Rituels volcaniques // Volcanic rituals

Les volcans sont souvent associés aux dieux et la population dépose souvent des offrandes à leur pied ou dans leur cratère afin de se protéger de leurs accès de colère. On observe de telles cérémonies sur le Kilauea (Hawaii) où le cratère de l’Halema’uma’u’u’uu est la demeure de Pele, la déesse du feu et les volcans hawaïens. On dit que Pele parcourt les îles de l’archipel, et apparaît parfois sous la forme d’une belle jeune femme ou d’une vieille femme accompagnée d’un chien blanc. On raconte qu’un jour un conducteur a pris à bord de son véhicule une vieille femme tout habillée de blanc. Quand il a regardé dans son rétroviseur, la banquette arrière était vide. D’autres personnes disent que le visage de Pele est mystérieusement apparu sur leurs photos du lac de lave dans le cratère de l’Halema’uma’u ou sur les coulées de lave qui avancent de temps à autre sur les flancs du volcan..

Sur l’île de Java (Indonésie), une cérémonie spectaculaire a lieu chaque année sur le volcan Bromo. La Yadnya Kasada est une cérémonie organisée chaque 14ème jour du mois Kasada dans le calendrier lunaire hindou traditionnel. Les foules de pèlerins qui ont gravi le flanc du Bromo jettent des offrandes dans le cratère. Il y a  des légumes, des fruits, du bétail, des fleurs et même de l’argent. Ils sont offerts dans l’espoir d’obtenir de bonnes récoltes  et du bétail en bonne santé Malgré le danger évident, certains habitants tentent de descendre dans le cratère pour récupérer les offrandes, persuadés qu’elles leur porteront chance.

Les habitants de Santiago Xalitzintla (Mexique) se lèvent bien avant l’aube pour préparer leurs offrandes à « La femme endormie », nom donné affectueusement à l’Iztaccíhuatl, un volcan au repos qui domine leur ville au centre du Mexique.
Les gens font frire des pommes de terre et préparent des monceaux d’oeillets rouges qu’ils déposeront sur un autel de pierre, à 3 800 mètres d’altitude. Deux fois par an, des centaines de villageois marchent pendant trois heures pour solliciter l’aide et la protection du volcan. Ils le supplient d’apporter de la pluie pour leurs récoltes, et de les protéger de la grêle. Ils lui demandent aussi de calmer les émissions de cendre du Popocatepetl qui se dresse à proximité et que la population locale appelle Don Goyo.
La cérémonie à Iztaccíhuatl est un mélange de traditions catholiques, de rituels et croyances préhispaniques. Les pèlerins chantent des cantiques catholiques et organisent une messe pour demander à la Vierge Marie de pardonner leurs péchés, debout devant des croix en bois drapées de chapelets, de fleurs et de châles.
Santiago Xalitzintla est la localité la plus proche de Popocatepetl, dont le cratère expulse régulièrement de la lave et vomit des nuages de cendre qui atteint parfois la ville de Mexico, à 90 kilomètres au nord-ouest. Santiago Xalitzintla a reçu une alerte d’évacuation et des sirènes retentiront pour indiquer aux habitants le moment où ils devront aller se réfugier à Cholula, la ville voisine.
Le pèlerinage destiné à rendre hommage à « La femme endormie » – la silhouette du volcan ressemble à une femme allongée – est une tradition qui remonte à plusieurs générations. Les habitants de Santiago Xalitzintla se rassemblent pendant deux journées au début du mois de mai. Ils tirent des feux d’artifice au-dessus de leur ville, boivent beaucoup de tequila et préparent des repas en commun sur un feu en plein air. Deux fois par an, ils effectuent un pèlerinage semblable sur le Popocatepetl.

Source: Bradenton Herald.

—————————————————

Volcanoes are often associated with gods and local inhabitants are used to making offerings in the hope to be protected from the volcanoes’ wrath. Ceremonies are observed on Kilauea Volcano (Hawaii) where Halema’uma’u Crater is said to be the home of Pele, the goddess of fire and Hawaiian volcanoes. It is said that Pele travels throughout the islands, appearing to mankind as a beautiful young woman, or as an old woman, sometimes accompanied by a white dog. Tales of encounters with Pele include drivers who picked up an old woman dressed all in white on roads in Kilauea National Park, only to look in the mirror to find the back seat empty. Others say Pele’s face has mysteriously appeared in their photos of the lava lake within the crater or molten lava flows.

On the island of Java (Indonesia), a spectacular ceremony is held every year on Bromo Volcano. The Yadnya Kasada is a festival held every 14th day of the Kasada Month in the traditional Hindu lunar calendar. The crowds that have travelled up the mountain, throw offerings into the crater of the volcano. These sacrifices include vegetables, fruit, livestock, flowers and even money, and are offered in gratitude for agricultural and livestock abundance. Despite the evident danger, some locals risk climbing down into the crater to retrieve the sacrificed goods, believing that they will bring good luck.

The inhabitants of Santiago Xalitzintla (Mexico) rise well before dawn to prepare their offerings to The Sleeping Woman, as they affectionately call the dormant Iztaccíhuatl volcano that hovers above their town in central Mexico.

People fry potatoes and heap bunches of red carnations to be laid at the stone altar 3,800 metres above sea level. Hundreds of villagers make the biannual three-hour trek to ask for the volcano’s aid and protection. They beseech her to bring rain for their crops, shield their harvests from hail and calm the ashy exhalations of neighbouring Popocatepetl, nichamed Don Goyo by local residents.

