aftershocks were numerous and as large as M 5.7. The earthquakes caused remobilization of ash deposits on Rinjani Volcanoas well as landslides. There were 1,226 visitors to the Mount Rinjani National Park Area at the time, and, according to news articles, about 690 climbers were on the volcano and had to be rescued. One person in the national park died from rockfalls. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4). The public is warned not to approach the crater within a 1.5-km radius.

Source: VSI.

Explosions are still observed within the active vent of Ambae’s Lake Voui (Vanuatu)  which is ejecting hot material and producing ash plumes. Increased activity prompted authorities to raise the alert level to 3 (on a scale of 0-5) on July 21st, and warn residents to stay at least 3 km away from the active crater. The report notes that current activity was similar to that in March, but with more sustained ash emissions. On July 26th, explosions generated an ash cloud that rose as high as 12 km and spread NE, E, and SE. The event caused darkness in the daytime and prompted an order for an island-wide evacuation of the 10,000 residents. Another explosive event occurred early on July 27th. The ashfall has had a significant impact on the island’s food and water supplies, and the health of the island residents.

Source: GeoHazards.

Based on satellite and wind model data, the Darwin VAAC reported that on July 25th and 26th minor ash plumes from Anak Krakatau (Indonesia) rose to an altitude of 1.2 km. Poor weather conditions prevented views of the volcano during between July 27th and 30th. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4). Residents and visitors are warned not to approach the volcano within 1 km of the crater.

Source: Darwin VAAC, VSI.

The eruption at Sierra Negra (Galapagos) continues . SO2 emissions are measured at 1,400 tons per day and daily counts of volcano-tectonic and long-period events were 24-65 and 3-32, respectively. Nightly incandescence from advancing lava flows is visible. Gas plumes rise more than 1.8 km above the active vents.

Source: Instituto Geofisico.

Even though the eruption is not as devastating as early this year, Fuego (Guatemala) is still emitting ash plumes and avalanches of material that descend the Cenizas drainage. Hot lahars generated by heavy rains on July 30th descended the Taniluyá, Las Lajas, El Jute and Cenizas drainages, carrying blocks 2-3 metres in diameter and smelling of sulphur.

Source: INSIVUMEH.

Inflation at Piton de la Fournaise (Reunion Island) resumed after July 13th, 2018 which marked the end of the last eruption. A period of increased seismicity was detected on July 26th, with 32 volcano-tectonic events less than 2 km deep. A new eruption is likely to occur, but nobody knows when…

Source: OVPF.

Même si elle semble un peu moins intense, l’éruption du Kilauea est en ce moment la plus spectaculaire au monde. On voit ici la lave en chenal s’écouler le 1er août 2018 à proximité du Kapoho Crater, avec quelques débordements au premier plan (Crédit photo : USGS)

Un séisme bloque des randonneurs sur le Mont Rinjani (Indonésie) // An earthquake traps hikers on Mt Rinjani (Indonesia)

Un violent séisme de magnitude M 6,4 a secoué l’île indonésienne de Lombok à 6:47 (heure locale) le 29 juillet 2018. L’hypocentre était situé à une profondeur comprise entre 6,4 et 10 kilomètres, selon les sources. Le séisme a été suivi de plus de 60 répliques, dont un événement de M 5,7. Plusieurs glissements de terrain se sont produits pendant le séisme, bloquant les routes et coupant l’approvisionnement en électricité et en eau de certaines maisons. Le bilan provisoire est de 14 morts. Au moins 160 personnes ont été blessées et au moins 1 000 maisons ont été endommagées.
Le parc national du Mont Rinjani a été fermé en raison de glissements de terrain. Lundi matin, 560 randonneurs étaient encore pris au piège sur la montagne, incapables de descendre car les glissements de terrain provoqués par le séisme ont bloqué les sentiers. Une équipe de sauveteurs composée de militaires, de la police et d’équipes de secours, a été déposée par hélicoptère pour évacuer les randonneurs en détresse. Au total, 165 personnes participent à l’opération, tandis que deux hélicoptères ont été mis en service. Les randonneurs sont originaires de différents pays comme la Thaïlande, la France, les Pays-Bas et la Malaisie.
Dans le même temps, des centres d’hébergement ont été mis à la disposition des personnes affectées par le tremblement de terre.

————————————————–

A powerful M 6.4 earthquake shook Indonesia’s Lombok 6:47 (local time) on July 29th, 2018. The hypocentre was located at a depth between 6.4 and 10 kilometres, according to the sources. The quake was followed by more than 60 aftershocks, with an event of  M 5.7. Several landslides occurred during the quake, blocking roads and cutting off electricity and water supply to some homes. At least 14 people have been killed and the death toll could still rise. More than 160 people have been injured and at least 1,000 homes have been damaged.

Mount Rinjani National Park has been closed due to landslides. On Monday morning, 560 hikers were reportedly still trapped on the mountain, unable to descend as landslides triggered by the earthquake have blocked trails. A joint team of rescuers consisting of the military, police, and search and rescue, was lowered to evacuate the trapped climbers. A total of 165 personnel are on the rescue, while two helicopters have been deployed. The hikers are of multiple nationalities, including Thailand, France, the Netherlands, and Malaysia.

Meanwhile, evacuation camps have been set up for people affected by the earthquake.

Image satellite dans l’infrarouge de l’île de Lombok avec le Mont Rinjani identifiable par son lac de cratère (Crédit photo : Wikipedia).

