Volcan de boue indonésien (suite)

medium_drapeaufrancais.275.jpgAlors que l’Indonésie – et plus particulièrement Djakarta – doivent faire face à de graves inondations, le volcan de boue du village de Porong, à 30 km au sud de Surabaya, continue à être bien actif. Depuis le 29 mai 2006, il déverse chaque jour 126 000 mètres cubes de boue qui recouvre une surface de 4 km2. Plus que les chiffres, ce sont les conséquences de cette catastrophe écologique qui importent. 10 000 personnes ont perdu leurs maisons ; 20 usines ont fermé leurs portes et la saison des pluies fait craindre que 200 000 personnes supplémentaires se retrouvent sans abri si les digues mises en place ne résistent pas à la pression des eaux.
Les différentes solutions (creusement de puits ou de chenaux) envisagées jusqu’à présent pour résoudre le problème ont toutes échoué. La semaine dernière, le feu vert a été donné à un plan mis au point par trois géophysiciens prévoyant d’utiliser 1 000 chaînes en acier pour essayer de ralentir le débit du geyser de boue. Chaque chaîne mesure 1,5 m de long et relie entre elles quatre boules de béton – deux de 40 cm de diamètre et deux de 20 cm. Chaque ensemble de chaîne et de boules pèse environ 300 kg.
L’opération (qui rappelle l’opération « thrombose » utilisée sans réussite sur l’Etna en 1994 pour ralentir le débit de la lave) devrait commencer cette semaine. Cinq chaînes seront larguées dans la gueule du volcan le premier jour, dix le deuxième jour, pour en introduire ensuite jusqu’à 50 par jour jusqu’à épuisement des stocks. Il est prévu de mettre en place un pont au-dessus du volcan de boue d’où seront larguées les chaînes et les boules de béton.
Le but de l’opération est de faire descendre chaînes et boules le plus profond possible afin de réduire au maximum le diamètre du conduit éruptif pour, au final, réduire de trois-quarts le débit de la boue.
Il est à noter que, comme toujours, les avis divergent et un certain nombre de scientifiques ne sont pas persuadés de la réussite de cette opération.

medium_drapeau_anglais.268.jpgThe mud eruption that began on 29 May last year in Porong, 30 kilometres south of Surabaya, has poured up to 126,000 cubic metres of mud per day, flooding an area of more than 4 square kilometres. Some 10,000 people had to leave their homes and 20 factories have closed. Another 200,000 homes could be at risk if the mudflow combines with the rainy season, weakening dams to flood more land. Attempts to solve the problem by drilling relief wells or channelling the mud into a nearby river have failed.
Last week, the go-ahead was given to a plan that will use 1,000 steel chains to try to slow the flow of mud. Each chain is 1.5 metres long and links together four concrete balls — two that are 40 centimetres across and two that are 20 centimetres across. Each ball and chain set will weigh about 300 kilograms.
Five chains will be dropped into the volcano’s mouth on the first day — possibly as early as this week — and ten on the second, before hitting a high of up to 50 per day until all of them are used.
The chains will sink as deep as possible into the conduit that has been feeding the hot mud to the surface. The goal is to make the channel smaller, narrowing it enough to slow the mud’s rise and so decrease its flow rate by up to three-quarters.
However, other physicists say they have never heard of such an approach, and question its likely effectiveness.

Une réflexion au sujet de « Volcan de boue indonésien (suite) »

  1. Bonjour
    je suis photographe et souhaite mettre un article sur cette catastrophe dont personne ne parle… sauf un article du MONDE.
    Puis je prendre votre texte et le transcrire sur mon blog avec une photo?
    Je mets tout de suite un lien à votre blog
    voyageurement votre
    Philppe fouchard

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.