The ceremony at Iztaccíhuatl also mixes Catholic traditions with pre-Hispanic rituals and beliefs. The pilgrims sing Catholic hymns and hold Mass to ask the Virgin Mary to forgive their sins, standing before wooden crosses draped with rosaries, flowers and shawls

Santiago Xalitzintla is the community closest to Popocatepetl, whose crater has increasingly been belching lava and spewing ash that sometimes reaches Mexico City, 90 kilometres to the northwest. The community is now on evacuation alert, with alarms sounding to tell residents when they should escape to the nearby city of Cholula.

The hike to pay homage to The Sleeping Woman – the volcano’s silhouette resembles a reclining female – is a tradition that goes back generations. The residents of Santiago Xalitzintla celebrate over two days in early May, shooting fireworks into the sky above their town, drinking copious amounts of tequila and cooking communal meals over open fires. Twice a year, they embark on a similar climb up Popocatepetl.

Source: Bradenton Herald.

Offrande à Pele, au bord de l’Halema’uma’u (Photo: C. Grandpey)

Cérémonie d’offrandes sur la lèvre du Bromo (Photo: C. Grandpey)

Le Popocatepetl reçoit aussi des offrandes censées protéger la population des fureurs du volcan (Photo: Wikipedia)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de la situation volcanique dans le monde :

Selon l’Agence Météorologique Japonaise (JMA), un épisode éruptif a été observé sur l’Aso le 16 avril 2019. Les nuages ​​de cendre sont montés brièvement jusqu’à 200 mètres au-dessus du cratère. Une augmentation de la sismicité accompagnée de volumineuses émissions de gaz volcanique avait été observée le 14 avril. L’accès au volcan est interdit à moins de 1 km du cratère.
Le volcan ne s’était pas manifesté depuis le 8 octobre 2016. Le niveau d’alerte a été relevé à 2 le 14 avril.
Source: JMA.

°°°°°°°°°°

Comme je l’ai déjà mentionné dans une précédente note le 30 mars 2019, on observe actuellement une augmentation de la sismicité et de la température de l’eau dans le lac Taal aux Philippines. 10 séismes d’origine volcanique ont été enregistrés le 14 avril et 6 autres le 15 avril 2019.
La température de l’eau dans le secteur E du cratère principal est passée de 31,7 à 31,9°C, avec une baisse du niveau de l’eau de 0,41 m. à 0,31 m. et une diminution de l’acidité (pH de 2,67 à 2,95).
Les mesures de déformation du sol effectuées du 18 au 27 mars 2019 ont révélé un léger gonflement de l’édifice, ce qui confirme les dernières mesures obtenues avec les données GPS en continu.
Le niveau d’alerte est maintenu à 1.
Source: PHIVOLCS.

°°°°°°°°°°

Il va falloir garder un œil sur le Pico Viejo sur l’île Canarie de Tenerife. En effet, depuis quelque temps, on observe une certaine recrudescence de activité sismique. Le dernier épisode a eu lieu le 17 avril 2019 avec 3 secousses sur les pentes du Pico Viejo. Elles avaient des magnitudes de M 1,0, M 0,9 et M 1,3, à des profondeurs entre 12 et 17 km.

Source : GEVolcan.

°°°°°°°°°°

Volcans du Guatemala :

L’activité du Pacaya se limite à un dégazage modéré d’une cinquantaine de mètres. De faibles explosions stromboliennes projettent des matériaux incandescents jusqu’à une quinzaine de mètres au-dessus du cratère Mackenney. On observe une coulée de lave qui se dirige vers le nord.
Le dégazage du Fuego atteint une hauteur de 4 400 m d’altitude.  On observe de 13 à 18 explosions modérées par heure, avec des colonnes de cendre d’une hauteur de 4300 à 4700 mètres d’altitude. La nuit et tôt le matin, une incandescence est visible au-dessus du cratère. Des avalanches de matériaux continuent à dévaler les ravines Seca, Taniluyá, Ceniza et Trinidad. Des explosions faibles et modérées s’accompagnent d’ondes de choc qui font vibrer les vitres dans les localités proches du volcan. Des retombées de cendre sont observées dans plusieurs localités.
Les panaches de dégazage du Santiaguito montent jusqu’à une altitude de 2900 mètres avant de se disperser vers le sud-ouest. On enregistre en moyenne deux explosions de faible intensité par heure. Elles génèrent des colonnes de cendre qui s’élèvent à une hauteur d’environ 3 200 mètres. De petites avalanches de matériaux s’écoulent le long du flanc sud-est vers la base du dôme de Caliente, et vers le flanc sud-ouest du volcan Santa María.

Source : INSIVUMEH.

°°°°°°°°°°

Volcans indonésiens :

Le VAAC de Darwin a signalé qu’à la mi-avril, le panache de cendre du Bromo (Indonésie) atteignait une altitude de 3 km. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et il est demandé aux visiteurs du volcan de rester en dehors d’un rayon de 1 km du cratère.
Source: VAAC Darwin.

