Vers une prise de conscience du changement climatique par les Américains? // Toward an American awareness of climate change ?

Une nouvelle enquête de l’institut Gallup, effectuée en mars 2017 sur un échantillon de 1 018 adultes américains vivant dans les 50 États et le District de Colombie a révélé que les inquiétudes du public à l’égard du changement climatique aux États-Unis n’ont jamais été aussi élevées. 45% des personnes interrogées disent qu’elles sont «beaucoup» préoccupées par le réchauffement climatique, tandis que 62% pensent que ses effets sont déjà visibles. Dans l’ensemble, 68% des personnes interrogées – le plus haut niveau jamais observé – pensent que le changement climatique est lié aux activités humaines, alors que 29% l’attribuent à des causes naturelles et 3% n’ont pas d’opinion.
Ces résultats sont en hausse par rapport à 2007, année où un sondage semblable avait révélé que 41% des personnes interrogées étaient « beaucoup » préoccupées par le changement climatique. Entre 2007 et 2017, les préoccupations américaines au sujet du réchauffement climatique ont montré une baisse pendant quatre ans, avant de connaître une hausse à partir de 2011. De même, le pourcentage d’Américains qui pensent que le changement climatique est déjà visible a atteint un maximum de 61% en 2008, avant de diminuer jusqu’à 2011.
Les raisons de cette baisse et de la hausse qui a suivi ne sont pas claires au vu des résultats de l’enquête. Des recherches antérieures ont laissé supposer que les préoccupations du public à l’égard du changement climatique pourraient bien être liées à l’état de l’économie. De 2008 à 2010, les États-Unis ont connu la Grande Récession; en période de ralentissement économique, les Américains sont peut-être moins enclins à s’inquiéter du réchauffement climatique. Un article publié en 2011 a montré que le taux de chômage pouvait avoir une influence sur les préoccupations liées au changement climatique. En revanche, les Américains semblent plus susceptibles de s’inquiéter du changement climatique si l’économie est forte. Ainsi, une économie plus forte au cours des dernières années peut avoir favorisé les préoccupations climatiques parmi le public.
Selon l’institut Gallup, de récents sondages ont également révélé que plus de la moitié des Américains pensent que le Président Trump ne fera rien pour protéger l’environnement, une augmentation significative par rapport aux anciens présidents Barack Obama et George W Bush
D’une manière générale, même si la conviction (et le souci) du changement climatique chez le grand public est encore loin derrière le consensus scientifique sur la question, l’enquête reflète un niveau plus important de préoccupation et de sensibilisation aux États-Unis. Cette tendance intervient à un moment où l’engagement climatique au niveau fédéral a pratiquement disparu. Alors que de plus en plus d’Américains sont convaincus que le changement climatique est un problème sérieux, l’administration Trump a déjà commencé à mettre à mal les lois environnementales et a proposé des réductions budgétaires importantes pour un certain nombre de projets contribuant à la protection de l’environnement
Pourtant, si le changement climatique est devenu un problème de plus en plus partisan ces dernières années, il existe certains signes qui laissent croire que les préoccupations climatiques sont en hausse au sein du Congrès. Dernièrement, plus d’une douzaine de députés républicains à la Chambre des Représentants ont condamné l’attitude méprisante de l’administration Trump sur le changement climatique. Ces députés ont présenté une résolution confirmant les risques du réchauffement planétaire et soutenant la recherche et les efforts pour y remédier.
Source: Yahoo États-Unis.

——————————————

A new Gallup survey, conducted in March 2017, on a sample of 1,018 U.S. adults living throughout the 50 states and D.C. revealed that public concern about climate change in the U.S. has never been so high. 45% of the poll’s respondents say they worry about global warming “a great deal,” while 62% believe its effects are already occurring. Overall, 68% of participants – the highest level reported yet – said they believe climate change is driven by human activities, while 29% attribute it to natural causes and 3% had no opinion.

Still, these findings are up from a previous high in 2007, when a similar poll found that 41% of respondents worried greatly about climate change. Between then and now, American concern about global warming actually declined for four years and has only been on the rise again since 2011. Similarly, the percentage of Americans who believe climate change is already happening previously peaked at 61% in 2008 and then declined until 2011.

The reasons for this dip and recovery are unclear from the survey results, but previous research has suggested that public concern about climate change may be linked to the state of the economy. From 2008 to 2010, the U.S. was suffering in the Great Recession ; in times of economic downturn, Americans may be less likely to worry about global warming. One 2011 paper, for instance, suggested that unemployment rates may affect concerns about climate change. On the other hand, Americans may be more likely to worry about climate change if they believe the economy is strong. So a stronger economy in the past few years may have helped spur an increase in climate concern among the public.

According to Gallup, recent polls have also found that more than half of Americans believe President Trump will do a poor job of protecting the environment, a significant increase in comparison with the percentage of respondents who believed the same of former presidents Barack Obama and George W. Bush.

Overall, while belief in (and concern about) climate change in the general public still lags far behind the scientific consensus on the issue, the survey reflects a growing level of worry and awareness in the U.S. It is a trend occurring at a time when commitment to climate action at the federal level has all but vanished. As Americans grow more sure that climate change is a serious problem, the Trump administration has already begun repealing environmental rules and has proposed significant budget cuts for a number of federal programs that advance climate science or aid in mitigation and adaptation efforts.

Still, while climate change has become an increasingly partisan issue in recent years, there is other evidence to suggest that concern may be growing across Congress. Lately, more than a dozen Republicans in the House of Representatives broke ranks with the Trump administration’s dismissive stance on climate change to introduce a resolution affirming the risks of global warming and supporting climate research and mitigation efforts.

Source: Yahoo US.

La courbe de Keeling (émissions de CO2 dans l’atmosphère) ne cesse de grimper….

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s