Kanlaon (Philippines)

drapeau-francaisCe mardi, le PHILVOCS a élevé à 1 le niveau d’alerte du Kanlaon suite à une explosion de vapeur observée lundi soir à 21h55. L’événement a duré huit minutes avec un panache qui est monté à environ 1,5 km au-dessus du sommet. Mardi matin, le Kanlaon continuait à émettre de la vapeur ainsi qu’un peu de cendre.
Avant l’explosion de lundi soir, le PHILVOCS avait enregistré quatre séismes d’origine volcanique. A noter que le tremor s’est prolongé pendant cinq heures après l’explosion.
Le niveau d’alerte 1 interdit à quiconque de pénétrer dans la zone de danger permanent de quatre kilomètres autour du Kanlaon. Il est conseillé aux pilotes d’éviter la zone.

——————————–

drapeau-anglaisPHILVOCS raised the alert level for Kanlaon volcano to 1 on Tuesday after the volcano produced a steam explosion at 9:55 p.m. on Monday. The event lasted eight minutes with a 1.5 kilometre-high plume above the summit. On Tuesday morning, Kanlaon continued to emit steam with minor ash.
Prior to Monday night’s steam explosion, four volcanic quakes were recorded on Kanlaon. The volcanic tremor lasted five hours after the explosion.
Alert Level 1 prohibits anyone from entering the four-kilometre permanent danger zone around Kanlaon. Pilots are advised to fly away from the area.

Kanlaon

Vue du versant est du Kanlaon (Crédit photo: Wikipedia)

Mauna Kea (Hawaii / Etats Unis)

drapeau-francaisLe Mauna Kea est très populaire sur la Grande Ile d’Hawaii. Il reçoit des milliers de visiteurs chaque année. C’est l’un des rares endroits dans le monde où l’on peut grimper en voiture depuis le niveau de la mer jusqu’à près de 4200 mètres d’altitude en deux heures seulement. A noter toutefois que la plupart des agences de location de véhicules interdisent de grimper jusqu’au sommet. On doit s’arrêter au Visitor Center Onizuka.
Pour les Hawaiiens de souche, le Mauna Kea est une montagne sacrée, tout comme le lac Wai’au qui a une grande importance dans la culture hawaiienne (voir mes notes du 22 septembre 2012 et du 23 novembre 2013). Le projet de construction du Thirty Meter Telescope (TMT) a été – et est encore – l’occasion de conflits intenses entre le monde scientifique et les autochtones.
Les premières roches du Mauna Kea ont émergé de l’Océan Pacifique il y a près d’un million d’années. Vu depuis le bas, le Mauna Kea est différent des autres volcans de Big Island. Ses pentes sont deux fois plus raides que celles de son voisin Mauna Loa. Des cônes de scories ornent son sommet qui ne montre pas de caldeira ; cette dernière s’est probablement comblée il y a 250 000 ans, juste après le début de formation du Kilauea.
Bien que la dernière période éruptive du Mauna Kea remonte à 4000 – 6000 ans, les volcanologues affirment qu’il est potentiellement actif. Aucun volcan de l’archipel ne s’est réveillé après un sommeil aussi long, mais on a des exemples de volcans hawaïens qui se sont manifestés après de longues pauses, et il y a des volcans dans le monde qui sont entrés en éruption après plusieurs milliers d’années de sommeil.
Les scientifiques du HVO pensent que si le Mauna Kea se réveille un jour, on observera une longue période de sismicité préalable, certainement pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. L’éruption sera probablement violente mais brève. L’histoire du volcan laisse supposer que l’on observera aussi une coulée de lave. Bien que l’on n’ait jamais détecté de mouvements de magma à l’intérieur du volcan, les séismes sont fréquents sur le Mauna Kea. La plupart restent inférieurs à M 3.0 et ne sont pas ressentis à la surface. Par exemple, il y a eu environ 10 séismes d’une magnitude de 2 ou moins, à des profondeurs entre 20 à 40 kilomètres au cours du mois d’octobre. La sismicité est principalement causée par des réajustements de roches sous le poids du volcan. La Grande Ile toute entière s’enfonce de deux à trois millimètres chaque année sous le poids des imposants édifices volcaniques que sont, entre autres, le Mauna Loa et le Mauna Kea.
En plus de son aspect physique différent, le Mauna Kea présente aussi une lave chimiquement différente. Tous les volcans hawaiiens ont des laves de composition légèrement différentes en raison de leurs positions relatives par rapport au point chaud qui les a fait naître. Ainsi, il y a une différence chimique distincte entre le Kilauea et le Mauna Kea d’une part, et le Mauna Loa, le Hualalai et le Loihi d’autre part
Le Mauna Kea possède une autre caractéristique qui lui est propre. On a la preuve que ses flancs ont hébergé des glaciers pendant au moins trois périodes de son histoire. La plus récente se situe il y a entre 13 000 et 40 000 ans. On peut voir les restes d’une moraine terminale depuis la Saddle Road. Il y a même eu une époque où la chaleur de la lave a cohabité avec la présence de glaciers, ce qui a donné naissance à des formations vitreuses sur les flancs supérieurs de la montagne. Les Hawaïens utilisaient cette roche dure et compacte pour façonner différents types d’outils.
Source: West Hawaï Today (http://westhawaiitoday.com/)