Deux éruptions ont eu lieu sur l’Anak Krakatau les 14 et 15 avril 2019, bien qu’aucun panache de cendre n’ait été observé lors du deuxième événement. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4). Il est demandé à la population de rester en dehors de la zone de danger d’un rayon de 5 km autour du cratère.
Le dôme de lave du Merapi continue de croître lentement. Les matériaux extrudés s’écoulent dans la ravine de la rivière Gendol. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et la population est priée de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.
Le 11 avril 2019, une explosion sur l’Agung a généré un panache de cendres dense qui s’est élevé à 2 km au-dessus du cratère. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) avec une zone d’exclusion d 4 km de rayon.
Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

Le Villarica (Chili) est très actif ces jours-ci. À la mi-avril, des fontaines de lave s’élevaient à 70 mètres au-dessus de la lèvre du cratère. La sismicité était faible.
Source: POVI.

°°°°°°°°°°

Il est clair que les scientifiques hawaïens du HVO supportent mal de ne pas avoir réussi à prévoir la fin de la dernière éruption du Kilauea (Hawaii). Hier, dans la presse hawaïenne, on pouvait lire ce titre surprenant: «Le Kilauea entrera de nouveau en éruption». Quel scoop! C’est comme si l’on disait que l’Etna (Sicile) ou le Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) vont à nouveau entrer en éruption. Tout le monde le sait!
Voici la mise à jour du HVO le 16 avril 2019.
«Le Kilauea n’est pas en éruption. Les données de surveillance des huit derniers mois montrent des niveaux relativement faibles de sismicité, de déformation et d’émission de gaz au sommet et dans l’East Rift Zone, y compris dans la zone de l’éruption de 2018. Un séisme de magnitude M 5,3 (dont le Kilauea n’est pas responsable) s’est produit à 17h09.le samedi 13 avril 2019, et a été ressenti à travers l’île.
Depuis le 26 mars, le niveau d’alerte du Kilauea est NORMAL / VERT. Malgré cette classification, le Kilauea reste un volcan actif et il va à nouveau entrer en éruption. Bien que l’on s’attende à observer des signes annonciateurs du retour de l’éruption, le délai d’alerte peut être court. Les habitants de l’île d’Hawaï doivent donc se tenir au courant de la carte à risque du Kilauea et savoir comment être informés de l’activité du volcan.
Observations: La semaine dernière, aucun changement significatif n’a été observé dans  l’activité volcanique. De faibles niveaux de sismicité persistent sur le volcan ; les secousses se produisant principalement dans la région sommitale et sur le flanc sud du volcan. Les données envoyées par les stations GPS et les inclinomètres vont dans le sens d’un remplissage du réservoir magmatique profond sous l’East Rift Zone. Les émissions de dioxyde de soufre au sommet et sur le Pu’uO’o restent faibles. Ces émissions sont stables depuis plusieurs mois.»
Lorsque Kilauea entrera de nouveau en éruption, il ne serait pas surprenant que le HVO affirme qu’il s’agit d’une continuation de l’événement de 1983 et que l’absence d’activité, même si elle a duré plusieurs mois, n’était qu’une pause dans l’éruption!

————————————————–

Here is some news of volcanic activity around the world :

According to the Japan Meteorological Agency JMA), Mount Aso went through an eruptive episode on April 16th, 2019. The ash clouds briefly rose up to 200 metres above the crater. An increase in seismicity accompanied by voluminous emissions of volcanic gas had been observed on April 14th.. Access to the volcano is forbidden within 1 km of the crater.

The volcano had been quiet since October 8th, 2016. The alert level was raised to 2 on April 14th.

Source: JMA.

°°°°°°°°°°

As I already put it in a previous post on March 30th, 2019, an increase in seismicity and water temperature is currently observed at Lake Taal in the Philippines. 10 volcanic earthquakes were recorded on April 14th and 6 more on April 15th, 2019.

The water temperature in the eastern sector of the Main Crater Lake increased from 31.7 to 31.9 °C, together with a decrease in water level from 0.41 m. to 0.31 m., and a decrease in acidity from pH 2.67 to pH 2.95.

Ground deformation measurements from March 18th to 27th, 2019 indicated slight inflation of the edifice consistent with recent results from continuous GPS data.

The alert level is kept at 1.

Source: PHIVOLCS.

°°°°°°°°°°

One should keep an eye on Pico Viejo on the Canary Island of Tenerife. Indeed, for some time, there has been a certain upsurge in seismic activity. The last episode took place on April 17th, 2019 with 3 quakes on the flanks of Pico Viejo. They had magnitudes of M 1.0, M 0.9 and M 1.3, at depths between 12 and 17 km.
Source: GEVolcan.

°°°°°°°°°°

Villarica (Chile) is quite active these days. By mid April, lava fountains were seen rising as high as 70 metres above the crater rim. Seismicity was low.

Source : POVI.

°°°°°°°°°°

Guatemala volcanoes:
The activity of  Pacaya consists of a moderate degassing of about fifty metres. Small strombolian explosions project incandescent materials up to about fifteen metres above the Mackenney crater. There is a lava flow going north.
The degassing of Fuego reaches a height of 4,400 m above sea level. There are 13 to 18 moderate explosions per hour, with ash columns from 4300 to 4700 metres a.s.l.. At night and early in the morning, an incandescence is visible above the crater. Avalanches of material continue to travel down the Seca, Taniluyá, Ceniza and Trinidad drainages. Small and moderate explosions are accompanied by shock waves that vibrate the windows in the municipalities near the volcano. Ashfall is observed in several villages.
The degassing plumes of Santiaguito rise to an altitude of 2900 metres before drifting southwest. On average, there are two low-intensity explosions per hour. They generate ash columns that rise to a height of about 3,200 metres. Small avalanches of material travel along the southeast flank, down to the base of the Caliente dome, and toward the southwest flank of the Santa María volcano.
Source: INSIVUMEH.

