New York abandonne le chauffage au gaz // New York gives up gas heating

On a souvent reproché aux grands pollueurs comme la Chine, la Russie et les États-Unis d’ignorer le réchauffement climatique et son impact sur notre planète. Pourtant, les autorités new-yorkaises viennent de prendre une décision qui fera date dans la lutte contre le changement climatique. Le conseil municipal a voté à une écrasante majorité le 15 décembre 2021 l’interdiction de raccordement des nouveaux bâtiments au réseau de gaz. La nouvelle loi interdit les nouvelles cuisinières, chaudières et autres appareils de chauffage à gaz dans les nouveaux bâtiments et ceux qui sont soumis à des rénovations.
Avec cette décision, les autorités new-yorkaises indiquent clairement que la prochaine génération de bâtiments sera composée uniquement de bâtiments électriques. Elles envoient un message fort au reste du monde et montrent que si cela peut être fait à New York, cela peut être fait n’importe où ailleurs.
New York est la plus grande ville des États-Unis et de loin la plus grande métropole à décréter une interdiction des nouveaux raccordements au réseau de gaz. Auparavant, seule une poignée de villes de la côte pacifique, comme San Jose et Berkeley en Californie, avaient mis en place de telles politiques.
Même si, au début, l’impact sur les émissions de gaz à effet de serre sera modeste, il prendra de l’ampleur avec le temps. Selon le bureau du maire pour la durabilité, la combustion des combustibles fossiles pour le chauffage et l’eau chaude représente 40 % des émissions de gaz à effet de serre de la ville de New York. Une étude a révélé que d’ici 2040, la nouvelle loi permettra de réduire les émissions de gaz nocifs de l’équivalent des gaz d’échappement de 450 000 voitures.
Le chaudières et les cuisinières à gaz seront remplacées par des cuisinières et radiateurs électriques. Bien que la production d’électricité de la ville de New York ne soit pas propre à 100%, le passage du gaz à l’électricité générera moins d’émissions polluantes. Il s’agit d’une avancée significative dans les efforts visant à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 et à réduire la dépendance aux combustibles fossiles.
Bien que le projet de loi ait été adopté à une écrasante majorité, il a demandé des semaines d’âpres négociations en coulisses sur les détails. Le secteur immobilier, bien que pas totalement opposé, a plaidé avec succès pour des délais de mise en œuvre. Ainsi, la loi entrera en vigueur en décembre 2023 pour les immeubles de six étages ou moins et en 2027 pour les immeubles plus hauts.
Les écologistes espèrent que d’autres villes suivront l’exemple de New York, mais il faudrait garder à l’esprit que la politique de transition des combustibles fossiles est beaucoup plus favorable à New York où les Démocrates détiennent une large majorité au conseil municipal et dans les deux chambres de l’Assemblée législative de l’État. Sans surprise, dans 20 autres États, les législatures d’État dominées par les Républicains ont adopté des lois empêchant les villes d’établir des codes de construction plus écologiques.
Source : Yahoo News.

Il est bon de rappeler que l’installation ou le remplacement de chaudières au fuel sera interdit en France à partir de “mi-2022” (donc certainement au début de l’été) au lieu du 1er janvier 2022 comme initialement annoncé. Il sera toujours possible de réparer les installations au fioul existantes. Des dérogations sont prévues, notamment pour les foyers vivant dans des zones rurales non raccordées au gaz de ville. L’objectif n’est pas d’interdire purement et simplement de se chauffer au fioul, mais d’encourager une sortie progressive de ce mode de chauffage cher et polluant.

—————————————————

Major polluters like China, Russia and the United States have often been reproached for ignoring global warming and its impact on outr planet. However, in a landmark moment for the effort to combat climate change, the New York City Council voted overwhelmingly on December 15th, 2021 to ban gas hookups in new buildings. The new law bans new gas stoves, boilers and heaters in new buildings and buildings that undergo gut renovations.

With this decision, New York authorities are making it clear that the next generation of buildings will be electric buildings.They day they are sending a message to the world that if it can be done in New York, it can be done anywhere.

New York is the largest city in the United States and by far the largest in the country to adopt a ban on new gas hookups. Previously, only a handful of cities on the Pqacific coast, such as San Jose and Berkeley in California, had such policies in place.

While the initial effect on greenhouse gas emissions will be modest, it will grow over time. Burning fossil fuels for heat and hot water accounts for 40 percent of New York City’s greenhouse gas emissions, according to the Mayor’s Office of Sustainability. A study has found that by 2040, the new law will reduce emissions by the equivalent of taking 450,000 cars off the road.

In the absence of gas for heating, hot water and cooking, those services will be provided by electric stoves and heaters. Although New York City’s electricity generation portfolio is not 100 percent clean, switching from burning gas on-site to using electricity has a lower emissions output. It is a significant step forward in the efforts to reach carbon neutrality by 2050 and reducethe reliance on fossil fuels.

Although the bill was adopted with an overwhelming majority, its passage marked the culmination of weeks of behind-the-scenes negotiations over the details. The real estate industry, though not wholly opposed, successfully advocated for delays in implementation: The law will take effect in December 2023 for buildings of six stories or less and in 2027 for taller buildings.

While environmentalists hope other cities will follow in New York City’s footsteps, the politics of transitioning away from fossil fuels are much more favorable in New York, where Democrats currently hold a large majority on the city council and in both chambers of the state Legislature. With no surprise, in 20 states, Republican-dominated state legislatures have passed laws preempting cities’ ability to set greener building codes.

Source: Yahoo News.

It should be remembered that the installation or replacement of oil-fired boilers will be prohibited in France from “mid-2022” (which means the beginning of summer) instead of January 1st , 2022 as initially announced. . It will still be possible to repair existing oil installations. Exemptions are planned, in particular for households living in rural areas not connected to town gas. The objective is not to ban fuel heating altogether, but to encourage a gradual exit from this expensive and polluting method of heating.

 Photo: C. Grandpey

2 réflexions au sujet de « New York abandonne le chauffage au gaz // New York gives up gas heating »

  1. Bonjour.
    « Les écologistes » ne souhaitent pas le chauffage électrique car c’est une aberration. Déjà cela signifie augmenter la production d’électricité, ensuite il vaudrait bien mieux isoler pour limiter la consommation que changer de moyen. Dans beaucoup d’endroits on veut nous faire croire que l’électricité c’est propre. Scoop: la réponse est non, car il faut bien la produire.
    L’énergie la plus propre est celle qu’on ne consomme pas.

    J’aime

    1. Bonjour,
      Rassurez vous. Avec le réchauffement climatique, les hivers vont devenir tellement doux qu’il n’y aura plus besoin de se chauffer…mais on continuera à manger du foie gras et de la bonne viande limousine pour tenir le coup!
      Bon dimanche.
      Claude Grandpey

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.