Ruapehu (Nouvelle Zélande)

79f00281c7c8ae5f53d24566117b8107.jpgLe niveau d’alerte a été abaissé de 2 (légère activité éruptive) à 1 (simples signes d’agitation), mais tout risque d’éruption n’est pas écarté. En effet, de nouveaux tremors volcaniques ont été enregistrés et la température du lac a augmenté de 6 degrés C depuis l’éruption du 25 septembre.
Les équipes du GNS (Geological and Nuclear Sciences) ne sont pas autorisées à visiter le cratère pendant plus de 10 ou 15 minutes. Une excursion vers le lac ne serait pas raisonnable en ce moment. Même s’il n’existe aucune interdiction officielle, une telle initiative serait très imprudente. Les gens ne doivent pas oublier qu’un randonneur a dû être amputé d’une jambe le 25 septembre alors qu’il séjournait dans le refuge du Dôme au moment de l’éruption.
Source : Presse néo-zélandaise.

f1985632c6f601c7c3f0681c8116ecc5.jpgThe alert level has been downgraded but, according to New Zealand scientists, there is still a high possibility of another eruption. Indeed, there have been some volcanic tremors and the temperature of the crater lake has risen by six degrees since the eruption on September 25th. The volcano had been at level two – « minor eruptive activity » – and is now back at level one – « signs of unrest ».
GNS teams are not allowed to visit the crater more than 10 to 15 minutes at a time. Climbing to the crater lake right now would not be safe. Even if anyone is free to go anywhere, people have to keep in mind that the man who was staying in the Dome Shelter at the time of the eruption had to have one leg amputated below the knee.
Source: New Zealand press.