°°°°°°°°°°

Indonesian volcanoes

The Darwin VAAC has reported that in mid April ash plumes from Bromo rose to 3 km a.s.l. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and visitors are warned to stay outside a 1-km radius fromthe crater.

Source: VAAC Darwin.

Two eruptions occurred at Anak Krakatau on April.14th and 15th, 2019, though no ash plume was visible during the second event. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4). Residents are warned to remain outside the 5-km radius hazard zone from the crater.

The lava dome at Merapi continues to grow slowly, with extruded material channelled into the Gendol River drainage. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4), and residents are warned to remain outside the 3-km exclusion zone.

On April 11th, 2019, an explosion at Agung produced a dense ash plume that rose 2 km above the crater. The alert level remains at 3 (on a scale of 1-4) with the exclusion zone set at a 4-km radius.

Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

It seems clear Hawaiian scientists at HVO are still disappointed for having failed at predicting the end of Kilauea’s last eruption. One could read yesterday in the Hawaiian press this surprising headline: “Kilauea will erupt again”. What a scoop! This like saying the Mount Etna (Sicily) or Piton de la Fournaise (Reunion Island) will erupt again. Everybody knows this!

Here is HVO’s update for April 16th, 2019.

« Kilauea Volcano is not erupting. Monitoring data over the past eight months have shown relatively low rates of seismicity, deformation, and gas emission at the summit and East Rift Zone (ERZ) including the area of the 2018 eruption. A magnitude 5.3 earthquake (not from Kilauea) occurred at 5:09 p.m. on Saturday, April 13th, 2019, and was felt across the island.

As of March 26th, Kilauea Volcano is at NORMAL/GREEN. Despite this classification, Kilauea remains an active volcano, and it will erupt again. Although we expect clear signs prior to a return to eruption, the time frame of warning may be short. Island of Hawaii residents should be familiar with the long-term hazard map for Kilauea Volcano and how to stay informed about Kilauea activity.

Observations: This past week saw no significant change in monitoring data or volcanic activity. Low rates of seismicity continue across the volcano, with earthquakes occurring primarily in the summit and south flank regions. GPS stations and tiltmeters continue to show motions consistent with refilling of the deep East Rift Zone magma reservoir. Sulfur dioxide emission rates from the summit and from Pu’uO’o remain low. These rates have been steady over the past several months. »

When Kilauea erupts again, I would not be surprised if HVO said that it is a continuation of the 1983 event and that the absence of activity – even though it lasted several months – was just a pause in the eruption!

Vues du Pico Viejo sur l’île de Tenerife. Sa dernière éruption a eu lieu du 9 juin au 14 septembre 1798. (Photo: C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes around the world

Voici les dernières nouvelles volcaniques, en se référant au rapport hebdomadaire du GVN de la Smithsonian Institution.

Comme je l’ai déjà indiqué, l’activité éruptive a augmenté sur le Popocatepetl (Mexique) au cours des derniers jours. Le CENAPRED précise que chaque jour entre le 26 mars et le 2 avril, il y a eu entre 27 et 200 émissions de vapeur et de gaz, dont certaines contenaient de la cendre. Une explosion survenue le 26 mars a provoqué l’apparition d’un panache de cendre qui est monté à 3 km au-dessus du cratère et a projeté des fragments incandescents sur 2 km sur les flancs du volcan, mettant le feu à des pâturages situés au nord et au nord-est. Des retombées de cendre ont été signalées dans plusieurs localités. Une autre explosion le 28 mars a généré un panache de cendre qui s’est élevé à une hauteur de 2,5 km et a projeté des fragments incandescents sur 1 km.

Une période d’activité strombolienne a débuté le 30 mars et a duré 14 minutes, avec des panaches de cendre s’élevant à 800 mètres de hauteur. Des matériaux incandescents sont retombés sur les flancs du volcan, jusqu’à 300 mètres en dessous de la lèvre du cratère. Au cours d’un survol, les scientifiques ont observé que le diamètre intérieur du cratère avait atteint 350 mètres et que le fond du cratère avait une profondeur de 250 à 300 mètres.
Le niveau d’alerte est maintenant à la couleur Jaune, Phase 3.
Source: CENAPRED.

°°°°°°°°°°

Le Fuego (Guatemala) est très actif ces jours-ci. 14 à 20 explosions par heure ont été enregistrées les 28 et 29 mars, avec des panaches de cendre s’élevant à 1,1 km au-dessus du sommet. Des ondes de choc ont fait vibrer les structures à proximité du volcan. Des matériaux incandescents ont été éjectés à une hauteur de 200 à 300 mètres et ont provoqué des avalanches qui se sont écoulées dans plusieurs ravines. Des retombées de cendre ont été signalées dans les localités sous le vent. Un bulletin spécial émis le 29 mars indiquait que l’activité s’était intensifiée, avec des panaches de cendre de 1,3 km générés par des explosions. Des avalanches de matériaux ont à nouveau dévalé plusieurs ravines.
Un nouveau bulletin spécial a été publié le 31 mars, décrivant une nouvelle augmentation de l’activité. Une coulée de lave qui était apparue le matin avait avancé sur 800 mètres dans la ravine Seca. Le 1er avril, 13 à 16 explosions étaient enregistrées chaque heure. Des matériaux incandescents ont été éjectés à une hauteur de 100 à 200 mètres et ont provoqué des avalanches atteignant parfois la végétation.
Source: INSUVUMEH.

