Une exposition de la splendeur passée de Pompéi (Italie) // An exhibition of Pompeii’s past splendour (Italy)

drapeau francaisPompéi est un site historique précieux qui montre comment vivaient les Romains en 79 après JC, lorsque l’éruption du Vésuve a recouvert la ville d’une épaisse couche de ponce. Une exposition intitulée « Mythe et Nature. De la Grèce à Pompéi » vient d’ouvrir à la fois à l’intérieur du site de Pompéi et au Musée Archéologique de Naples dont je conseille fortement la visite.
Cinq maisons nouvellement restaurées à Pompéi servent de toile de fond à une exposition montrant comment la nature était perçue par les Grecs et les Romains, en remontant jusqu’au 8ème siècle avant JC.
Les sites récemment ouverts comprennent les maisons de Julia Felix, Loreius Tiburtinus, de Vénus au Coquillage, du Verger et de Marcus Lucretius.
Un itinéraire « nature morte » dans l’amphithéâtre de Pompéi présente des fresques qui étaient jusque là exposées dans le Musée de Naples. Des graines, des fruits et du pain qui ont été retirés de la cendre qui les recouvrait après l’éruption sont également montrés au public.
Il faut débourser un euro de plus pour entrer sur le site jusqu’en juin, époque où l’exposition dans l’amphithéâtre sera démontée. Les maisons nouvellement restaurées resteront ouvertes jusqu’en novembre.
Les visiteurs peuvent admirer les systèmes hydrauliques de la maison de Julia Felix, exemple unique d’un vaste et luxueux complexe de bains. Le site comprend un complexe thermal, une piscine, un jardin de fontaines, des niches et des pergolas entourées de lierre, des rosiers et des vergers plantés de cyprès, de grenadiers, de poiriers et de cerisiers.
La Maison de Loreius Tiburtinus possède un grand jardin avec de nombreuses fontaines, des jeux d’eau et des espaces verts.
Dans la Maison de Vénus au Coquillage, les visiteurs peuvent voir la fresque de Vénus qui a donné son nom à la maison, ainsi qu’une décoration pittoresque complétée par son environnement naturel somptueux.
Source: Journaux italiens.

Il ne fait aucun doute que cette exposition mérite un détour. Les visiteurs en profiteront pour déambuler dans l’ensemble du site de Pompéi qui est trop souvent victime de la négligence des autorités italiennes. J’ai décrit dans plusieurs notes les effondrements de plusieurs murs, ou le vandalisme qui sévissait sur le site. Il faut espérer que les Italiens réussiront enfin à faire bon usage des fonds européens qui ont été alloués à Pompéi pour redonner au site sa splendeur passée.

———————————–

drapeau anglaisPompeii is a precious historical site that shows how the Romans used to live in 79 AD when Vesuvius erupted and blanketed the city with a thick layer of pumice. An exhibit entitled ‘Myth and Nature. From Greece to Pompeii’ has just opened both at the ancient Roman site of Pompeii and at the National Archaeological Museum in Naples whose visit I strongly recommend.
Five newly restored houses within the city serve as the backdrop to a show about how nature was perceived by the Greek and Roman world as far back as the 8th century BC.
The newly opened sites include the houses of Julia Felix, Loreius Tiburtinus, of Venus in the Shell, of the Orchard and of Marcus Lucretius.
A « still life » route set up within Pompeii’s amphitheatre showcases frescoes that were previously housed in the Naples museum. Seeds, fruit and bread that have been restored from the ash that covered them after the eruption are also shown to the public.
The entrance ticket to the site is set to rise by one euro until June, when the exhibition in the amphitheatre will be taken down. The newly restored houses will remain open until November.
Visitors can admire the hydraulic systems within the house of Julia Felix, a unique example of a vast and luxurious spa complex. The site includes a thermal baths section, a swimming pool, a fountain garden, niches and pergolas surrounded by ivy, roses and orchards planted with cypresses, pomegranate, pear and cherry trees.
The House of Loreius Tiburtinus boasts a large garden with a variety of fountains, water features and green spaces.
In the House of Venus in the Shell, visitors can see the Venus fresco that it is named after, and how the picturesque decoration is complemented by its sumptuous natural surroundings.

Source: Italian newspapers.

There is no doubt that this exhibition is worth a detour. Visitors should take advantage of this opportunity to walk through the entire site of Pompeii which is too often the victim of the negligence of Italian authorities. I described in several notes the collapses of several walls, or the vandalism that was rampant on the site. Let’s hope the Italians will finally make good use of European funds that have been allocated to Pompeii and restore the site to its former glory.

