Des séismes dans la région de Pouzzoles (Campanie / Italie) // Earthquakes in the Pozzuoli area (Campania / Italy)

En ce moment, l’Etna fait les gros titres de la presse italienne avec ses paroxysmes spectaculaires à répétition. Pourtant, il n’y a pas qu’en Sicile que la Terre montre qu’elle est bien vivante.

Un nouveau séisme de magnitude M 1,5 sur l’échelle de Richter a secoué la région de Pouzzoles dans à 00h41 pendant la nuit du 20 au 21 février 2021. L’explosion qui a accompagné l’événement a réveillé et angoissé la population. D’après les informations communiquées par l’Osservatorio Vesuviano, l’hypocentre du séisme a été localisé à une profondeur de 1840 mètres. L’épicentre se trouvait au nord de la Solfatara entre la zone côtière de Pouzzoles et Arco Felice. La secousse a été ressentie sur tout le front de mer.

Le dernier séisme avait été précédé la veille de deux autres événements de magnitude inférieure à M 1,0. Des dizaines d’événements sismiques affectent la zone des Champs Phlégréens depuis le début de l’année 2021. Ils sont liés à l’activité bradysismique présente depuis des lustres dans la région. La secousse la plus importante a été enregistrée le 7 février 2021 avec une magnitude M 2,2 ; l’épicentre était dans le secteur de la Solfatara.

La région des Champs Phlégréens est sous haute surveillance. Une éruption dans cette région à forte densité de population pourrait avoir des conséquences dramatiques.

Source : Presse italienne.

S’agissant de l’Etna, un nouveau paroxysme pourrait se produire en deuxième partie de journée ce 22 février. J’espère que le volcan attendra la soirée pour se manifester car avec le beau temps, les activités campagnardes se bousculent au portillon…

—————————————–

These days, Mt Etna is in the headlines of the Italian newspapers with its dramatic paroxysms. However, it is not only in Sicily that the Earth shows that it is very much alive.

A new M 1.5 earthquake on the Richter scale rocked the Pozzuoli region at 12:41 a.m. during the night of February 20-21, 2021. The explosion that accompanied the event woke and distressed the population. According to information provided by Osservatorio Vesuviano, the hypocentre of the earthquake was located at a depth of 1,840 metres. The epicentre was north of the Solfatara between the coastal area of ​​Pozzuoli and Arco Felice. The shaking was felt all over the waterfront.

The last earthquake was preceded the day before by two other events of magnitude less than M 1.0. Dozens of seismic events have affected the Phlegraean Fields area since the start of 2021. They are linked to bradyseismic activity that has been present in the region for ages. The most significant tremor was recorded on February 7th, 2021 with a magnitude M 2.2; the epicentre was in the Solfatara area.

The Phlegraean Fields region is under close surveillance. An eruption in this densely populated region could have tragic consequences.

Source: Italian newspapers.

Regarding Mt Etna, another paroxysm could occur in the second part of the day on February 22nd . I hope that the volcano will wait until the evening to erupt because with the fine weather, there is a lot to do in the countryside …

Source : Wikipedia

3 réflexions au sujet de « Des séismes dans la région de Pouzzoles (Campanie / Italie) // Earthquakes in the Pozzuoli area (Campania / Italy) »

  1. Bonsoir Claude.
    Je vous cite : « Un nouveau séisme de magnitude M 1,5 sur l’échelle de Richter a secoué la région de Pouzzoles… La secousse a été ressentie sur tout le front de mer ».

    Je suis surpris, cette magnitude n’est pas ressentie normalement. C’est trop faible. A moins qu’un détail ou une donnée m’échappe.
    Je ne comprend pas.

    Vous pouvez éclairer ma lanterne ?

    Amitiés.
    Frédéric

    J'aime

    1. Bonsoir Frédéric,
      Quand un séisme se produit, il faut certes prendre en compte sa magnitude, mais aussi (et je dirais « surtout ») son hypocentre, autrement dit sa profondeur. Un séisme de magnitude 7 qui a un hypocentre à 140 km de profondeur n’aura pas le même ressenti, ni les mêmes effets que ce même séisme à 20 km de profondeur. Dans le second cas, ça va secouer sec et il y aura des dégâts matériels, voire des pertes humaines. Les derniers séismes dans la région de Pouzzoles avaient certes une magnitude faible, mais les hypocentres étaient à moins de 2 km de profondeur, donc presque en surface, d’où le fort ressenti et le fort grondement entendu par les gens. Ce genre de phénomène n’est pas rare dans les Champs Phlégréens et est à mettre en relation avec les mouvements bradysismiques (le sol se soulève ou s’affaisse) qui obéissent au comportement de la chambre magmatique en profondeur.
      J’espère que ces explications vous auront convaincu.
      Très amicalement,
      Claude

      J'aime

      1. Compris ! Merci pour cette précision, la profondeur, voilà un facteur clé (bravo le plongeur… 😀 ).
        Et votre explication me remet en mémoire le grondement, j’ai connu ça à Uspallata, Argentine, ce bruit sourd qui avait accompagné la danse des rideaux dans la chambre d’hôtel.
        Séisme de 5 et quelques si je me souviens mais pas très près de ma résidence.
        Bonne soirée.
        Frédéric.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.