Kilauea (Hawaii): Impact de l’éruption sur l’économie (suite) // Impact of the eruption on the economy (continued)

Habituellement, « les affaires sont les affaires », mais à Hawaii ces jours-ci, « pas d’affaires » signifie « pas d’argent ». Avec des dizaines d’entreprises autour de l’île impactées par l’éruption du Kilauea, les organismes locaux et fédéraux essayent de trouver des solutions pour venir en aide aux employeurs et aux employés en difficulté.
La semaine dernière, le service de Recherche et Développement du comté d’Hawaii a rassemblé les rapports d’entreprises affectées par l’éruption, que ce soit par manque de transactions commerciales ou par perte de marchandises ou de biens. Bien que les données des rapports doivent encore être analysées, il semble que les impacts de l’éruption soient très variés.
Les problèmes les plus fréquents concernent des entreprises situées dans des zones très touristiques, telles que le village de Volcano, qui ont été fortement pénalisées suite à la forte baisse du nombre de visiteurs, en particulier avec la fermeture du Parc National des Volcans d’Hawaï.
Les commerces de Pahoa ont également été durement touchés car beaucoup moins de touristes se sont rendus dans le District de Puna.
Beaucoup de fermes et de terres agricoles ont été endommagées ou carrément détruites. Bien que les rapports selon lesquels 80 pour cent de la récolte de papayes sur l’île aurait été détruite sont exagérés, le pourcentage se situe probablement entre 30 et 40 pour cent, ce qui n’est pas rien.

Bien que l’impact général sur l’économie de Big Island reste à déterminer, les résultats des rapports permettront d’obtenir une vue d’ensemble des entreprises et des collectivités les plus touchées. Certains des impacts les moins visibles concernent les emplois liés à des résidences évacuées ou détruites, les emplois axés sur la mer qui reposaient sur une mise à l’eau des bateaux à Kapoho et les services de nettoyage pour des locations qui sont désormais isolées ou qui ont été recouvertes par la lave.

Les résultats des rapports du service de Recherche et Développement seront transmis à l’Agence Fédérale de Gestion des Situations d’Urgence qui prendra en compte les informations pour déterminer si l’État pourra accorder des fonds fédéraux destinés à des aides individuelles.
Dans le même temps, l’agence pour l’emploi d’Hawaii prévoit d’organiser des ateliers baptisés «Rapid Response» qui, comme leur nom l’indique, permettront aux employés ou aux employeurs d’obtenir une aide rapide concernant des questions sur l’assurance-chômage, l’aide au logement et d’autres prestations. Bien que les programmes soient conçus pour permettre aux employés et aux employeurs de connaître une situation plus stable, l’incertitude de l’éruption en cours signifie que de nombreux secteurs de l’économie hawaiienne pourraient être perturbés de façon permanente.
Source: Journaux hawaïens.

—————————————————-

Usually, “business is business”, but in Hawaii these days, no business means no money. With scores of businesses around the island impacted by the Kilauea eruption, county, state and federal agencies are investigating ways to help struggling employers and employees.

Last week, the Hawaii County Department of Research and Development collected reports from businesses affected by the eruption in any way, from a lack of business or a loss of wares or property. While the data from the reports still need to be analyzed, the effects are wide-ranging.

Some of the most common reports are from businesses in heavily tourist-reliant areas such as Volcano, which have been tremendously affected by a sharp decline in visitors following the closure of Hawaii Volcanoes National Park.

Pahoa businesses also have been hit hard, with far fewer people visiting the Puna District.

Many farms and agriculture lots have been disrupted or destroyed outright. Although reports that 80 percent of the island’s papaya crop was destroyed are exaggerated, the number remains between 30 and 40 percent, which is quite significant.

While the total impact on Big Island businesses is yet to be determined, the results of the reports will help generate a broad picture of which businesses and communities are the most impacted. Some of the more “hidden” impacts can be found among businesses that were operated out of residences that were evacuated or destroyed, marine-focused jobs that relied on a boat launch in Kapoho, and cleaning services that serviced vacation rentals isolated or inundated by lava. The results of Research and Development’s reports will be delivered to the Federal Emergency Management Agency which will take the information into consideration when determining whether the state will be eligible to receive federal funds for individual assistance.

In the meantime, the American Job Center of Hawaii will host “Rapid Response” workshops next week for employees or employers to get help with questions about unemployment insurance, housing rental assistance, and other benefits. Although programs are available at the county, state and federal levels to help employees and employers reach a more stable position, the uncertainty of the ongoing eruption means many markets might be permanently disrupted.

Source: Hawaiian newspapers.

Crédit photo: USGS / HVO

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s