°°°°°°°°°°

Des explosions stromboliennes ont été observées dans le cratère Mackenney du Pacaya (Guatemala) à la fin du mois de mars. Elles éjectaient des matériaux jusqu’à 75 mètres au-dessus de la lèvre du cratère. Une coulée de lave a avancé sur le flanc nord, avec de petites avalanches de matériaux provoquées par des effondrements du front de coulée.
Source: INSIVUMEH.

°°°°°°°°°°

Le Bromo (Indonésie) émet toujours des panaches de cendre s’élevant jusqu’à 3,4 – 4 km d’altitude, au vu des images de la webcam et des données satellitaires. Le niveau d’alerte est maintenu à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et les visiteurs doivent rester en dehors d’un rayon de 1 km du cratère.
Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

L’Agung (Indonésie) montre toujours des signes d’activité avec des panaches de cendre pouvant atteindre 5,5 km d’altitude. Une anomalie thermique est visible sur les données satellitaires. Des retombées de cendre ont été signalées dans des villages proches du volcan. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1-4) avec une zone d’exclusion de 4 km de rayon.
Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

Le 30 mars, le panache de cendre de l’Anak Krakatau (Indonésie) s’élevait à 1 km de hauteur. Trois événements ont été détectés le 31 mars, mais aucun panache de cendre n’a été observé.
Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et il est demandé à la population de rester en dehors de la zone de danger de 5 km de rayon par rapport au cratère.
Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

Le dôme de lave du Merapi (Indonésie) a atteint un volume estimé à 472 000 mètres cubes. La majeure partie de la lave extrudée s’évacue dans la partie haute de la ravine de la rivière Gendol sur le flanc sud-est. 8 coulées de blocs et de cendre ont parcouru jusqu’à 1 500 mètres dans la ravine de la Gendol.
Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1-4) et les habitants doivent rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.
Source: CVGHM.

——————————————————–

Here is the latest volcanic news, with reference to the Smithsonian Institution’s GVN Weekly Report.

As I put it before, eruptive activity increased on Popocatepetl (Mexico) during the last days. CENAPRED indicates that each day between March 26th and April 2nd there were 27-200 steam-and-gas emissions, some of which contained ash. An explosion on March 26th produced an ash plume that rose 3 km above the crater rim, and ejected incandescent fragments 2 km onto the flanks setting fire to pastures on the N and NE flanks. Ashfall was reported in several municipalities. Another explosion on March 28th generated an ash plume that rose 2.5 km, and ejected fragments 1 km onto the flanks.

A period of Strombolian activity began on March 30th and lasted for 14 minutes, generating ash plumes that rose 800 metres. Incandescent ejecta fell onto the flanks 300 metres below the crater rim. During an overflight scientists observed that the diameter of the inner crater had increased to 350 metres, and that the crater floor was 250-300 metres deep.

The alert level is now at Yellow, Phase Three.

Source: CENAPRED

°°°°°°°°°°

Fuego (Guatemala) is quite active these days. 14-20 explosions per hour were recorded on March 28th and 29th,, with ash plumes rising as high as 1.1 km above the summit. Shock waves vibrated nearby structures. Incandescent material was ejected 200-300 metres high and caused avalanches of material that travelled down several drainages. Ashfall was reported in downwind municipalities. A special bulletin issued on March 29th stated that activity had increased with ash plumes from explosions rising as high as 1.3 km. Avalanches of material again travelled down several drainages.

Another special bulletin was issued on March 31st, describing another increase in activity. A lava flow that had emerged in the early morning hours advanced 800 metres in the Seca drainage. On April 1st, 13-16 explosions were recorded per hour. Incandescent material was ejected 100-200 metres high and caused avalanches of material that occasionally reached vegetation.

Source: INSUVUMEH.

°°°°°°°°°°

Strombolian explosions were observed at Pacaya’s Mackenney Crater (Guatemala) at the end of March. They ejected material as high as 75 metres above the crater rim. A lava flow travelled down the northern flank, producing minor avalanches of material from the lava-flow front.

Source: INSIVUMEH.

°°°°°°°°°°

Bromo (Indonesia) is still producing ash plumes rising to altitudes of 3.4 – 4 km, based on webcam images and satellite data. The Alert Level remained at 2 (on a scale of 1-4), and visitors are warned to stay outside a 1-km radius from the crater.

Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

Agung (Indonesia) is still showing signs of activity with ash plumes that may rise up to an altitude of 5.5 km. A thermal anomaly is visible in satellite data. Ashfall has been reported in nearby villages. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4) with a 4-kilometre-radius exclusion zone.

Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

On March 30th, an ash plume from Anak Krakatau (Indonesia) rose to1 km and three events were detected on March 31st, although no ash plumes were visible.

The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4), and residents are warned to remain outside the 5-km radius hazard zone from the crater.

Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

Merapi’s lava dome (Indonesia) has grown to an estimated volume of 472,000 cubic metres. Most of the extruded lava falls into the upper parts of the Gendol River drainage on the SE flank. As many as 8 block-and-ash flows travelled as far as 1,500 metres down the Gendol drainage.

The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and residents are warned to remain outside the 3-km exclusion zone.

Source: CVGHM.

Vue du Popocatepetl le 28 mars 2019 (Webcam CENAPRED)

Volcans du monde // Volcanoes around the world

Voici des nouvelles de quelques volcans actifs dans le monde

Le Mont Agung (Bali / Indonésie) vient de montrer qu’il était encore très actif avec deux épisodes éruptifs le 17 mars 2019. Les deux événements se sont accompagnés de nuages de cendre atteignant 500 à 600 mètres de hauteur. Le 15 mars, deux autres explosions ont provoqué des retombées de cendre dans les villages proches du volcan.
En dépit des éruptions de l’Agung, le Panca Wali Krama, une série de cérémonies qui a lieu tous les dix ans, s’est poursuivi comme prévu au temple de Besakih, sur les contreforts sud du volcan.
Le niveau d’alerte de l’Agung est maintenu à 3 sur une échelle de 4 niveaux.
Source: The Jakarta Post.

°°°°°

L’activité de l’Anak Krakatau (Indonésie) se résume essentiellement en émissions de vapeur et de gaz, comme l’a montré une séquence éruptive le 16 mars 2019. Le VSI explique qu’«il n’y a pas eu de matériaux rocheux transportés à la surface.»
La sismicité reste relativement discrète et rien n’indique une alimentation magmatique à faible profondeur. De la même façon, les instruments ne détectent pas d’inflation de l’édifice volcanique. .
Selon le VSI, si une éruption devait se produire, elle serait de type strombolien avec projection de cendre et de matériaux incandescents. Le risque d’éruptions existe toujours mais avec une intensité décroissante par rapport à la période éruptive de décembre 2018. Depuis la dernière éruption en février et le 16 mars 2019, les matériaux expulsés par le volcan n’ont pas dépassé un rayon de 2 km du cratère.
Le niveau d’alerte est maintenu à 3 (Siaga) et il est demandé aux visiteurs de rester en dehors d’un rayon de 5 km du cratère actif.

Source : VSI.

°°°°°

Le dernier bulletin d’activité du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) date du 10 mars 2019 et il semble qu’aucun événement significatif ne se soit produit sur le volcan depuis cette date. Dans ce dernier bulletin, l’OVPF indiquait que suite à l’arrêt de l’activité éruptive le 10 mars à 6h28 (heure locale), une sismicité était toujours enregistrée sous la zone sommitale du volcan. 26 séismes superficiels et 1 séisme profond avaient été enregistré depuis la fin de l’éruption. Du fait de cette sismicité, aucune hypothèse n’était écartée par l’Observatoire quant à l’évolution de la situation.

Le bulletin quotidien du 18 mars 2019 fait état de 10 séismes volcano-tectoniques dans la zone sommitale du volcan. Aucune déformation significative de l’édifice volcanique n’était enregistrée. Les émissions de CO2 étaient en baisse au niveau du Gîte du Volcan et en hausse au niveau de la Plaine des Cafres.

Source : OVPF.

°°°°°

Comme cela se produit de temps en temps, une puissante éruption a été enregistrée sur le Bezymianny (Kamchatka) dans la soirée du 15 mars 2019. La couleur de l’alerte aérienne est momentanément passée au Rouge avant de revenir à l’Orange. L’éruption a provoqué de nouvelles coulées pyroclastiques en raison d’effondrements du dôme de lave. Les panaches de cendre se sont élevés jusqu’à 15 km au dessus du niveau de la mer, avant de s’étirer sur une centaine de kilomètres vers le SE du volcan.
Source: KVERT.

°°°°°

Suite à l’apparition d’une galette de lave dans le cratère, le Popocatepetl (Mexique) a connu plusieurs événements explosifs au cours des dernières semaines. Ils sont dus à la brusque libération des gaz emprisonnés sous le dôme de lave. Il en résulte de volumineux panaches de cendre, de vapeur et de gaz et des projections de matériaux incandescents. Le dernier événement de ce type le 19 mars 2019 a arrosé le sommet du volcan jusqu’à plus de 2 kilomètres sur ses pentes.

Le niveau d’alerte est maintenu à la couleur Jaune, Phase 2.

Source : CENAPRED.

°°°°°

Bonne nouvelle pour les touristes qui ont prévu de se rendre dans les Iles Eoliennes. Après six mois d’activité relativement intense, le Stromboli semble s’être calmé et l’accès au sommet est de nouveau autorisé en groupes, sous la houlette des guides de Stromboli. Il est bon de rappeler que l’accès individuel reste interdit au-delà de 400 mètres d’altitude.

°°°°°

Selon plusieurs sources d’information, l’éruption du Bromo (Java / Indonésie) – qui a débuté le 18 février 2019 – se poursuit à l’heure actuelle. Il est interdit d’entrer dans la zone de sécurité d’un kilomètre autour du cratère. Le niveau d’alerte du volcan n’a pas changé depuis 2016 et est maintenu à 2 sur une échelle de cinq. Malgré l’activité éruptive actuelle et la cendre émise par le volcan, le tourisme dans la région n’est pas affecté et l’aéroport de Malang fonctionne normalement.
Le Bromo est une attraction touristique de l’île de Java car son accès est assez facile. De plus, on peut admirer un superbe panorama sur les volcans de la région (avec le Batok et le Semeru au loin) depuis les collines entourant la caldeira du Bromo. Lorsque le volcan n’est pas en éruption, des marches permettent aux touristes d’accéder à la lèvre du cratère.

