Volcan de boue de Piparo (Trinité & Tobago) // Piparo mud volcano (Trinidad & Tobago)

Le Ministère de la Sécurité Nationale a averti la population que la zone du volcan de boue de Piparo est maintenant interdite d’accès aux véhicules et de piétons. Elle est considérée comme une zone de catastrophe naturelle.  Les habitants sont instamment priés de rester à l’écart de la zone car le volcan peut entrer en éruption à tout moment. La zone a été bouclée avec du ruban de sécurité. Les autorités locales ont également multiplié les patrouilles dans le secteur.
Les géologues ont effectué de nombreuses analyses  sur le site ainsi que des relevés à l’aide de drones pour établir une cartographie 3D du site. La population a également été consultée à propos du regain d’activité du volcan de boue. Une personne a indiqué que des fissures se sont formées sur la route principale de Piparo et que sa maison a été endommagée. Comme je l’ai écrit précédemment, une forte odeur de soufre a envahi la zone du volcan.
Source: Trinidad Daily Express.

———————————————

The Ministry of National Security has warned the population that the Piparo mud volcano is now closed to vehicular and pedestrian traffic. It is considered as a disaster zone. Residents are strongly asked to stay away from the area as the volcano could erupt at any time. The area has been cordoned off with caution tape. Local authorities have also increased patrols in the area.

Geologists have conducted numerous tests at the site as well as drone surveys to produce a 3D mapping of the area. Residents have also been consulted on the increased activity. One person reported cracks forming on the Piparo Main Road which also caused damage to her home. As I put it before, a strong sulphur odour has invaded the area.

Source: Trinidad Daily Express.

On trouve des volcans de boue dans plusieurs régions du monde, comme les Maccalube di Aragona en Sicile. (Photo : C. Grandpey)

Volcan de boue au Guatemala // Mud volcano in Guatemala

On peut regarder sur YouTube un clip réalisé le 13 janvier 2019 à Santa Rosa, dans le sud du Guatemala. On y voit un cratère renfermant une mare de boue très active. Il est apparu dans un lagon très fréquenté par les touristes. La vidéo montre plusieurs personnes autour du cratère d’où s’échappe également du gaz. Les autorités étudient actuellement le cratère pour savoir s’il fait partie d’une nouvelle activité volcanique susceptible d’affecter le tourisme dans la région.
Les volcans de boue – parfois appelés marmites du diable – sont assez répandus dans les régions volcaniques. La boue se forme principalement lorsque l’eau, qui a été chauffée sous terre, commence à se mélanger avec des matériaux. Ces derniers sont ensuite poussés vers la surface par la pression de gaz en empruntant généralement une faille ou une fracture géologique. La température de la boue atteint généralement une centaine de degrés. C’est la température que j’avais mesurée dans des volcans de boue en aval de la Dragon’s Mouth à Yellowstone il y a quelques années. Le gaz émis est principalement du méthane, ce qui explique les explosions qui peuvent se produire sur les sites. De telles explosions ont été observées le 11 août 2008 dans les Maccalube di Aragona en Sicile. Elles ont tué deux enfants en septembre 2014.
Voici une vidéo du volcan de boue au Guatemala:

https://www.msn.com/en-au/video/lifestyle/guatemalan-authorities-investigate-new-volcanic-crater-in-tourist-hot-spot-lagoon/vp-BBSdrVk?fbclid=IwAR3ei6yX5dqcxEQToZ44Vm0Qb9SGVd36eJ9abbMlAFLOpk9VGMvQssvU3Ro

————————————————–

One can watch on YouTube a clip that was captured on January 13th, 2019 in Santa Rosa, southern Guatemala. It shows a crater with a very active mud pool that has appeared in a lagoon popular for tourists. The footage shows a crowd watching the crater spewing mud and gas up into the air. Authorities are investigating if the crater could be part of a new volcano activity that could affect tourism in the area.

Mud volcanoes – sometimes called devil’s caldron – are fairly common in volcanic areas. The mud is mostly formed as hot water, which has been heated deep below the Earth’s surface, begins to mix and blend with subterranean mineral deposits. This material is then forced upwards under the pressure of gases through a geological fault or fissure. The temperature of the mud usually reaches about 100°C. This was the temperature I measured near Dragon’s Mouth at Yellowstone a few years ago. Most of the gas released from mud cauldrons is methane, which accounts for the explosions that may occur on the sites. Such explosions were observed on August 11th, 2008 at the Maccalube di Aragona in Sicily. They killed two children in September 2014.

