Soufrière St Vincent : croissance du dôme mais pas d’évacuation // Dome growth but no evacuation

Selon un article publié dans la presse locale le 1er janvier 2021, l’éruption de la Soufrière St Vincent se poursuit, mais aucune évacuation n’a été ordonnée. Une équipe du Centre de recherche sismique de l’Université des Antilles (UWI-SRC) a effectué une reconnaissance aérienne du volcan et a répété qu’aucun ordre d’évacuation n’avait été émis.

L’équipe scientifique a indiqué que deux reconnaissances aériennes avaient été effectuées le 1er janvier. Une forte couverture nuageuse a empêché les scientifiques d’avoir une bonne vue du cratère lors du premier vol. Lors du deuxième vol, il a été possible de photographier le cratère. Les clichés montrent que le nouveau dôme continue de croître.

Il est rappelé au public que lorsque le magma interagit avec la température de surface, surtout le matin lorsque l’air est frais, de la vapeur peut être vue au-dessus du cratère. Cette situation peut durer des semaines ou des mois.

Le niveau d’alerte reste à la couleur Orange. Cela signifie:

– Niveau très élevé de sismicité ou d’activité fumerollienne ou les deux, ou autres phénomènes volcaniques anormaux. Des éruptions peuvent survenir dans moins de 24 heures.

– Le système de surveillance fonctionne en permanence. Il y a une inspection visuelle régulière des zones de couches actives éventuelles. La déformation du sol et l’activité hydrothermale sont également surveillées.

– Les personnes vivant dans des zones proches du volcan, ce qui inclut les localités de Fancy à Georgetown et de Belle Isle à Richmond sont priées de rester vigilantes et d’écouter tous les conseils de la NEMO (‘Organisation nationale de gestion des catastrophes).

La NEMO a également demandé au public de ne pas visiter le volcan de La Soufrière jusqu’à ce que les scientifiques donnent le feu vert.

Source: Loop News Caribbean.

—————————————–

According to an article published in the local press on January 1st, 2021, the eruption of La Soufrière continues, but no evacuation has been ordered. A team from the University of the West Indies Seismic Research Centre (UWI-SRC) has conducted aerial reconnaissance of the volcano and reiterated that no evacuation order has been issued.

The team reported two aerial reconnaissance were performed on January 1st. However, heavy cloud cover prevented the scientists from getting a good view of the crater during the first flight. During the second flight, the photographer was able to capture photos of the crater, which show that the new dome continues to increase in size.

The public is reminded that when the magma interacts with the surface temperature, especially in the morning when the air is cool, steam may be seen above the crater. This situation may continue for weeks or months.

The alert level remains at Orange. This means:

– Highly elevated level of seismicity or fumarolic activity or both, or other unusual symptoms. Eruptions may occur with less than 24 hours’ notice.

– The monitoring system is continuously in operation. There is a regular visual inspection of potential vent areas. Continuous ground deformation and hydrothermal activity are also monitored.

– People living in areas close to the volcano which include communities from Fancy to Georgetown and Belle Isle to Richmond are asked to remain alert and listen to all advisories from the National Emergency Management Organisation (NEMO).

NEMO also asked the public to refrain from visiting the La Soufriѐre Volcano until the scientists advise that it is safe to do so.

Source: Loop News Caribbean.

Source : University of the Wesr Indies

Meilleurs voeux!

Bonne année à tous ! Que cette nouvelle année vous apporte bonheur, santé, joie et prospérité!

Par les temps qui courent, peut-être faudrait-il se contenter de dire « Bonne journée » !!

En effet, 2021 restera probablement une année difficile avec ce satané virus. La vaccination a à peine commencé (en mode tortue) en France et beaucoup de gens font déjà des plans sur la comète. Il ne faut toutefois pas se précipiter et se réjouir trop vite. Le Ministre de la Santé a indiqué que les vaccinations commenceront par les personnes jugées prioritaires (personnel hospitalier, EHPAD, etc). Au final, la vaccination globale de la population ne commencera – toujours selon Olivier Véran – guère avant le mois de juin, en sachant que l’immunité conférée par le vaccin ne débute qu’un mois après la deuxième injection et qu’il y a un délai de trois ou quatre semaines entre les deux injections.

La vaccination d’une population entière (même si on suppose que 50% des gens seront volontaires) n’est pas une mince affaire. Piquer à deux reprises 30 millions de personnes ne se fait pas en claquant des doigts. Cela demande une sacrée organisation. Ensuite vont se poser plusieurs questions et apparaître plusieurs problèmes :

– Les personnes vaccinées, si elles sont à l’abri de la maladie, peuvent véhiculer le virus et contaminer celles qui n’ont pas reçu les injections. Il faudra alors s’attendre à de nombreuses hospitalisations.

– Ensuite, on ne sait absolument pas quelle est la durée de l’immunité conférée par le vaccin. Plusieurs semaines ? Plusieurs mois ? Plusieurs années ? Ce qui est inquiétant, c’est que des personnes qui ont été malades ont rechuté quelques semaines plus tard. C’est pour cela que le ministre conseillait (mais un rétropédalage semble avoir lieu, un de plus!) aux personnes victimes de la Covid-19 de se faire tout de même vacciner.

– On va aussi observer les effets secondaires du vaccin. Des problèmes sont déjà apparus aux Etats Unis.

Au vu de ces différentes remarques, il semble assez évident que nous ne sommes pas sortis de l’auberge et que 2021 risque de réserver bien des surprises.

Pour voyager à l’étranger ou en outre-mer, il faudra observer la situation et les restrictions en vigueur dans ces régions. J’ai dressé un bilan peu réjouissant il y a quelques semaines. On peut raisonnablement penser, par exemple, que les Etats-Unis et le Canada n’auront pas vacciné toute leur population, et le virus fait rage dans ces pays. Je pense que je ne me rendrai pas dans l’Arctique en 2021, même si cela me désole….

Courage !