Eruption du Rinjani (suite) // Eruption of Mt Rinjani (continued)

drapeau-francaisEn fin de compte, c’est un millier de touristes, dont 639 étrangers, qui se trouvaient dans le parc national du Rinjani mardi dernier quand le Barujari est entré en éruption, avec un volumineux panache de cendre qui est ensuite retombé sur la végétation autour du volcan. Les autorités locales indiquent que tous les touristes ont pu être évacués, à l’exception de quelques irréductibles qui ont décidé de rester sur place afin d’observer l’événement. Ces personnes ont refusé de partir et ont fui les secouristes, malgré le danger.
Les autorités ont fermé les portes du parc et ont demandé aux visiteurs de ne pas s’approcher à moins de trois kilomètres du volcan.
Source: Agences de presse.

Comme je l’ai écrit ci-dessus, l’éruption a pris tout le monde par surprise et confirme notre incapacité à prévoir de tels événements. D’autres exemples pourraient être donnés, comme l’éruption soudaine du Mont Ontake (Japon) qui a tué plusieurs dizaines de randonneurs en 2013, ou les éruptions du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) qui peuvent survenir sans prévenir et ont déjà obligé les autorités locales à évacuer des touristes qui se trouvaient dans l’Enclos Fouqué à ce moment-là.

———————————-

drapeau-anglaisIn the end, it was more than 1,000 tourists, including 639 foreigners, who were in Mount Rinjani National Park when Barujari began erupting by surprise on Tuesday, sending a plume of ash into the sky which fell back to coat vegetation. Local authorities indicate that all people have come down, except several tourists who hoped to document the eruption. They declined to leave and hid from rescue workers, despite the dangers. .

Authorities have closed the park gates and told visitors to keep at least three kilometres away from the volcano.

Source : Press agencies.

As I put it above, the eruption took everybody by surprise and confirms our inability to predict such sudden events. More examples could be set forth, like the sudden eruption of Mt Ontake (Japan) that killed tens of climbers in 2013 or the eruptions of the Piton de la Fournaise (Reunion Island) that may occur without warning and force local authorities to evacuate trekkers who are on the volcano.

Eruption du Rinjani (Indonésie) // Eruption of Mt Rinjani (Indonesia)

drapeau-francaisSelon la presse japonaise, au moins 389 randonneurs, parmi lesquels 333 étrangers, pourraient encore se trouver sur le Rinjani qui est entré en éruption mardi après-midi. A l’intérieur de la caldeira, le Barujari est entré en éruption à 15 heures (heure locale) avec un panache de cendre qui est monté jusqu’à 2 km de hauteur.
Le niveau d’alerte a été élevé à 2 (Waspada).
Suite à cet événement,le VSI a recommandé aux personnes vivant sur les pentes du Rinjani, ainsi qu’aux touristes, de ne pas se livrer à des activités à l’intérieur de la caldeira et dans un rayon de 3 km du cratère du Barujari.
L’éruption n’a pas affecté les deux aéroports de Lombok et de l’aéroport international de Bali, mais les compagnies aériennes australiennes Virgin Air et Jetstar ont annulé des vols en provenance et à destination de Bali.

Source : The Japan Times.

———————————–

drapeau-anglaisAccording to the Japanese newspapers, at least 389 climbers, including 333 foreigners, might be still on Mount Rinjani that erupted Tuesday afternoon. Indide the Rinjani caldeira, Mount Barujari erupted at 3 p.m. local time Tuesday, spewing volcanic ash as high as 2 km into the air.

The alert level was raised to 2 (Waspada).

VSI has recommended people living on the slopes of Rinjani and visitors or tourists not to do any activities inside the caldera of Mount Rinjani and within the radius of 3 km from the crater of Barujari.

The eruption has not affected Lombok’s two airports and Bali’s international airport, but Australian airlines Virgin Air and Jetstar have canceled flights to and from Bali.

Source : The Japan Times.

rinjani-3

rinjani

Caldeira du Rinjani avec le cône du Barujari. (Crédit photo: Wikipedia).

Eruptions en vrac // Miscellaneous eruptions

drapeau-francaisAu Kamchatka, le Klyuchevskoy a émis ce mercredi un panache de cendre jusqu’à 7,5 kilomètres d’altitude, qui s’est ensuite étiré vers le NE. La taille du panache de cendre est inconnue car la plus grande partie du volcan était dans les nuages au moment de l’événement.
Source: Agence Tass.
Trois volcans sont entrés en éruption en Indonésie et ont parfois perturbé le trafic aérien. Dans une note précédente, j’ai mentionné le Rinjani sur l’île de Lombok où l’aéroport a été fermé pendant plusieurs heures mardi en raison de la cendre volcanique.
Le Sinabung, sur l’île de Sumatra et le Gamalama dans les Moluques ont également connu une activité éruptive au cours des deux derniers jours. L’aéroport Sultan Babullah à Ternate a été fermé ce mercredi.

 ——————————

drapeau-anglaisIn Kamchatka, Klyuchevskoy volcano spewed ash up to 7.5 kilometers in the air on Wednesday, before being carried to the north-east. The concrete size of the ash plume is unknown since a large area near the volcano was covered with thick clouds.

Source: Tass press agency.

Eruptions at three volcanoes in Indonesia disrupted some flights. In a previous post, I mentioned Mount Rinjani on Lombok Island where the airport was closed for several hours on Tuesday because of volcanic ash.

Sinabung volcano on Sumatra Island and Mount Gamalama in the Moluccas also erupted in the past couple of days. Sultan Babullah airport in Ternate was closed on Wednesday.