L’explosion sur l’Etna : Recherche des responsables // The explosion on Mt Etna: Who is to blame?

En Italie, c’est comme en France : une fois survenu un problème, il faut trouver des responsables ! Le problème en question, c’est l’explosion phréatique (ou phtréato-magmatique) qui a blessé une douzaine de personnes sur l’Etna le 16 mars dernier à 2700 mètres d’altitude (voir la description de l’événement dans mes notes précédentes).

Le procureur de Catane a ouvert une enquête sur une éventuelle responsabilité liée à des niveaux de sécurité. Pour le moment, aucun responsable n’est nommément désigné. Selon la presse sicilienne, l’enquête concernerait la définition de la « zone rouge » qui aurait dû être abaissée à une altitude plus basse avant l’accident, ainsi que le rôle des guides de l’Etna pour assurer la sécurité des touristes qu’ils accompagnaient. .

Comme je l’ai indiqué sur les réseaux sociaux, on peut aussi constater que les victimes de l’explosion ne portaient pas de casques au moment où elle s’est produite.

Au final, c’est la Nature et le volcan qui sont responsables, mais personne n’osera jamais les mettre en examen !

Source : ANSA.it. (Merci à Santo Scalia de m’avoir communiqué l’article)

—————————————

In Italy, like in France, once a problem occurs, the authorities look for the people to blame! The mostrecent problem is the phreatic (or phreatic-magmatic) explosion that injured a dozen people on Mount Etna on March 16th at an altitude of 2,700 meters (see the description of the event in my previous notes).
The prosecutor of Catania has opened an investigation into possible liability linked to security levels. At the moment, nobody has been namely accused. According to the Sicilian press, the investigation would concern the definition of the « red zone » which should have been lowered to a lower altitude before the accident, as well as the role of the guides of Mount Etna who were supposed to ensure the safety of the tourists they accompanied. .
As I put it on social networks, the victims of the explosion were not wearing helmets at the time it occurred.
In the end, Nature and the volcano are the real culprits, but no one will ever dare to put them under examination!
Source: ANSA.it. (Thanks to Santo Scalia for sending me the article)

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’explosion sur l’Etna : Recherche des responsables // The explosion on Mt Etna: Who is to blame? »

  1. Bonsoir Claude,
    Fous de volcans.
    Encore une fois, ce sont les « ir-responsables » qui provoquent l’ire des responsables.
    Pour le manège et les sensations fortes, il y a des lieux pour cela. Un volcan n’a rien à voir avec ce type d’attraction. A l’époque où l’on porte fièrement le casque pour faire du vélo, alors que chacun sait que lorsqu’il y a chute, c’est rarement la tête qui trinque, sur un volcan en éruption, c’est le bonnet de laine qui est préféré, ce qui « protège formidablement bien des chutes de pierres », c’est bien connu. A force de marcher sur la tête, c’est plutôt un godillot que les touristes devraient porter sur le haut du crane, puis laisser les enfants faire des pâtés avec de la lave en fusion par exemple, et enfin être mis en examen psycho médical.
    Il y a de quoi désespérer du manque de discernement de nos congénères, et du manque de sérieux de certains guides qui confondent volontiers Business et volcans.
    « Alea Etna est ! »
    Amitiés
    Pierre Chabat

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s