Hunga Tonga & Hunga Ha’apai (Archipel des Tonga)

drapeau francaisRappelez-vous: En décembre 2014, un volcan sous-marin est entré en éruption dans la région des Tonga (voir ma note du 30 décembre 2014). Un mois plus tard, lorsque l’éruption a cessé et une fois nuage de cendre dissipé, les scientifiques ont pu observer la nouvelle île que l’éruption avait laissée derrière elle. Les images ci-dessous ont été acquises par l’Operational Land Imager (OLI) à bord du satellite Landsat 8.
L’image du haut montre la région le 2 décembre 2013, un an avant l’éruption. À cette époque, les petites îles de Hunga Tonga (à droite) et Hunga Ha’apai (à gauche) étaient encore séparées l’une de l’autre par l’océan Pacifique Sud.
La seconde image montre la même zone le 28 avril 2015, quatre mois après l’éruption.
Selon un rapport publié en janvier 2015 par les autorités tongiennes, la nouvelle île entre Hunga Tonga et Hunga Ha’apai se dressait à environ 120 mètres au dessus du niveau de la mer. Elle mesurait 1,5 km du nord au sud, et 2 km de l’ouest à l’est. Tandis que les matériaux volcaniques la reliaient à Hunga Ha’apai à l’ouest, il manquait quelques centaines de mètres pour la connecter à Hunga Tonga à l’est.

Source : NASA

 ——————————————–

drapeau anglaisRemember: In December 2014, an undersea volcano erupted in the Kingdom of Tonga (see my note of December 30th 2014). A month later, when the eruption had ceased and the ash cloud had cleared, experts got a better look of the new island the eruption had left behind.

The images below were acquired by the Operational Land Imager (OLI) on the Landsat 8 satellite.

The top image shows the area on December 2nd, 2013, one year prior to the eruption. At that point, the small islands of Hunga Tonga (right) and Hunga Ha’apai (left) were separated by the South Pacific Ocean.

The second image shows the same area on April 28th, 2015, four months after the eruption.

According to a report released in January 2015 by Tongan authorities, the new island between Hunga Tonga and Hunga Ha’apai rose about 120 metres above sea level. It measured just 1.5 kilometres from north to south, and 2 kilometres from west to east. And while volcanic material connected the new island with Hunga Ha’apai to the west, it was a few hundred metres short of connecting with Hunga Tonga.

Source: NASA

Tonga-1

Tonga-2

Source:  NASA.

Hunga Ha’apai (Iles Tonga): L’éruption est terminée // The eruption is over

drapeau francaisD’après les autorités des Iles Tonga, l’éruption qui a débuté il y a environ cinq semaines est maintenant terminée. La bouche active n’émet plus de cendre, de gaz ou de vapeur. La nouvelle terre formée par l’éruption présente une hauteur d’environ 120 mètres pour une largeur qui varie entre 1,5  et 2 km. Cette nouvelle terre est collée à Hunga Ha’apai et se trouve à environ 200 mètres de Hunga Tonga. Au cours de l’éruption, toute la zone était recouverte de cendre de couleur sombre mais l’oxydation a donné une couleur plus claire à tous ces dépôts.

Source : New Zealand Herald.

 ——————————————-

drapeau anglaisAccording to authorities in Tonga, the eruption which started around five weeks is now over. There is no sign of any emissions of ash, gas or steam coming from the eruptive vent. The new land mass is about 120 metres high with a width of 1.5 – 2 km. It has joined with Hunga Ha’apai and is about 200 metres short of Hunga Tonga. The area was covered with dark coloured ash from the eruption but oxidation has changed the sediments into lighter colours.
Source: New Zealand Herald.

Hunga Ha’apai (Tonga): Nouvelles photos // More photos

drapeau francaisDes scientifiques tonguiens et néo-zélandais se sont rendus ce week-end sur le site de l’éruption entre Hunga Tonga et Hunga Ha’apai. Ils ont pu constater que les explosions de cendre continuaient mais que l’activité était beaucoup moins intense que ces derniers jours et surtout ces dernières semaines. Les explosions se produisent à raison de 2 ou 3 événements par heure ; certaines explosions latérales expédient des projections jusqu’à un kilomètre de la bouche active.

Cela fait plusieurs jours que l’on n’observe plus d’émissions de cendre susceptibles d’affecter le trafic aérien. Les vols internationaux et intérieurs se déroulent normalement.

L’éruption a sa source sur la nouvelle île qui a commencé à se construire il y a environ un mois. Il n’y a aucune trace de bancs de ponce ou autres débris volcaniques à la surface de la mer. Aucune forte odeur de gaz volcanique n’a été détectée pendant la visite.

