Séisme aux Antilles

Un violent mais profond séisme, d’une magnitude de 7,4 sur l’échelle de Richter, s’est produit hier soir (jeudi) à 19 heures (GMT) au large de la Martinique. La secousse a duré 50 secondes et provoqué des scènes de panique dans les rues de Fort-de-France. L’épicentre du séisme se situait à 21 km au nord-ouest de l’île et à une profondeur de 145 km. Le dernier bilan est de un mort et quelques blessés légers, certains en se défenestrant. Plusieurs communes sont privées d’électricité et les communications téléphoniques avec l’île sont perturbées. Les contacts sont par ailleurs coupés avec l’île de la Dominique. La secousse a également été fortement ressentie en Guadeloupe. On indique qu’une quarantaine de personnes ont été prises de malaise, quatre devant être hospitalisées.
Les écoles, collèges, lycées et universités seront fermés jusqu’à lundi, le temps d’évaluer la sécurité des locaux.
L’épicentre du séisme se situant à une grande profondeur sous terre, on ne recense pas trop de dégâts. De la même façon, le risque de tsunami est faible dans ce cas de figure. Reste à savoir si une telle secousse ne peut pas avoir de répercussions sur les volcans de la région, que ce soit la Montagne Pelée à la Martinique ou la Soufrière à la Guadeloupe.

Publicités

Karkar (Papouasie / Nouvelle Guinée)

4cd870182209f0eb0487fac3cbe6bf94.jpgUn accroissement récent de l’activité du volcan inquiète les scientifiques et la population car les instruments de mesure font cruellement défaut. En effet, les derniers équipents ont été détruits moins de 24 heures après leur installation sur l’île.
Le dernier rapport du RVO en date du 26 novembre fait état d’un accroissement de l’activité thermique ainsi que des émissions de gaz sur les flancs SE et SO du cône Bagiai, ce qui a entraîné la mort de la végétation dans ces secteurs.
Le RVO a également reçu un rapport en provenance du village de Kevasop au SO de l’île, où des grondements ont été perçus à la fin du moins d’octobre. Depuis cette époque, le cône Bagiai émet des panaches de vapeur visibles depuis le village.
Le RVO a demandé au Centre National de Gestion des Catastrophes d’installer un équipement de surveillance provisoire sur l’île, en particulier un sismo pour voir si une hausse de la sismicité accompagne l’augmentation de l’activité thermique et les émissions de gaz.
La dernière éruption du Karkar remonte à 1979, avec la mort de deux volcanologues.
Source : The National (presse locale). .

6ece286838647c193f407a333e0b21bc.jpgA recent increase of activity on Karkar island volcano is worrying volcanologists and residents because of the lack of monitoring equipment. Indeed, the most recent equipment was destroyed within 24 hours of its being set up on the island.
The latest Rabaul Volcano Observatory (RVO) report edited on November 26th said that there has been an increase in thermal activity and gas emission from the SE and SW flanks of the Bagiai cone. The increase in thermal activity has resulted in the death of vegetation in these areas.
The RVO also received a report that people from Kevasop village on the southwest of the island heard low roaring noises in late October. Since that time, the Bagiai cone has been releasing thin white vapour visible from the village.
The RVO has asked the National Disaster Centre to set up temporary monitoring on the island, especially a seismometer to see whether there are any volcanic earthquakes associated with the increase in thermal activity and gas emission.
The volcano last erupted in 1979, killing two volcanologists on the island.
Source: The National (local press).

Etna (Sicile / Italie)

4baff7929328c22fd4bde64a249d6ab1.jpgDans son dernier rapport sur l’activité du volcan, l’ INGV revient sur la crise éruptive des 23-24 novembre derniers.
– La fontaine de lave qui s’est échappée du versant est du Cratère SE à 3050 m d’altitude a duré moins longtemps que celle du 4 septembre, mais sa largeur était plus importante.
– Deux coulées de lave ont accompagné l’éruption ; elles se sont vite réunies pour n’en former qu’une seule qui a atteint l’altitude 1700 m dans la Valle del Bove, après avoir parcouru environ 4,2 km, soit 350 m de moins que celle du 4 septembre.
– L’éruption a généré (probablement par gravitation) l’apparition de fractures perpendiculaires à la ligne de pente la plus forte au niveau de la bouche éruptive.
Les cendres émises pendant l’éruption se sont dispersées en éventail en direction du nord-est. La taille des matériaux expulsés diminue logiquement au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la source où les bombes atteignent une taille métrique. Les dépôts les plus fins ont atteint la Calabre, où, comme je l’écrivais précédemment, l’aéroport de Reggio a dû fermer ses pistes pendant quelques heures.

c2e009d7e1dbd92c13600d23fe37bf38.jpgIn its latest report about the volcano’s activity, INGV gives more details about the November 23-24 crisis.
The lava fountain that appeared on the eastern slope of the SE Crater at 3,050 m a.s.l. did not last as long as that of September 4th, but it looked wider at its base.
Two lava flows accompanied the eruption. They joined together after a few hundred metres to form a unique flow that reached 1,700 m a.s.l. into the Valle del Bove after travelling some 4.2 km, 350 m less than on September 4th.
– The eruption generated (probably by gravitation) fractures that were perpendicular to the steepest part of the slope around the eruptive vent.
The ash that was emitted by the eruption spread in a fan-like shape towards the E. The size of the materials gets smaller and smaller with the distance. Metre-sized bombs can be observed near the source. The thinner ash deposits were to be seen in Calabria where Reggio’s airport was closed for a few hours.

