Dernières nouvelles des Tonga // Latest news from Tonga

Les survols effectués par des avions australiens et néo-zélandais ont permis d’obtenir les premières images de la zone affectée par la puissante éruption du volcan Hunga Tonga-Hunga Ha’apai le 15 janvier 2022. Les Tonga sont recouvertes d’une couche de cendres de plusieurs centimètres d’épaisseur. La priorité devra être donnée au déblaiement de la piste de l’aéroport de Nuku’alofa afin qu’un vol C-130 Hercules avec assistance humanitaire puisse atterrir. Dans le même temps, deux navires devaient quitter la Nouvelle-Zélande aujourd’hui.
La capitale des Tonga, Nuku’alofa, a reçu des vagues de tsunami atteignant jusqu’à 1,20 m, tandis que les îles Ha’apai ont été frappées par des vagues de 5 à 10 m de hauteur,
. L’eau est entrée jusqu’à 500 mètres à l’intérieur des terres et a causé des dégâts importants.
Il semble qu’une personne ait été tuée par le tsunami aux Tonga et que deux autres soient portées disparues. 2 personnes se sont noyées au Pérou.
L’électricité et les réseaux locaux de téléphonie mobile ont été rétablis sur l’île principale de Tongatapu, mais le réseau électrique n’est pas encore stabilisé. Les appels internationaux et inter-îles restent impossibles en raison de la coupure du câble sous-marin.
Un autre problème concerne l’eau potable. Aux Tonga, de nombreuses personnes utilisent l’eau de pluie et les réserves ont été contaminées par la cendre volcanique.
Les images du satellite Sentinel-2 acquises le 17 janvier confirment que l’île créée lors de l’éruption de 2014-2015 a été complètement détruite (voir images ci-dessous).
Les scientifiques locaux n’excluent pas d’autres explosions dans les prochains jours.
Source : médias australiens et néo-zélandais.

———————————————

The overflights performed by Australian and New Zealand planes allowed to get first pictures of the disaster zone in Tonga after the powerful eruption at Hunga Tonga-Hunga Ha’apai volcano on January 15th, 2022. Tonga is covered in a layer of ash several centimeters thick. Priority should be given to the clearing of the runway at Nuku’alofa airport so that a C-130 Hercules flight with humanitarian assistance might land. In the meantime, two ships were expected to depart from New Zealand today.

Tonga’s capital Nuku’alofa experienced tsunami waves up to 1.2 m, while Ha’apai Islands were hit by waves up to 5 – 10 m in height, with the water reaching up to 500 m inland and causing major damage.

It appears that one person was killed by the tsunami in Tonga and two more re reported missing. 2 people got drowned in Peru.

Electricity and local mobile phone networks have been restored on the main island of Tongatapu but the power connection is not yet stable. International and inter-island calls are still not possible due to the damage to the undersea cable.

Another problem is the drinking water. In Tonga, many people use rain water and the reserves have been contaminated by the ash.

Sentinel-2 satellite images acquired on January 17th confirm the island created during the eruption in 2014-2015 was completely destroyed (see images below).

Local experts do not exclude more explosions in the coming days.

Source: Australian and New Zealand news media.

Images satellites montrant l’île avant et après l’éruption

Eruption de Hunga Tonga-Hunga Ha’apai (suite / continued)

Selon les médias néo-zélandais, des vagues de tsunami se sont abattues sur des maisons dans l’archipel des Tonga à la suite de la très violente éruption mentionnée précédemment. Plusieurs pays du Pacifique sont en état d’alerte, y compris la Nouvelle-Zélande où les vagues ont endommagé des bateaux dans la célèbre marina de Tutukaka sur l’île du Nord. Les images montrent des bateaux qui ont rompu leurs amarres.
Des vidéos montrent également des vagues déferlant sur des maisons, des propriétés et une église dans lesTonga. Pour le moment – et c’est heureux – il n’est pas fait état de blessés ou de morts. Il n’y a plus d »électricité et les communications sont extrêmement limitées aux Tonga. Comme une grande partie du pays est couverte de cendre, on craint que de nombreuses personnes souffrent de problèmes respiratoires et que l’eau potable vienne à manque.
L’armée néo-zélandaise surveille la situation aux Tonga et se tient prête à apporter son aide si le gouvernement tongien le demande.
Le tsunami a suivi l’éruption de Hunga Tonga-Hunga Ha’apai qui a envoyé un panache de vapeur, de gaz et de cendre jusqu’à 20 km dans le ciel (voir image ci-dessous). Comme je l’ai déjà écrit, l’éruption a déclenché des alertes tsunami dans plusieurs pays, dont les Fidji, les Samoa, le Vanuatu, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.
Source : New Zealand Herald.

