Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

2e515714bf16c0de847bed49421f6a8d.jpgPas de grands changements au niveau de l’éruption qui a débuté le 21 juillet. La lave continue à alimenter un chenal qui montrait de fréquents débordements ces derniers jours. Chose nouvelle : des coulées pahoehoe avancent sur les bordures nord et sud du champ de lave, mais le débit n’est pas suffisamment important pour que la lave parcourt de très longues distances. Néanmoins, cette évolution d’une lave de type a’a vers une de type pahoehoe inquiète quelque peu les scientifiques. En effet, cette dernière se déplace souvent en tunnels qui maintiennent sa température et donc sa fluidité sur une longue distance. Pour le moment, les zones habitées ne sont pas menacées, d’autant que la pente dans ce secteur du Kilauea n’est pas très forte.
Source : Hawaii Volcanoes Observatory.

3be64eef24db8299909506d281b028d5.jpgNo great changes have been observed on the July 21st eruption site. Lava is steel feeding a long channel with frequent overflows over the past few days. The new fact is that pahoehoe flows are moving forward along the northern and southern rims of the flowfield. However, the output is not sufficient for lava to cover long distances. This evolution from a’a lava to pahoehoe is a bit worrisome. Indeed, the latter often travel in tunnels that maintain the high temperature as well as the fluidity of the lava. For the time being, inhabited areas are not under threat, all the more as the slope in this sector of Kilauea is not very steep.
Source : Hawaii Volcanoes Observatory.

422ea2a5dce9a83851e790882c58ea24.jpg

Krakatau (Détroit de la Sonde / Indonésie)

008af534ffaae4268090218a8c7c5e87.jpgLes autorités ont réagi à l’accroissement d’activité sur l’Anak Krakatau (voir ma note précédente sur les volcans indonésiens) en plaçant le volcan en niveau d’alerte 3 (Siaga), sur une échelle de 4. C’est donc le quatrième volcan du pays dont le niveau d’alerte a été élevé au cours des dernières semaines. L’Anak Krakatau émet des nuages de cendre depuis le 23 octobre. Cependant, les scientifiques disent qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Le volcan montre de telles séquences éruptives régulièrement ; donc, il n’accumule pas suffisamment d’énergie pour générer une éruption de grande ampleur. Il n’y a pas non plus de risque de tsunami.
Trois volcans sont actuellement en alerte 3 en Indonésie : L’Anak Krakatau dans le détroit de la Sonde, le Soputan et le Karangetang en Sulawesi du nord
Source : The Jakarta Post.

c76576b99008a9653cb0a1b593429827.jpgAuthorities have responded to a rise in activity on Anak Krakatau (see my previous update about Indonesian volcanoes) by placing the volcano on the third highest alert (Siaga), on a scale of 4. Thus, it is the fourth volcano in the country to have its status raised in recent weeks. The volcano has been spewing ash since October 23rd. However, scientists say there is no need to worry about its current activity. It has regularly short eruptive sequences; since it erupts so many times, it does not reserve enough energy to trigger a massive eruption. Fears of a tsunami can also be dismissed.
There are now three volcanoes around the country on the third highest alert status, as well as one on the highest alert: Mount Soputan and Mount Karangetan, both in North Sulawesi, are on the same status as Anak Krakatau in the Sunda Straits.
Source : The Jakarta Post.

Nazco Cone (Colombie Britannique / Canada)

146eeddbc394362846e75f7b9ad60dec.jpgLes géologues canadiens surveillent étroitement – sans être trop inquiets – l’évolution d’un essaim sismique qui a été enregistré près du Nazco Cone, un volcan au repos dans le centre de la Colombie Britannique. La sismicité a commencé a être observée le 9 octobre, probablement à la suite d’un mouvement de magma, mais rien ne laisse penser que ce dernier est en phase ascensionnelle vers la surface. Pour le moment, les séismes se situent entre 30 et 40 km de profondeur et sont trop faibles pour être physiquement perçus en surface.
D’après les scientifiques, si une éruption devait se produire, elle construirait probablement un petit cône, comme pendant celle qui s’est produite il y a 7000 ans.
La province de Colombie Britannique possède plusieurs volcans éteints ou au repos. La dernière éruption historique a eu lieu il y a environ 150 ans dans une zone non habitée, près de la frontière avec l’Alaska.
Source : Agence Reuters.

1caf0f6d98edd09f16b23404d89339ab.jpgCanadian geologists are closely watching a swarm of tiny earthquakes near the Nazco Cone a dormant volcano in central British Columbia, but are not worried yet about a possible eruption. The quakes that began on October 9th are probably caused by magma movement, but there is no evidence it is heading to the surface. For the moment, the quakes are between 30 and 40 km deep and have been too small to be felt on the surface.
According to the scientists, if an eruption should occur, it would probably build a small cone similar to the eruption that took place about 7,000 years ago.
The western Canadian province has several dormant and former volcanoes, the last of which erupted about 150 years ago in an unpopulated region near the Alaska border.
Source : Reuters press agency.

Religions, traditions et… le volcan (Kelud / Indonésie)

e7d1c442ae0da472ea2164f33be53b2a.jpgLes communautés autour du Kelud ont organisé vendredi des cérémonies de prières pour que le volcan mette un terme à ses menaces d’éruption. Des centaines d’Hindous ont suivi un rituel de purification dont le but était de débarrasser la région des forces négatives. D’après les leaders religieux, une cérémonie similaire a déjà eu lieu avant l’éruption de 1990 qui n’a pas fait de victimes dans ce secteur.
Dans le même temps, des dizaines de réfugiés revenaient dans les camps après avoir été traités dans un hôpital local pour des diarrhées probablement dues à la nourriture et à des problèmes sanitaires. Beaucoup de personnes voulaient voir le Président indonésien qui était venu rendre visite aux réfugiés, ce qui explique leur grand nombre dans les camps. Une fois le Président parti, la plupart sont retournés dans leurs villages. En effet, beaucoup de villageois font confiance à leurs aînés et surtout au juru kunci (le gardien du Kelud) qui prétend que le volcan ne vas pas entrer en éruption pour le moment et que cette dernière n’aura pas lieu avant sept mois et au plus tard le milieu de l’année 2008.
En revanche, les scientifiques du VSI n’ont pas l’intention d’abaisser le niveau d’alerte (qui est toujours au maximum) au cours des prochains jours. Tous les paramètres indiquent qu’une éruption est imminente.
Source : The Jakarta Post.

cccb9e970110338fda098d2d353e5364.jpgCommunities around the volcano held religious ceremonies on Friday to pray for a safe ending to the volcano’s threats to erupt. Hundreds of Hindu believers conducted a purification ritual, which is aimed at cleansing the area of negative forces. According to religious leaders, the community had held a similar ritual prior to the 1990 eruption of Mt. Kelud and the eruption didn’t claim any fatalities in this area.
Separately, dozens of refugees were transported back to their shelters after receiving treatment at a local hospital following an outbreak of diarrhea probably caused by the food or the sanitation problems in the shelters. Many people wanted to see the President of Indonesia who came to pay a visit to the refugees, that’s why many of them came to the shelters. Once the President left, they immediately returned home. Indeed, many villagers still believe in the words of their elders and the juru kunci (traditional custodian) of Mt. Kelud who said Mt. Kelud wouldn’t erupt for the moment and that the eruption would not take place for at least seven months and by mid-2008 at the latest.
On the other hand, the VSI said it would not downgrade Mt. Kelud’s alert status (currently at its highest level) in the next few days. All parameters indicate that an eruption is imminent.
Source : The Jakarta Post.