Comme je l’ai indiqué précédemment, l’éruption en cours ressemble fortement à celle de 2009 à Hunga Ha’apai, mais la quantité de matériaux émis est beaucoup plus importante.

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous verrez quelques bonnes photos de l’éruption prises le 17 janvier 2015.

http://matangitonga.to/2015/01/19/geo-survey-reports-less-ash-coming-volcano

Source : Matangi Tonga Online.

 ——————————————

drapeau anglaisA survey of the volcanic activity between Hunga Tonga and Hunga Ha’apai over the weekend by New Zealand and Tonga scientists found that while ash eruptions are continuing the activity appears to be much less than in previous days and weeks. There are still a few small black ash eruptions at a rate of 2 or 3 events during the hour. Lateral explosions are occasionally extending up to one kilometre from the vent.

Substantial ash emissions to the altitudes at which aircraft fly have not been observed for several days. International and domestic flights have operated without interruption in the last few days.

The eruption is continuing from the new island that started growing a month ago. No trace of rafts of pumice or other floating volcanic debris was observed. No strong smells of volcanic gases were noticed within two nautical miles of the site.

As I put it before, the style of the eruption is similar to that at Hunga Ha’apai in 2009, but the volume of material erupted this time is much greater.

By clicking on this link, you will see several good photos of the eruption taken on January 17th 2015.

http://matangitonga.to/2015/01/19/geo-survey-reports-less-ash-coming-volcano

Source : Matangi Tonga Online.

Tonga-blog

Hunga Ha’apai (Tonga): Quelles informations supplémentaires // A little additional information

drapeau francais15 heures: Une équipe de géologues Tonga a finalement réussi à atteindre le site de l’éruption qui a commencé le mois dernier et qui restait spectaculaire. Ils ont pu se rendre mieux compte de la situation.
C’est ainsi qu’ils ont découvert que la bouche éruptive ne s’était jamais manifesté récemment et qu’elle était plus grande que prévu, avec un diamètre de 400-500 mètres et une profondeur d’environ 90 mètres. Lors de la visite, les explosions se produisaient toutes les 5 minutes et projetaient des nuages de cendre et de vapeur jusqu’à 500 mètres de hauteur.  Les géologues ont pu aussi sentir la pluie acide qui va de pair avec l’éruption.
Comme je l’ai écrit auparavant, l’éruption a provoqué l’annulation de dizaines de vols au départ de Nouvelle-Zélande, Fidji et Australie. Cependant, la situation est redevenue quasi normale au cours des dernières heures, même si l’éruption n’est pas complètement terminée et si plusieurs vols ont été annulés ou retardés à cause de la cendre.
Une équipe de géologues néo-zélandais retournera sur l’île pour un nouvel examen de la situation.
Voici une petite vidéo tournée depuis le bateau qui transportait les géologues :
http://www.3news.co.nz/world/tongan-geologists-get-up-close-to-volcano-2015011518

°°°°°°°°°°

17 heures: Au fur et à mesure que le temps passe, on obtient plus d’informations sur l’éruption. Comme prévu, une équipe comprenant deux volcanologues du GNS néo-zélandais est allée observer l’éruption le 14 janvier.
La conclusion des observations est qu’une nouvelle île a été façonnée par l’éruption entre les îles existantes de Hunga Tonga et Hunga Ha’apai, et elle est maintenant jointe à Hunga Ha’apai.
La nouvelle île a plus de 1 km de large, environ 2 km de long et environ 100 m de haut. Pendant les observations effectuées par les Néo-Zélandais, les éruptions se produisaient environ toutes les cinq minutes, comme avec les Tonguiens. Des panaches de cendre denses montaient  à une hauteur d’environ 400 mètres. Au-dessus d’environ 1000 mètres, le panache éruptif était composé presque exclusivement de vapeur. Comme la cendre est très humide et lourde, la majeure partie retombe près de la bouche éruptive, contribuant à l’édification de la nouvelle île. Des surges de cendre et de vapeur partaient parfois à l’horizontale pendant les séquences éruptives, avec des projections jusqu’à plus de 1 km de la bouche éruptive. Des retombées de cendre et des pluies acides ont été observées jusqu’à 10 km de l’éruption.
Selon les volcanologues du GNS, cette éruption est semblable à celle de Hunga Ha’apai en 2009, mais elle produit un plus grand volume de matériaux.
Les pilotes ont signalé des panaches de vapeur en provenance de la zone de Hunga Ha’apai et Hunga Tonga, mais cela fait plusieurs jours qu’ils n’observent pas d’émissions de cendre importantes aux altitudes auxquelles volent les avions. Comme je l’ai écrit auparavant, les vols internationaux ont repris le 14 janvier après plusieurs jours d’annulations. La compagnie aérienne nationale est opérationnelle elle aussi.
Source: Matangi TongaOnline, avec plusieurs photos de l’éruption:
http://matangitonga.to/2015/01/16/new-island-forms-tonga

 

 —————————————————–

drapeau anglaisA team of Tongan geologists have finally managed to reach the site of the eruption which started last month. What they saw was spectacular, and they could get a better view of the situation.