———————————-

drapeau-anglaisMauna Kea is very popular on Hawaii Big Island. It receives thousands of visitors each year. It is one of the few places in the world where you can drive from sea level to nearly 4,200 metres in two hours, even though most car agencies forbid from droving up to the summit. You must stop at the Onizuka Visitor Center.
For local hawaiians, Mauna Kea is a sacred mountain, with Wai’au Lake which has great significance in Hawaiian culture (see my notes of 22 September 2012 and 23 November 2013). The building project of the Thirty Meter Telescope (TMT) was – and still is – the cause of intense conflict between science and Hawaiians.
Mauna Kea’s first rocks protruded above the sea almost a million years ago. Seen from the bottom, it looks different from Big Island’s other volcanoes. Its slopes are twice as steep as Mauna Loa’s, cinder cones pock the summit which no longer features a caldera that was likely filled in 250,000 years ago, just after Kilauea had begun to form.
Though Mauna Kea’s last eruptive period was between 4,000 and 6,000 years ago, volcanologists still say it’s active. They notice there are no Hawaiian volcanoes that have come to life after such a long period of time, but there are other Hawaiian volcanoes that have come to life after long pauses and there are volcanoes around the world that have come back to life after this length of time.
HVO scientists think that if Mauna Kea were to wake up again, there would be a long buildup of seismicity, certainly over weeks, maybe months. The eruption would probably be violent but small. If history is any indication, there would be an accompanying lava flow. Though magma-related movement within the volcano has never been detected, earthquakes are common on Mauna Kea. Most are below M 3.0 and are not felt on the surface. For instance, there were about 10 earthquakes with a magnitude 2 or less with depths between 20 to 40 kilometres during the past month. Seismicity is mostly caused by shifting and settling rocks under the weight of the volcano. The entire island sinks two to three millimetres annually because of its massive features.
In addition to its different physical appearance, Mauna Kea’s lava is also chemically different. All of Hawaii Island’s volcanoes produce lava with slightly different chemical compositions because of their locations relative to the Hawaiian hotspot. Thus, there is a distinct chemical difference between Kilauea and Mauna Kea on the one hand, and Mauna Loa, Hualalai and Loihi on the other hand
Mauna Kea also has unique features that none of the others do. There is evidence that its flanks hosted glaciers during at least three periods in its history. The most recent was between 13,000 and 40,000 years ago. The remnants of a terminal moraine can be spotted from the Saddle Road. There was even a time when hot lava from an eruption coincided with the presence of glaciers; their collision produced glassy formations high on the mountain’s flanks. Hawaiians used to quarry this to make different kinds of tools.
Source: West Hawaii Today (http://westhawaiitoday.com/)

Mauna Kea 4

Mauna Kea 3

Photos: C. Grandpey