Here is a video of the mud caldron in Guatemala:

https://www.msn.com/en-au/video/lifestyle/guatemalan-authorities-investigate-new-volcanic-crater-in-tourist-hot-spot-lagoon/vp-BBSdrVk?fbclid=IwAR3ei6yX5dqcxEQToZ44Vm0Qb9SGVd36eJ9abbMlAFLOpk9VGMvQssvU3Ro

Volcan de boue sur le site des Maccalube di Aragona (Sicile)

« Marmite du diable » à Namaskard (Islande)

[Photos: C. Grandpey]

Les volcans de boue de la Mer d’Azov // The mud volcanoes of the Sea of Azov

drapeau francaisSituée dans le sud-est de l’Europe, près de la Mer Noire à laquelle elle est reliée par l’étroit Détroit de Kertch, la mer d’Azov est devenue une attraction populaire le week-end dernier quand un volcan de boue est apparu à quelques dizaines de mètres du rivage de la péninsule de Taman. Il a projeté sa boue à plusieurs mètres de hauteur et a commencé à former une île artificielle.
https://youtu.be/cLzuF-nUQVw
Les volcans de boue ne sont pas rares en Russie et en Ukraine qui bordent la mer d’Azov. On en trouve dans la région de Krasnodar en Russie. Des dizaines d’autres se manifestent sur la péninsule de Taman en Russie ainsi que sur la péninsule de Kertch dans le sud-est de l’Ukraine où les « bains de boue » sont utilisés à des fins thérapeutiques. Les habitants et les touristes recherchent la boue pour ses propriétés curatives censées traiter les troubles du système nerveux, l’arthrite, la sciatique, et pyélonéphrite.
Les géologues indiquent que les volcans de boue peuvent provoquer des blessures et causer des dégâts matériels si leurs éruptions projettent de gros morceaux d’argile ou d’autres matériaux. Ils ajoutent que pendant les 50 dernières années, les volcans de boue qui se sont formés dans la mer d’Azov sont restés inoffensifs.
Source: Presse russe.

Le Maccalube di Aragona sont des volcans de boue populaires en Sicile. Bien qu’inoffensifs la plupart du temps, ils peuvent devenir dangereux comme en août 2008 lorsque des explosions ont envoyé la boue jusqu’à 40 mètres de hauteur et recouvert une superficie de 4 kilomètres carrés. Ces explosions ont provoqué un mouvement de panique dans la petite ville de Santa Barbara qui avait déjà été secouée par un tremblement de terre quelques jours auparavant, avec de sérieux dégâts aux maisons et aux rues. En septembre 2014, une fillette de sept ans et son frère ont été tués lorsqu’un geyser de boue a surgi brutalement dans les Maccalube.
Sur l’île de Vulcano dans les îles Eoliennes (en Sicile aussi), les bains de boue sont très populaires et censés guérir les maladies de peau. J’ai développé ce sujet dans un numéro spécial de l’association LAVE (http://www.lave-volcans.com/intro.html)

—————————————-

drapeau-anglaisLocated in SE Europe, close to the Black sea to which it is linked by the narrow Strait of Kerch, the Sea of Azov became a popular sightseeing attraction over the weekend when a mud volcano appeared a few dozen meters away from the shore. It shot its mud several metres into the air and started forming an artificial island, just off the coast of the Taman Peninsula.
https://youtu.be/cLzuF-nUQVw
Mud volcanoes are not exceptional in Russia or Ukraine that border the Sea of Azov. They are often found in Russia’s Krasnodar region. Dozens of mud volcanoes can be found on the Taman Peninsula of Russia and the Kerch Peninsula of southeastern Ukraine where they are used as popular, therapeutic “mud baths.” Locals and tourists use the earth’s mud for its healing properties to treat nervous system disorders, arthritis, sciatica, and pyelonephritis.
Local geologists warn that mud volcanoes overall can cause injuries or material damage if the eruption involves spewing out large pieces of clay or other debris. They say that for the last 50 years, mud volcanoes, which have formed in the Azov Sea, have remained harmless.
Source: Russian press.

The Maccalube di Aragona are a popular area in Sicily. Although harmless most of the time, they can become dangerous like in August 2008 when explosions sent chunks of mud up to 40 metres high, with the mud covering an area of 4 square kilometres. These explosions sent panic in the small town of Santa Barbara which had previously been shaken by an earthquake a few days before, with serious damage to the houses and the streets. In September 2014, a seven-year-old girl and her brother were killed after a mud geyser unexpectedly erupted.
On he island of Vulcano in the Aeolian Islands (in Sicily too), mud baths are very popular and supposed to cure skin diseases. I developed this topic in a special issue for the L.A.V.E. association (http://www.lave-volcans.com/intro.html)

Mer d'azov

Vue de la Mer d’Azov et du Détroit de Kerch (Google map)

Maccalube

Maccalube di Aragona  (Photo: C. Grandpey)

Hors serie Vulcano

Hors-série de la revue LAVE sur l’Ile de Vulcano.