Mont Rainier (Etat de Washington / Etats Unis)

Les volcans peuvent tuer. Les victimes peuvent être des populations surprises par des nuées ardentes, comme cela se produit parfois en Indonésie. Il arrive aussi que les volcans tuent sans même entrer en éruption ! C’est que qui vient de se produire sur le Mont Rainier où un homme est mort, après avoir été surpris, en compagnie de son épouse et d’un autre randonneur, par une très violente tempête de neige. Ils se trouvaient dans le Muir Snowfield (parallèle au Glacier Nisqually, au sud du massif) lundi soir quand le blizzard est arrivé. L’ami du couple a réussi à atteindre le refuge de Camp Muir à 3000 m d’altitude d’où il a pu guider les sauveteurs. Deux hélicoptères étaient prêts à décoller mardi soir, mais le très mauvais temps a empêché leur départ. L’opération d’évacuation a finalement pu avoir lieu mercredi matin, grâce à une météo plus favorable. On ne connaît pas les causes de la mort, mais on pense qu’elle a été provoquée par un arrêt cardiaque dû au froid. Les deux autres personnes souffrent de gelures et d’hypothermie, mais leur vie ne semble pas en danger.
Ces randonneurs n’étaient pas de débutants. Ils avaient déjà atteint le sommet du Mont Rainier (4391 mètres). Cet accident confirme – si besoin est – qu’il faut absolument se renseigner sur les conditions météorologiques avant d’entreprendre une course en haute montagne.

1044240757.jpg

Le Mont Rainier vu de Paradise