They discovered it was the first time this particular vent had erupted – and it was bigger than they anticipated, with a diameter of 400-500 metres and a depths of 90 metres or so. During the visit, there were explosions every five minutes sending steam and ash clouds up to 400 metres high.  The geologists could also feel the acid rain that goes with the eruption.

As I put it before, the eruption cancelled dozens of flights from New Zealand, Fiji and Australia. However, the situation was going back to normal in the past hours, even though the eruption is not completely over and several flights were still cancelled or postponed.

A team of NZ geologists will return to the island for another look

Here is a short video shot from the boat that visited the eruption site:

http://www.3news.co.nz/world/tongan-geologists-get-up-close-to-volcano-2015011518

°°°°°°°°°°

17:00: As time passes by, we get more news about the eruption. As had been planned, a team including two GNS volcanologists from New Zealand went out to observe the erupting volcano on January 14th.

The conclusion of the observations is that a new island has been built by the eruption between the existing islands of Hunga Tonga and Hunga Ha’apai, and is now joined to Hunga Ha‘apai.

The new island is more than 1 km wide, about 2km long and about 100 m high. During the Kiwi observations the volcano was erupting about every five minutes, as it was doing with the Tongans. Dense ash was being erupted to a height of about 400 metres. Above about 1000 metres, the eruption plume was almost exclusively steam. As the ash is very wet and heavy, most of it is being deposited close to the vent, building up the new island. Hazardous surges of ash and steam were seen to spread out horizontally during eruptions, as far as more than 1 km from the erupting vent. Ashfall and acidic rain was observed within 10 km of the eruption.

According to the GNS volcanologists, this eruption is similar to that at Hunga Ha’apai in 2009, but producing a larger volume of materials building the island.

Pilots have reported steam plumes from the Hunga Ha’apai and Hunga Tonga area, but substantial ash emission to the altitudes at which aircraft fly have not been observed for several days. As I put it before, international flights resumed on the January 14th after several days of cancellations. The domestic airline is currently also operating.

Source : Matangi Tonga Online, with several photos of the eruption :

http://matangitonga.to/2015/01/16/new-island-forms-tonga

Hunga Ha’apai (Iles Tonga): Vers une amélioration de la situation? // The situation may be improving

drapeau francais12 heures: Selon les dernières informations, il semble que l’éruption du volcan Hunga Ha’apai soit sur le déclin. Les aéroports ont rouvert dans les Tonga et les vols devraient reprendre, après plusieurs jours d’annulations en raison de la cendre volcanique.
Selon des témoins, il n’y a pas eu de retombées de cendre à Tongatapu, mais on pouvait la voir retomber dans la mer au nord de la ville.
Un événement étrange s’est produit au moment de l’éruption, probablement sans rapport avec le volcan Hunga Ha’apai. La mer a viré au rouge près de la capitale Nuku’alofa, avec une grande prolifération d’algues qui ont anéanti la vie marine. Beaucoup habitants ont pensé que c’était « un signe que la fin était proche. » Comme prolifération d’algues avait déjà été observée à Vava’u, dans le nord, avant l’éruption, il est difficile de savoir si elle est liée à Hunga Ha’apai.
En fait, on sait peu de choses sur l’éruption car la visibilité était mauvaise quand elle a eu lieu. Les seules images de l’événement sont celles diffusées par la marine des Tonga:
http://matangitonga.to/2015/01/14/ash-emission-slows-following-dramatic-jan-6-eruption

Les photos ont été prises à l’est de la région le 6 janvier 2015. Ils confirment l’éruption de téphra et de cendre du volcan Hunga Ha’apa. Il ne semble pas y avoir de nouvelles émissions de vapeur en provenance de la bouche sous-marine.  D’autre part, aucune activité ne semble s’être produite dans l’île voisine Hunga Tonga.

Source : New Zealand Herald.

Au fait, qu’est devenu le système AVOID censé détecter les nuages de cendre et éviter une panique aérienne comme en 2010 avec l’Eyjafjöll? Il semblerait ne pas faire l’unanimité puisque toutes les dernières éruptions qui ont eu lieu dans cette région du monde ont entraîné des annulations massives de vols!

