Malaisie : Pas d’indécence sur une montagne sacrée, s.v.p.! // Malaysia: No indecent behaviour on a sacred mountain, please!

drapeau francaisDans une note rédigée le 7 juin, j’indiquais qu’un séisme de M 6.0 avait secoué vendredi dernier la région du Mont Kinabalu sur l’île de Bornéo. Des éboulements avaient bloqué plus de 160 personnes sur la montagne et on déplorait 11 morts, 8 disparus et plusieurs blessés.

Le Mont Kinabalu est une destination touristique très populaire et un groupe tribal local estime que c’est un lieu sacré. La semaine qui a précédé le tremblement de terre, un groupe de 10 Occidentaux a téléchargé sur Internet leurs photos de nus, faites au sommet de la montagne, et suscité la colère des habitants qui pensent que le séisme est la preuve que les esprits de la montagne n’ont pas apprécié un tel acte.

Suite à cette exhibition, 5 personnes ont été arrêtées pour comportement indécent au sommet d’une montagne sacrée. Parmi ces personnes figure une Britannique qui est en proie à la peur et « très en colère ». Cette femme de 23 ans, étudiante à l’Université de Derby, a été arrêtée mardi à l’aéroport de Tawau au moment où elle s’apprêtait à prendre l’avion entre Bornéo et Kuala Lumpur. Ses parents ont contacté le consulat et pris un avocat.
Une cérémonie spéciale doit maintenant être organisée pour « apaiser l’esprit de la montagne ».
Source: Herald Scotland.

De la même façon, je pense qu’il est déconseillé de se mettre à poil au sommet du Mauna Kea à Hawaii, montagne sacrée, là aussi, pour les Hawaiiens. D’une part, je pense que ceux qui adopteraient la tenue d’Adam et Eve ne tarderaient pas à se les cailler; d’autre part, je pense qu’ils verraient très vite apparaître le ranger de service qui leur demanderait forcément de le suivre jusqu’au poste de police le plus proche!!

 ——————————————

drapeau anglaisIn a note written on June 7th I indicated that a M 6.0 earthquake rocked the area of Mount Kinabalu on Borneo Island last Friday, leaving more than 160 people stranded on the peak. 11 trekkers were dead, 8 were missing and several were injured.

Mount Kinabalu is a popular tourist destination with thousands of people flocking each year to climb it. A local tribal group believes it to be a sacred place. The week before the earthquake, a group of 10 Westerners uploaded their nude photos, made on the mountain’s top, on the Internet, thus angering the locals and provoking suggestions that the quake was a sign that the spirits were disturbed by their act.

Following this exhibition, 5 persons were arrested for indecent behaviour on top of a sacred mountain. Among these persons, a British woman is said to be « scared » and « very upset ». The 23-year-old woman, a student at Derby University, was detained on Tuesday at Tawau airport as she was flying from Borneo to Kuala Lumpur. Her parents have talked to the consulate and arranged a lawyer.

A special ritual is due to be conducted to « appease the mountain spirit ».

Source : Herald Scotland.

Similarly, I think it is not advisable to get naked atop Mauna Kea in Hawaii, a sacred mountain too, for the Hawaiians. On the one hand, I think that those who would look like Adam and Eve would soon get very cold; on the other hand, I think they would soon have the visit of a ranger who would inevitably ask them to follow him to the nearest police station !!

Mont Ontake (Japon): A la recherche des disparus // Looking for the missing

drapeau francaisUne équipe de recherche a rejoint le sommet du Mont Ontake pour la première fois depuis huit mois afin d’essayer de retrouver les corps de six alpinistes toujours portés disparus après l’éruption qui a tué environ 63 randonneurs le 27 septembre 2014. Une cinquantaine de personnes, avec des policiers, des pompiers et des volcanologues, a commencé à explorer les flancs du volcan en vue de recherches à grande échelle qui devraient être entreprises le mois prochain, une fois terminée la saison des pluies. L’équipe a observé un moment de silence devant la montagne qui, même en juin, a encore de la neige dans ses ravines.
L’éruption du 27 septembre 2014 fut la plus meurtrière au Japon depuis 90 ans. Les équipes de secours et de recherche ont travaillé avec beaucoup de difficulté pour essayer de retrouver les victimes ; les secouristes avançaient péniblement dans une couche de cendre aussi gluante que l’argile et dans des conditions de sécurité rudimentaires, avec le risque de respirer des gaz toxiques et de subir de nouvelles éruptions. L’opération de secours a été suspendue en octobre, au moment où les pluies d’automne commençaient à être remplacées par la neige qui rendit bientôt le sommet inaccessible.

Les autopsies des corps récupérés ont révélé que la mort faisait suite à des blessures provoquées par des chutes de pierres. Cette constatation a conduit en mars les autorités à recommander aux personnes qui escaladent le Mont Fuji de se munir de casques et de lunettes de protection.
Source: The Japan Times.

 —————————————–

drapeau anglaisA Japanese search team has returned to the summit of Mount Ontake for the first time in eight months to look for the bodies of six climbers still missing after the eruption that killed an estimated 63 hikers. Around 50 people, including police, firefighters and volcanologists, began an exploratory ascent of the volcano with a view to resuming a full-scale search next month after the rainy season. The team observed a moment of silence in front of the mountain which, even in June, still has snow-covered ravines.

The September 27th 2014 eruption was Japan’s deadliest for almost 90 years. Search and rescue teams trudged through thick, clay-like ash to recover 57 bodies in sometimes treacherous conditions, despite fears over toxic fumes and further eruptions. The operation was suspended in October as autumn’s rains began to give way to snow, which soon made the peak impassable.

Autopsies of the recovered bodies revealed many of them died from injuries caused by flying rocks. That led to a recommendation in March that people who climb Mount Fuji should carry helmets and goggles with them.

Source: The Japan Times.

TOPSHOTS-JAPAN-VOLCANO

Crédit photo:  Wikipedia.