Cotopaxi (Equateur / Ecuador)

drapeau francaisJusqu’à présent, le Cotopaxi s’était montré relativement calme, mais il semble que la situation soit en train d’évoluer. Selon l’Institut Géophysique, le réseau sismique du Cotopaxi détecte une hausse d’activité depuis la mi-avril; 628 séismes locaux ont été enregistrés en avril et 3000 événements en mai. Des événements longue période ont été enregistrés en mai, en particulier au cours de la dernière semaine, dans les parties N et NE du cône, à des profondeurs de 3 et 14 km. Les émissions de SO2 ont augmenté le 20 mai et atteint 2500-3000 tonnes / jour à la fin du mois de mai, alors que le niveau normal est de 500 tonnes / jour. Une légère inflation a été détectée par les tiltmètres installés sur les versants N et NE du volcan. L’activité fumerollienne a augmenté dans le cratère, avec des panaches parfois visibles depuis Quito, à 55 km au nord. Des randonneurs ont perçu une odeur de SO2 très forte sur la partie nord du cône les 22 et 23 mai.
Le Cotopaxi est le stratovolcan le plus connu et l’un des plus actifs de l’Équateur. Le cône aux flancs pentus est couronné par plusieurs cratères sommitaux ; le plus vaste mesure environ 550 x 800 mètres. Les ravines montrent les traces laissées par les lahars et de longues coulées de lave andésitique atteignent la base du volcan. Des écoulements pyroclastiques ont accompagné de nombreuses éruptions explosives et les lahars ont souvent dévasté les vallées adjacentes. Les éruptions historiques les plus violentes ont eu lieu en 1744, 1768, et 1877. En 1877, des coulées pyroclastiques ont parcouru tous les flancs du volcan et des lahars ont atteint l’océan Pacifique et l’ouest du bassin de l’Amazone après un parcours de plus de 100 km. La dernière éruption importante du Cotopaxi a eu lieu en 1904.
Sources: Institut Géophysique / Global Volcanism Network.

 ———————————————–

drapeau anglaisUp to now Cotopaxi had been very quiet, but it seems the situation is changing. According to the Geophysical Institute, the seismic network at Cotopaxi had detected increases since mid-April; 628 local earthquakes were detected in April and 3,000 events were detected in May. Very-long-period earthquakes were recorded in May, especially during the last week, in the N and NE parts of the cone at depths of 3 and 14 km. SO2 emissions increased on May 20th and reached 2,500-3,000 tons/day by the end of May, compared with a background level of 500 tons/day. Slight inflation was detected by N and NE tiltmeters. Crater fumarolic activity increased, with plumes sometimes visible from Quito, 55 km to the north. Climbers indicated a very intense SO2 odour on the northern part of the cone on May 22nd and 23rd.

Cotopaxi stratovolcano is Ecuador’s best-known volcano and one of its most active. The steep-sided cone is capped by several summit craters, the largest of which is about 550 x 800 metres in diameter. Deep valleys show the traces left by lahars and large andesitic lava flows extend as far as the base of Cotopaxi. Pyroclastic flows have accompanied many explosive eruptions of Cotopaxi, and lahars have frequently devastated adjacent valleys. The most violent historical eruptions took place in 1744, 1768, and 1877. Pyroclastic flows descended all sides of the volcano in 1877, and lahars travelled more than 100 km into the Pacific Ocean and western Amazon basin. The last significant eruption of Cotopaxi took place in 1904.

Sources : Geophysical Institute / Global Volcanism Network.

Vn. Cotopaxi

Vue du Cotopaxi  (Crédit photo:  Wikipedia)