Mont St Helens (Etat de Washington / Etats Unis)

c2eb3d1ccf2f155aec47d9c5a1a6c2e7.jpgComme je l’écrivais le 24 octobre, le Visitors Center de Coldwater Ridge a dû fermer ses portes, suite à des difficultés financières que rencontre d’ailleurs tout le parc, actuellement géré par le Forest Service. Afin de trouver une solution, un groupe consultatif vient d’être créé afin d’étudier la possibilité d’ériger le Mount St. Helens Volcanic Monument en parc national. Le groupe devrait se réunir au printemps prochain et livrer les conclusions de son travail dès l’été. Un obstacle à surmonter concerne la chasse, interdite dans les parcs nationaux. Or, la région du St Helens abonde en wapitis et autres cervidés.

a34d56f857853cb36988c8d8814e78d0.jpgAs I put it on October 24th, the Coldwater Ridge Visitors Center had to close because of financial difficulties encountered elsewhere in the park which is currently managed by the Forest Service. In order to find a solution, an advisory group has just been set up. It will study whether the Mount St. Helens Volcanic Monument should become a national park. The group will meet next spring and have some conclusion by the summer. An obstacle to overcome will concern hunting which is not allowed in national parks whereas the area around Mount St. Helens is popular for deer and elk hunting.

1170567b599189f86a4bc759bf35a3d2.jpg

Spirit Lake

Galeras (Colombie)

6c9db1e95c4aed71ea1e8815636e67c4.jpgSelon l’INGEOMINAS, le volcan émettait des panaches de cendre jusqu’à 5 ou 7 km d’altitude début novembre, avec des retombées sur les secteurs ouest et nord-ouest. Le phénomène se poursuivait à la mi-novembre, alors que des grondements se faisaient entendre. Le volcan est en alerte 3 (observation de modifications de son comportement) sur une échelle allant de 4 à 1.
Rappelons que, comme ce fut récemment le cas pour le Kelud en Indonésie, plusieurs milliers de personnes ont été évacuées en juillet 2006 devant la menace que représentait alors le Galeras, mais aucune éruption n’a été observée.

031955f9ecef4f1c1365dcfe249d7d85.jpgAccording to INGEOMINAS, ash plumes could be observed up to 7 km a.s.l. early in November with ashfall in areas to the W and NW. The situation was still the same in mid-November as roaring noises could be heard. The alert level is still at 3 (changes in the behaviour of volcanic activity) on a scale 4-1.
Let’s remember that – just like Mount Kelud in Indonesia a few weeks ago – several thousand persons were evacuated in July 2006 under the threat of the volcano but no major eruption was observed.

Kelud (Ile de Java / Indonésie)

0e1e1f88d593f7f7d35eda3086be7f28.jpgSous le titre « Un signe inquiétant », le Jakarta Post publiait aujourd’hui une photo (prise dimanche) d’un nouveau dôme de lave à l’incandescence impressionnante en train de croître dans le cratère du Kelud. Bien qu’on n’en parle plus, le volcan reste donc bien actif et n’a peut-être pas dit son dernier mot.

33435bf75bb2d3183e74582dd6a9aebf.jpgUnder the headline « A worrying sign », The Jakarta Post published today a photo (taken on Sunday) of a new lava dome, impressively incandescent, growing in the crater of Mount Kelud. Although no news media mentions the volcano any longer, it is still active and might become popular again sooner or later.

Concepcion (Nicaragua)

a7c357738be73490215ee89b060b185f.jpgLe volcan, situé à une centaine de kilomètres au sud de Managua, la capitale, est l’un des deux volcans qui trônent sur une île dans le Lac Nicaragua, le plus grand d’Amérique Centrale. Il est entré en éruption samedi soir en émettant de volumineux panaches de cendre. Des séismes affectaient encore la région dimanche tandis que les villages les plus proches subissaient des retombées de cendre qui était également emportée vers la capitale par des vents forts.
Le volcan Concepcion est entré pour la dernière fois en éruption en 2005.
Source: The International Herald Tribune.

9bc92902cbdca225991549130379f1dd.jpgThe volcano (located about 100 km to the south of the capital, Managua), one of two on an island in Lake Nicaragua (Central America’s largest lake), erupted Saturday night, sending huge columns of ash into the sky. Related earthquakes continued to affect the area on Sunday.
Ash rained down on local communities on Sunday, as strong winds carried it toward the capital.
The Concepcion volcano last erupted in 2005.
Source: The International Herald Tribune.