Comme tous les volcans d’Indonésie, le Bromo est considéré comme un lieu sacré par les habitants de la région. Selon la croyance locale, il est une incarnation de Brahma , le dieu du feu. Pour apaiser sa colère, habitants effectuent chaque année un rituel connu sous le nom de « cérémonie de Kasodo » qui consiste à lancer des offrandes dans le cratère du Bromo. Ainsi, le jour de la pleine lune du mois de Kasodo, ils effectuent une longue procession vers le cratère où des prêtres hindous attendent pour bénir les offrandes des pèlerins.

————————————————

News of some active volcanoes around the world.

Mount Agung (Bali / Indonesia) showed it was still quite active with two eruptive episodes on March 17th, 2019. Both events were accompanied by ash clouds up to 500-600 metres high. On March 15th, two other explosions had caused ashfall in neighbouring villages.

Despite Agung’s eruptions, the Panca Wali Krama, a rare series of ceremonies that occurs once every ten years, continued as planned at Besakih Temple on the southern foothills of the volcano.

The alert level for Mt Agung is kept at 3 on a scale of 4 levels.

Source: The Jakarta Post.

°°°°°

Activity at Anak Krakatau (Indonesia) mainly consists of steam and gas emissions, as shown by an eruptive sequence of March 16th, 2019. VSI explains that « there were no rocky materials transported to the surface.  »
Seismicity remains relatively discreet and nothing indicates a shallow magmatic feeding system. In the same way, the instruments did not detect any significant inflation of the volcanic edifice. .
According toVSI, if an eruption were to occur, it would be of Strombolian type with ejections of ash and incandescent material. The risk of an eruption still exists but with decreasing intensity compared to the eruptive period of December 2018. Since the last eruption in February and March 16th, 2019, the materials expelled by the volcano have not exceeded a radius of 2 km from the crater.
The alert level is kept at 3 (Siaga) and visitors are asked to stay outside a radius of 5 km from the active crater.
Source: VSI.

°°°°°

The last activity bulletin about  Piton de la Fournaise (Reunion Island) was released on March 10th, 2019 and it seems that no significant event has occurred on the volcano since that date. In this last bulletin, OVPF indicated that following the stoppage of eruptive activity on March 10th at 6:28 (local time), seismicity was still recorded under the summit area of the volcano. 26 shallow earthquakes and 1 deep earthquake had been recorded since the end of the eruption. Because of this seismicity, no hypothesis was excluded by the Observatory as to the evolution of the situation.
The daily bulletin of March 18th, 2019 reported 10 volcano-tectonic earthquakes in the summit area of the volcano. No significant deformation of the volcanic edifice was recorded. CO2 emissions were decreasing at the Gîte du Volcan and increasing in the Plaine des Cafres.
Source: OVPF.

°°°°°

As this occurs from time to time, a powerful eruption was recorded at Bezymianny (Kamchatka) in the evening of March 15th, 2019. The aviation colour code was momentarily raised to Red and then lowered back to Orange. The eruption triggered new pyroclastic flows due to collapses of the lava dome top, with ash plumes that rose up to 15 kilometres above sea level and then extended about 100 km to the SE of the volcano.

Source : KVERT.

°°°°°

Following the appearance of a lava slab in the crater, Popocatepetl (Mexico) went through several explosive events in recent weeks. They were due to the sudden release of gases trapped under the lava dome. One could observe voluminous ash, steam and gas plumes as well as projections of incandescent materials. The last event of this type on March 19th, 2019 affected the summit of the volcano as far as 2 kilometers on its slopes.
The alert level is kept at Yellow, Phase 2.
Source: CENAPRED.

°°°°°

Good news for tourists planning to visit the Aeolian Islands. After six months of relatively intense activity, Stromboli seems to have calmed down and access to the summit is again allowed in groups, under the guidance of the Stromboli guides. It is worth remembering that individual access remains prohibited beyond 400 metres above sea level.

°°°°°

According to several sources of information, the eruption of Mount Bromo (Java / Indonesia) that started on February 18th, 2019, is still going on these days. Visitors are prohibited from entering the one-kilometre safety zone around the crater. The alert level for the volcano has not changed since 2016 and remains at 2 on a scale of five levels. Despite the current eruptive activity and the ash plies emitted by the volcano, tourism in the region is not affected and Malang airport is operating normally.

Mount Bromo is a tourist attraction on the island of Java because its access is quite easy. Beside, there are great views of the volcanoes in the area (with Mt Batok and Mt Semeru in the distance) from the hills around the Bromo caldera. When the volcano is not erupting, stairs allow tourists to climb on the crater rim.

Like all volcanoes in Indonesia, Mt Bromo is considered a sacred place by locals. According to local beliefs, this volcano is an incarnation of Brahma, the god of fire. To appease its anger, residents perform a ritual known as the « Kasodo Ceremony » every year, which consists in throwing offerings into the crater of Mt Bromo. Thus, every year, on the day of the full moon of the month of Kasodo, the inhabitants carry out a long procession towards the crater where Hindu priests wait to bless the offerings.