Pompei-blog-dec

Photo: C. Grandpey

Photos de Nature au Parc Floral de Paris // Photos from the Natural World at the Floral Park of Paris

drapeau francais   L’Agence Nature organise pour le compte du magazine Terre Sauvage, et en partenariat avec la Mairie de Paris, l’exposition Palmarès des Melvita Nature Images Awards 2012 et son installation au Parc Floral de Paris.

46 panneaux présentant l’ensemble des photographies et reportages lauréats de ce concours international sont ainsi présentés au public parisien dans les allées du Parc Floral du 29 mars au 30 septembre 2013. Un panorama international des meilleurs photographes de nature de l’année 2012.

Tous les renseignements à cette adresse:

http://www.natureimagesawards.com/exposition-palmares-2012

 

drapeau anglais   The French Agence Nature organises, on behalf of the magazine Terre Sauvage, and with the partnership of the Mairie de Paris, the exhibition of the Melvita Nature Images 2012 award winners at the Floral Park of Paris.

The photos and reportages will be presented to the public on 46 large-size panels along the paths of the Floral Park between March 29th and September 30th 2013. It will be an international panorama of the best Nature photographers of 2012.

All the details about the exhibition are to be found at this address:

L’Agence Nature organise pour le compte du magazine Terre Sauvage, et en partenariat avec la Mairie de Paris, l’exposition Palmarès des Melvita Nature Images Awards 2012 et son installation au Parc Floral de Paris.

46 panneaux présentant l’ensemble des photographies et reportages lauréats de ce concours international sont ainsi présentés au public parisien dans les allées du Parc Floral du 29 mars au 30 septembre 2013. Un panorama international des meilleurs photographes de nature de l’année 2012.

http://www.natureimagesawards.com/exposition-palmares-2012

AMontier-2012-008

Pompéi au Musée d’Art de Cleveland (Etats-Unis) // Pompeii at the Cleveland Museum of Art (United States)

   A l’heure où le British Museum londonien s’apprête à présenter une exposition somme toute classique de vestiges de Pompéi, le Museum of Art de Cleveland (Ohio / Etats-Unis) propose au public une exposition sur le même thème, mais qui se veut beaucoup plus originale en juxtaposant des œuvres montant l’aspect tragique que l’éruption de l’an 79, mais aussi des tableaux modernes beaucoup plus inattendus dans un tel contexte. C’est ainsi que cohabitent des œuvres d’Andy Warhol – dont une superbe représentation de l’éruption du Vésuve – ou celles plus abstraites de Mark Rothko à côté de moulages de victimes de la catastrophe. Organisée conjointement par le Museum of Art de Cleveland et le J. Paul Getty Museum de Los Angeles, l’exposition veut montrer comment l’Art et la Culture de l’Occident ont transformé Pompéi en une métaphore du désastre. De nos jours, beaucoup d’artistes considèrent la destruction de Pompéi comme le précurseur d’événements comme le grand séisme de San Francisco en 1906, les bombes atomiques d’Hiroshima et Nagasaki ou les attentats du 11 septembre 2001. En plus des œuvres exposées, les organisateurs ont accroché aux murs des écrans vidéo où sont projetés des extraits de films illustrant la catastrophe de Pompéi. Certaines scènes assez cocasses contrastes avec l’ambiance de mort qui entoure d’autres œuvres exposées.

Vous trouverez une description plus détaillée (en anglais) et illustrée de cet événement à cette adresse :

http://www.cleveland.com/arts/index.ssf/2013/03/cleveland_museum_of_arts_big_p.html

   At a time when the British Museum of London is about to open a quite conventional exhibition of the relics of Pompeii, the Cleveland Museum of Art (Ohio / United States) offers an exhibition on the same theme, but supposed to be far more original as it sets side by side works of art showing the tragic aspect of the eruption of A.D. 79 but also modern paintings that are quite unexpected in such a context. For instance, visitors will see some of Andy Warhol paintings – among which a dramatic representation of the eruption of Vesuvius – or more abstract works by Mark Rothko, close to body casts of volcano victims. Co-organized by the Cleveland Museum and the J. Paul Getty Museum in Los Angeles, the exhibition develops the many ways in which Western art and culture have made Pompeii a fundamental metaphor for disaster. Today, Pompeii is often viewed by many artists as a precursor of events such as the 1906 San Francisco earthquake, the atomic bombing of Hiroshima and Nagasaki or the terrorist attacks of Sept. 11th, 2001. Besides the works on exhibition, the organizers have installed the galleries with video screens that run clips from movies inspired by Pompeii’s demise. Some hilarious scenes do contrast with the death atmosphere that prevails else where in the museum.

You will find a more detailed and illustrated description (in English) of the event at this address:

http://www.cleveland.com/arts/index.ssf/2013/03/cleveland_museum_of_arts_big_p.html