Arctique : Cimetières en péril // Arctic : Endangered graveyards

Comme je l’ai déjà écrit à plusieurs reprises, le réchauffement climatique fait fondre le permafrost dans les hautes latitudes, en particulier en Alaska et dans le Yukon. L’instabilité du sol provoquée par cette fonte endommage les routes, fissure les fondations des habitations et accélère l’érosion.
Dans certains villages de l’Arctique, les habitants ont cessé d’enterrer leurs morts car, avec la fonte du permafrost, la partie la plus ancienne de leurs cimetières s’enfonce dans le sol. Creuser des tombes dans le sol détrempé ne fait qu’empirer les choses.
Aujourd’hui, la vue offerte par les cimetières de la région est bien triste. Les croix sortent du sol en présentant des positions étranges et certaines d’entre elles sont presque complètement noyées dans l’eau saumâtre. Le marécage a commencé à apparaître il y a 10 ou 15 ans, puis s’est étendu et a carrément avalé les tombes aux alentours.
Cette situation dans les cimetières vient s’ajouter aux maisons qui s’effondrent sur les rivages de l’Océan Arctique en raison de l’élévation du niveau de la mer. En conséquence, de nombreux habitants ont déjà quitté leurs villages pour aller vivre dans des zones plus sûres. Le gouvernement fédéral a fait jusqu’à présent bien peu de choses pour leur venir en aide.

Source: Anchorage Daily News.

———————————

As I put it several times before, global warming is thawing the permafrost in the upper latitudes, particularly in Alaska and the Yukon. Actually, it is doing more than damaging roads, cracking foundations and accelerating erosion.

In some villages of the Arctic, residents have stopped burying their dead because, as the permafrost melts, the oldest part of their cemetery is sinking. Digging graves in the soggy ground is just making it worse.

Today, the sight offered by the cemeteries of the region is quite sad. The crosses stick out of the sunken ground at odd angles, some of them almost completely submerged in the brackish water. The swamp appeared about 10 or 15 years ago and then expanded, swallowing the graves around it.

This adds to the houses that are collapsing on the shores of the Artic because of the rise in sea level. As a consequence, many residents have left their communities to live in safer areas. The federal government has done little up to now in order to help them.

Source: Anchorage Daily News.

En Alaska, certains cimetières, autochtones ou orthodoxes, présentent une grande originalité (Photos: C. Grandpey)

Volcans des Philippines // Philippine volcanoes

Après une augmentation de la sismicité ces dernières semaines, le Kanlaon s’est calmé et aucun séisme d’origine volcanique n’a été détecté au cours des dernières 24 heures.
Du 19 au 20 décembre, on a enregistré 412 séismes volcaniques, principalement associés aux émissions de gaz de la zone sommitale. Les panaches de vapeur montaient à 400 mètres au-dessus du cratère. Le nombre de séismes volcaniques a montré des variations au cours des jours suivants et a significativement diminué le 26 décembre. Le dégazage au niveau des bouches actives n’a pas pu être observé en raison des épais nuages ​​enveloppant le sommet. Les données GPS de déformation indiquent une légère inflation de l’édifice depuis décembre 2015. Les émissions de SO2 atteignaient en moyenne 644 tonnes par jour le 25 décembre 2017.
Le niveau d’alerte est maintenu à 2.

La sismicité est actuellement faible sur le Mayon. On observe une émission modérée de panaches essentiellement composés de vapeur. Il y a une légère inflation de l’édifice par rapport à septembre 2017. Les émissions de SO2 atteignaient en moyenne 856 tonnes / jour le 03 décembre 2017.
Le niveau d’alerte est à 1.

La sismicité est également faible sur le Bulusan. Le dégazage au niveau des bouches actives n’a pas pu être observé en raison des épais nuages ​​recouvrant le sommet. Les dernières mesures GPS réalisées fin novembre ont révélé une légère déflation de l’édifice, cohérente avec les données du dernier trimestre 2017. Cependant, sur le long terme l’édifice connaît une légère inflation depuis juillet 2016.
Le niveau d’alerte est à 1.
Sources: PHILVOCS & Global Volcanism Program.

—————————————-

After the increase in seismicity of the past weeks, Kanlaon has calmed down and no volcanic earthquake was detected during the past 24 hours.

During 19-20 December there were 412 volcanic earthquakes, mostly associated with gas emissions from the summit area. Steam plumes rose 400 metres above the crater. The number of daily volcanic earthquakes showed variations during the following days and significantly decreased on 26 December. Degassing at the active vents could not be observed due to thick clouds covering the summit. Ground deformation data from continuous GPS measurements indicate slight inflation of the edifice since December 2015. SO2 emissions reached an average of  644 tonnes per day on 25 December 2017. The alert level is kept at 2.

Seismicity is currently low at Mayon. One observes a moderate emission of white steam-laden plumes. There is a slight inflation of the edifice relative to September 2017. SO2 emissions reached an average of 856 tonnes/day on 03 December 2017. The alert level is at 1.

Seismicity is low as well at Bulusan. Degassing at the active vents could not be observed due to thick clouds covering the summit. The last GPS measurements by the end of November revealed a slight deflation of the edifice, consistent with data in the last quarter of 2017. However, the edifice remains slightly inflated since July 2016 based on continuous GPS data.

The alert level is at 1.

Sources: PHILVOCS & Global Volcanism Program.

Vue du superbe cône du Mayon (Crédit photo: Wikipedia)