——————————————-

According to New Zealand newsmedia, tsunami waves have crashed into homes in Tonga following the devastating and violent eruption eruption mentined previously. Multiple Pacific countries are on alert including New Zealand where surging seas have damaged boats in the popular North Island Tutukaka marina, with images showing vessels pulled from their moorings and some left marooned.

Video footage also shows waves washing through homes, properties and a church in Tonga, but there are not yet reports of injuries or fatalities. Power is out and communication are extremely limited in Tonga. With much of the country covered in ash, there are fears that many people are struggling to breathe and that fresh drinking water might be limited.

The New Zealand Defence Force said it was monitoring the situation in Tonga and stood ready to assist if requested by the Tongan government.

The tsunami followed the eruption of Hunga Tonga-Hunga Haʻapai which sent ash, steam and gas up to 20km into the air. As I put it before, the eruption sparked tsunami warnings and alerts in multiple countries including Fiji, Samoa, Vanuatu, Australia and New Zealand

Source: New Zealand Herald.

Source: Tonga Services

Hunga Tonga-Hunga Ha’apai (archipel des Tonga) : nouvelle éruption // New eruption

Selon le site web The Watchers, une puissante éruption a de nouveau eu lieu sur le volcan Hunga Tonga-Hunga Ha’apai (archipel des Tonga) le 13 janvier 2022. Le panache de cendres et de gaz s’est élevé à environ 16,7 km au-dessus du niveau de la mer, selon le Wellington VAAC.
Selon le service géologique des Tonga, l’éruption a duré plus de 12 heures. C’est la plus importante observée depuis décembre 2021. Des vagues de tsunami atteignant 30 cm ont été enregistrées à Nuku’alofa. Une alerte tsunami a été émise pour toutes les îles des Tonga; il a été conseillé aux habitants de s’éloigner de la côte. L’alerte a ensuite été annulée.

https://thumbs.gfycat.com/ChiefIllBasil-mobile.mp4

——————————————-

According to the website The Watchers, another powerful eruption started at Hunga Tonga-Hunga Ha’apai volcano (Tonga archipelago) on January 13th, 2022. The ash and gas plume rose up to about16.7 km above sea level, according to the Wellington VAAC.

According to the Tonga Geological Service, the eruption has lasted for more than 12 hours. it was the largest in a series of eruptions at the volcano since December 2021. Tsunami waves of up to 30 cm were recorded in Nuku’alofa. A tsunami warning was issued for all the islands of the Kingdom of Tonga, advising people to stay out of the water and away from the coast. The tunami warning was later cancelled.

Hunga Tonga & Hunga Ha’apai (Archipel des Tonga)

drapeau francaisRappelez-vous: En décembre 2014, un volcan sous-marin est entré en éruption dans la région des Tonga (voir ma note du 30 décembre 2014). Un mois plus tard, lorsque l’éruption a cessé et une fois nuage de cendre dissipé, les scientifiques ont pu observer la nouvelle île que l’éruption avait laissée derrière elle. Les images ci-dessous ont été acquises par l’Operational Land Imager (OLI) à bord du satellite Landsat 8.
L’image du haut montre la région le 2 décembre 2013, un an avant l’éruption. À cette époque, les petites îles de Hunga Tonga (à droite) et Hunga Ha’apai (à gauche) étaient encore séparées l’une de l’autre par l’océan Pacifique Sud.
La seconde image montre la même zone le 28 avril 2015, quatre mois après l’éruption.
Selon un rapport publié en janvier 2015 par les autorités tongiennes, la nouvelle île entre Hunga Tonga et Hunga Ha’apai se dressait à environ 120 mètres au dessus du niveau de la mer. Elle mesurait 1,5 km du nord au sud, et 2 km de l’ouest à l’est. Tandis que les matériaux volcaniques la reliaient à Hunga Ha’apai à l’ouest, il manquait quelques centaines de mètres pour la connecter à Hunga Tonga à l’est.

Source : NASA

 ——————————————–

drapeau anglaisRemember: In December 2014, an undersea volcano erupted in the Kingdom of Tonga (see my note of December 30th 2014). A month later, when the eruption had ceased and the ash cloud had cleared, experts got a better look of the new island the eruption had left behind.

The images below were acquired by the Operational Land Imager (OLI) on the Landsat 8 satellite.

The top image shows the area on December 2nd, 2013, one year prior to the eruption. At that point, the small islands of Hunga Tonga (right) and Hunga Ha’apai (left) were separated by the South Pacific Ocean.

The second image shows the same area on April 28th, 2015, four months after the eruption.

According to a report released in January 2015 by Tongan authorities, the new island between Hunga Tonga and Hunga Ha’apai rose about 120 metres above sea level. It measured just 1.5 kilometres from north to south, and 2 kilometres from west to east. And while volcanic material connected the new island with Hunga Ha’apai to the west, it was a few hundred metres short of connecting with Hunga Tonga.

Source: NASA

Tonga-1

Tonga-2

Source:  NASA.