Vue du Bromo le 17 mars 2019 (Source: VSI)

Eruption du Bromo (Indonésie)

Le Bromo est entré en éruption le lundi 18 février à 6 heures du matin et a émis une colonne de cendre d’environ 600 mètres de hauteur.

Le niveau d’alerte est actuellement à 2 mais les autorités pensent l’augmenter pour la sécurité des visiteurs qui ne doivent pas s’approcher à moins de 1 km du cratère. Il est toutefois possible d’admirer le volcan et le panorama depuis les collines voisines.

Source : The Jakarta Post.

———————————————-

Mount Bromo erupted on Monday, February 18th, 2019 at about 6:00 a.m. with a 600-metre-high ash column.

The alert level for the volcano has been at 2. Local authorities say they are currently preparing to increase the alert level and security for Mt. Bromo. Visitors are currently prohibited from being within a 1-kilometre radius from the crater, but can watch the volcano from nearby hills.

Source: The Jakarta Post.

Bouche éruptive au fond du Bromo (Photo: C. Grandpey)

Restrictions d’accès au Bromo (Indonésie) // Access restrictions to Mt Bromo (Indonesia)

drapeau-francaisSuite à une éruption mineure avec un panache de cendre de quelques centaines de mètres de hauteur observée jeudi, les autorités indonésiennes ont décidé d’interdire l’accès du Bromo à l’intérieur d’une zone de 2,5 km de rayon par rapport au volcan. On craint que cet événement en annonce d’autres plus importants.  Pour mémoire, le niveau d’alerte du Bromo a été élevé à 3 – Siaga (sur une échelle de 4) le 26 septembre dernier.

————————————

drapeau-anglaisIndonesian authorities are restricting tourists from visiting Mount Bromo because a small eruption which spewed smoke hundreds of metres into the air on Thursday could be a precursor to something much bigger. As a consequence, villagers, hikers and tourists are not allowed within 2.5 km from the volcano.  The alert level was raised to 3 – Siaga (on a scale of 4) on September 26th 2016.

Bromo (Indonésie) & Tungurahua (Equateur)

drapeau-francaisComme je l’ai indiqué dans ma note du 27 septembre, le Bromo connaît en ce moment une nouvelle hausse d’activité. Entre juin et septembre 2016, les panaches de cendre sont montés jusqu’à 1,2 km au-dessus du cratère. Une odeur de soufre a été ressentie au poste d’observation du Bromo, ainsi que des grondements qui faisaient parfois vibrer les portes du poste. On observait aussi ponctuellement de l’insandescence au fond du cratère. L’activité sismique a été dominée par événements superficiels et des épisodes de tremor. Les inclinomètres enregistrent un gonflement de l’édifice volcanique. Le VAAC de Darwin a signalé que le 23 septembre, les panaches de cendre atteignaient une altitude de 3 km et s’étiraient sur près de 40 km vers le SO. Le 26 septembre, le niveau d’alerte a été porté à 3 (sur une échelle de 1 à 4); Il est rappelé aux habitants et aux visiteurs de ne pas approcher le cratère dans un rayon de 2,5 km.
Source: Global Volcanism Network.

Une augmentation de la sismicité a été observé sur le Tungurahua, avec de plus en plus d’événements longue période (LP) le 12 septembre et des petits épisodes de tremor le 16 septembre. Un essaim sismique de 24 événements LP a été détecté le 18 septembre. À partir de 14h00 le 24 septembre, le nombre d’événements LP a marqué une nouvelle hausse. Les émissions de gaz étaient faibles, et en même temps que la hausse de la sismicité, ce paramètre indique peut-être qu’un conduit d’alimentation est obstrué. L’Institut de Géophysique indique qu’une éruption majeure peut se produire dans un délai de quelques heures à quelques jours. En conséquence, le niveau d’alerte est passé de Jaune à Orange, le 26 septembre.

Source : Instituto Geofisico.

———————————————-

drapeau-anglaisAs I put it in a note on September 27th, Mount Bromo has become quite active again. Between June and September 2016, ash plumes rose as high as 1.2 km above the crater. A sulphur odour was noted at the Bromo observation post, thunderous noises sometimes vibrated the post doors, and occasionally crater incandescence was observed. Seismic activity was dominated by shallow volcanic earthquakes and tremor. The deformation network measured inflation. The Darwin VAAC reported that on September 23rd, ash plumes rose to an altitude of 3 km and drifted almost 40 km SW. On September 26th, the alert level was raised to 3 (on a scale of 1-4); residents and visitors were reminded not to approach the crater within a radius of 2.5 km.

Source: Global Volcanism Network.

An increase in seismicity has been observed at Tungurahua volcano, with more and more long-period (LP) earthquakes on September 12th and small episodes of tremor beginning on September 16th. A swarm of 24 LP events was detected on September 18th. Starting at 14:00 on September 24th, the number of LP events again increased. Gas emissions were low, and together with the increased seismicity, possibly indicate a blocked conduit. IG indicates that a possible large-scale eruption may happen within hours to days. As a consequence, the alert level was raised from Yellow to Orange on September 26th.

Source : Instituto Geofisico.

tungurahua

Image satellite montrant le panache du Tungurahua (centre droit) et le Chimborazo (centre gauche). [Source: NASA]