Tungurahua (Equateur)

Quelque 3700 personnes ont fui leurs domiciles après que le volcan soit entré en éruption hier, avec des émissions de cendres retombées jusqu’à 75 km à l’ouest, et plusieurs coulées pyroclastiques qui ont mis le feu à la végétation. La dernière crise du Tungurahua remonte à Octobre 1999. La ville de Baños, au pied du volcan, est pour le moment hors de danger car elle se trouve à l’est.

Some 3,700 people had to flee from their homes after the volcano erupted yesterday, with ash clouds and ashfalls as far as 75 km to the West, and pyroclastic flows that set fire to the vegetation. Tungurahua’s latest eruptive crisis dates back to October 1999. The town of Baños, at the foot of the volcano, is safe for the moment, as it is lying to the East.

Etna (Sicile/ Italie)

10 heures:La situation a peu évolué depuis hier. La lave s’écoule à partir de deux bouches effusives sur la fracture qui s’est ouverte au pied du Cratère Sud-Est, entre 3000 et 3050 mètres d’altitude, dans le même alignement que celle de l’éruption de 2004. Aucune activité explosive n’a été observée. La coulée de la bouche 3050 a un débit faible, celle de la bouche 3000 est un peu mieux alimentée. Les deux coulées se rejoignent à l’altitude 2950 pour n’en former qu’une qui a parcouru jusqu’à présent environ 700 mètres dans la Valle del Bove. La vitesse actuelle de la lave est estimée à 0,50m/s. Son épaisseur moyenne est de 1m-1,50m. Il faudra attendre les premières analyses pour savoir s’il s’agit d’un magma issu des profondeurs ou en provenance d’une poche résiduelle comme ce fut le cas en 2004.
22 heures: la lave continue à avancer dans la Valle del Bove où elle a parcouru environ 1,7 km. La coulée s’est ramifiée en plusieurs branches et mesure une centaine de mètres de largeur. Le front le plus avancé se situe ce soir à l’altitude 2400. On estime le volume de lave émise à 300 000 mètres cubes, alors que le débit moyen à la source est d’environ 2,6 mètres cubes /seconde. Une troisième bouche s’était ouverte à l’altitude 3100, où l’on observe essentiellement une activité strombolienne de dégazage.

The situation at 10 a.m. is the same as yesterday. Lava is coming out of two effusive vents on a fissure that opened at the foot of the South-East Crater, between 3000 and 3050 metres a.s.l., in the same alignment as the 2004 fissure. No explosive activity has been observed. The lava flow from the 3050 vent has a low output, whereas the 3000 one is more active. The two flows join together at 2950 m a.s.l. to form a unique flow that has covered 700 metres so far in the Valle del Bove. The current speed of the lava is 0.50m/s. Its average thickness is 1-1.5 metres. One will have to wait for the first analysis of the lava to know whether it is coming from very deep under the volcano or from a shallow residual pocket as was the case in 2004.
At 10 p.m., lava continues to flow down the Valle del Bove where it has covered 1.7 km or so. The lava flow has several branches and is about 100 metres wide. The foremost front has reached an altitude of 2400 metres. The volume of lava has been estimated to 300,000 cubic metres. The average output at the source is 2.6 cubic metres per second. A third vent had opened at 3100 metres at the beginning of the eruption; its activity is essentially strombolian and degassing.

Etna (Sicile/Italie)

Depuis cette nuit, entre 23h30 et minuit, une fracture s’est ouverte au pied du Cratère Sud-Est. Seule une petite secousse sismique a annoncé cet événement. Deux bouches effusives laissent échapper deux coulées qui se dirigent vers la Valle del Bove. La lave avance lentement et ne présente actuellement aucun danger pour les zones habitées. On peut se demander s’il s’agit du début d’une nouvelle éruption ou de l’évacuation d’une poche résiduelle de magma, comme ce fut le cas en 2004

Last night, between 23:30 and midnight, without any significant seismic signal, a fissure opened at the foot of the South-East Crater. Two lava flows are coming out of two effusive vents and are moving slowly toward the Valle del Bove. For the moment, there is absolutely no danger to the inhabited areas. One may wonder whether this is the beginning of a new eruption, or just the evacuation of a residual pocket of magma, as was the case in 2004.