22 heures: Confirmation du retour à la normale pour le trafic aérien, en particulier entre les Tonga et la Nouvelle Zélande. L’éruption semble terminée. Il n’y a plus que des quantités résiduelles de SO2 dans l’atmosphère.

 ———————————————-

drapeau anglais12:00: According to the latest news, it seems the eruption Hunga Ha’apai volcano is declining. Airports in Tonga have now reopened and flights are expected to be able to leave after days of flight disruption due to the volcanic ash.

According to witnesses, there was no ashfall on Tongatapu, but it is raining into the sea north of the town.
In a bizarre twist, unrelated to the Hunga Ha’apai volcano, Tonga’s seas have turned red near the capital Nuku’alofa, with a large algal bloom killing marine life. Said one person: « Many could be heard saying that it was a sign that the end was near. » As the bloom has been seen in Vava’u, in the north, before the eruption, there is dispute over whether it is linked to Hunga Ha’apai.

Actually, little is known about the eruption as visibility was quite poor when it occurred. The only images of the event are those released by Tonga’s navy:

http://matangitonga.to/2015/01/14/ash-emission-slows-following-dramatic-jan-6-eruption

The photos were taken from the eastern side of the region on January 6th 2015. They confirm the eruption of tephra and ash from Hunga Ha‘apa. There is no indication of further steam emission from the submarine vent. There appeared to be no activity from the nearby Hunga Tonga volcanic island.

Source : New Zealand Herald.

What about the AVOID system which is supposed to avoid an air stampede like in 2010 during the eruption of Eyjafjöll in Iceland? It looks as if it has not been adopted by air companies as all the last eruptions in that part of the world have led to massive flight cancellations!

22:00: Air traffic has gone back to normal, especially between Tonga and New Zealand. It looks as if the eruption is over, with residual quantities of SO2 in the atmosphere.

Tonga-blog

Le panache éruptif de Hunga Ha’apai photographié depuis l’espace le 31 décembre 2014

(Crédit photo:  NASA)

Hunga Ha’apai (Iles Tonga): L’éruption perturbe le trafic aérien // The eruption disrupts air traffic

drapeau francaisLes autorités néo-zélandaises viennent d’émettre un avis d’alerte aérienne car l’éruption de Hunga Ha’apai continue à proximité de Nuku’alofa, la capitale des Tonga, avec des panaches de cendre et de vapeur (voir ma note du 30 décembre 2014).
Le Wellington Volcanic Ash Advisory Centre (WVAAC) a indiqué aux pilotes que le volcan émettait des « nuages volcaniques sombres » jusqu’à 4800 mètres d’altitude et jusqu’à 18 kilomètres autour de l’île.
En raison de la couverture nuageuse dans la région, aucune image acceptable de l’éruption n’a été obtenue. Il est fait état (informations demandant à être confirmées) de retombées de cendre sur l’île de Ha’apai et certains vols intérieurs dans les Tonga ont été annulés pour des raisons de sécurité. Les vols Air New Zealand entre Auckland et les Samoa ont été déroutés et la compagnie Fidji Airways a annulé un vol entre Nadi et les Tonga.

Source : Manawatu Evening Standard.

Au fait, qu’est devenu le système AVOID censé détecter le nuages de cendre et éviter une panique aérienne comme en 2010 avec l’Eyjafjöll? Il semblerait ne pas faire l’unanimité puisque toutes les dernières éruptions qui ont eu lieu dans cette région du monde ont entraîné des annulations massives de vols!

 ———————————————–

drapeau anglaisNew Zealand authorities have just issued an alert to aviation as the Hunga Ha’apai  eruption continues to take place near Tonga’s capital’s Nuku’alofa, sending ash and steam into the sky (see my previous note of December 30th 2014).

The Wellington Volcanic Ash Advisory Centre has issued an advisory to aircraft saying the volcano is reportedly sending « dark volcanic cloud » up to 4800 metres and 18 kilometres around the small island.

Due to heavy cloud in the area no one has a clear picture of what is happening. Unconfirmed reports say ash is falling on Ha’apai Island and some domestic flights in Tonga have been cancelled due to safety concerns. Air New Zealand flights between Auckland and Samoa have been diverted around the area and Fiji Airways has cancelled a Nadi to Tonga flight.

Source : Manawatu Evening Standard.

What about the AVOID system which is supposed to avoid an air stampede like in 2010 during the eruption of Eyjafjöll in Iceland? It looks as if it has not been adopted by air companies as all the last eruptions in that part of the world have led to massive flight cancellations!