Mayon (Philippines)

Le niveau d’alerte vient d’être porté à 3 (sur une échelle de 5) suite à une hausse de la sismicité suivie d’une séquence éruptive avec émissions de cendres et des petites coulées de lave sur les flancs du volcan. Un périmètre de sécurité de 6 km est maintenu autour du volcan, mais aucune évacuation n’a été décrétée.
La dernière éruption du Mayon remonte à 2001, avec l’évacuation de 50 000 personnes.

The alert level has just been raised to 3 (on a scale of 5) after a rise in seismicity followed by an eruptive sequence with ash clouds and small-sized lava flows on the slopes of the volcano. A 6-kilometre safety zone is maintained around the volcano, but no evacuation has been decided.
Mayon’s latest eruption dates back to 2001, with the evacuation of 50,000 people.

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

Le volcan est prêt à entrer en éruption. La sismicité se fait plus intense au fil des jours, ponctuée de secousses de 2,4 le 6 juillet et de 2,3 le 11. Les extensomètres confirment l’ouverture des fractures dans la zone sommitale. Cependant, aucune crise intrusive (montée du magma+sismicité+ouverture de fractures) ne justifie actuellement le déclenchement de l’alerte 1 (Eruption imminente). L’Enclos reste donc ouvert au public, tout en sachant que l’éruption peut débuter à tout moment.

The volcano is about to start a new eruption. Seismicity is getting more intense by the days, with occasional earthquakes (2.4 on July 6th and 2.3 on July 11th). Tiltmeters are confirming the opening of fissures in the summit area. However, no intrusive crisis has prompted the authorities to trigger the Alert level 1. The Enclos is still open to trekkers who must know that an eruption may start any time from now.

Merapi (Indonésie)

Comme cela était prévisible au vu de la baisse d’activité du volcan depuis le début du mois, le niveau d’alerte a été abaissé à l’Orange (SIAGA) aujourd’hui 12 Juillet. Les autorités avaient déjà pris une décision similaire le 13 juin, mais elle était prématurée et le niveau d’alerte avait dû être remonté au Rouge dès le lendemain. Cette fois-ci, il semble bien que le volcan soit redevenu plus sage. Les villageois n’ont d’ailleurs pas attendu la décision des autorités pour regagner leurs fermes, leurs cultures et leur bétail. Il leur est cependant demandé d’être vigilants car un brutal accès de colère du Merapi reste toujours possible.

Owing to a less violent activity of the volcano since the beginning of this month, the alert level has been lowered to Orange (SIAGA) today July 12th. The authorities had already taken a similar decision on June 13th, but it was much too soon and they had to increase the alert level to Red again the following day. However, it looks as if the volcano is now quieter for good. Villagers have not waited for this decision to go back to their farms, cultures and cattle. Yet, they are advised to be watchful because an explosive crisis of the volcano is still possible.

Merapi (Indonésie)

Depuis une dizaine de jours, on observe un déclin de l’activité éruptive. Si les avalanches de blocs incandescents restent très nombreuses (en moyenne 250 par jour), les coulées pyroclastiques sont moins fréquentes (au maximum 10 par jour) et leur distance ne dépasse généralement pas 3 km. Le niveau d’alerte reste au Rouge (« Awas ») mais je pense personnellement que si les données sismiques confirment cette baisse d’activité du volcan dans les prochains jours, il pourrait être abaissé à l’Orange (« Siaga ») à la fin du mois de juillet, ce qui permettrait à la population de quitter les abris.

For ten days or so, the eruptive activity has been decreasing. If lava avalanches are still very numerous (250 on average each day), pyroclastic flows are less frequent (a maximum of 10 each day) and their distance does not usually exceed 3 km. The alert level is still Red (« Awas »), but I personally believe that if seismic data in the days to come confirm this decrease in activity, it could be lowered to Orange (« Siaga ») by the end of July, which would allow the population to leave the shelters.