Séismes et volcans de boue // Earthquakes and mud volcanoes

drapeau francaisUne nouvelle île a émergé au large de la ville de Gwadar, au Pakistan, après un fort séisme de magnitude 7,7 qui a secoué le pays le 24 septembre 2013. L’édifice semble avoir une hauteur de 6 à 12 mètres et un diamètre d’une trentaine de mètres. Il se trouve à environ 100 mètres de la côte.
Les scientifiques sont encore loin d’un consensus. Les deux possibilités les plus probables sont un glissement de terrain ou un volcan de boue.
Le volcan de boue est une  hypothèse plausible car la côte de Gwadar en possède déjà plusieurs, à la fois sur terre et en mer. L’un d’eux a soudain surgi en formant une île à un endroit où le fond de la mer était de 30 à 60 mètres de profondeur le 26 novembre 2010. Par ailleurs, en 1945, le séisme de M 8.1 à Makran a provoqué la formation de volcans de boue au large de Gwadar. Une étude récente dans la revue Nature Geoscience révèle par ailleurs que ce séisme a provoqué la libération de tonnes de méthane du fond marin.

Cet événement fait évidemment penser à Lusi, le volcan de boue indonésien qui, selon certains scientifiques, aurait été provoqué par un séisme à 250 km de distance.

Source : Live Science.

 

drapeau anglaisA new island emerged from the ocean offshore of the city of Gwadar, Pakistan, after a strong magnitude-7.7 earthquake shook the country on September 24th 2013. The mound appears to be 6 to 12 metres high and 30 metres wide. It rose out of the sea about 100 metres from the coast.

Scientists are still far from consensus. The two most likely possibilities are a landslide or a mud volcano.

A mud volcano is a likely possibility because Gwadar’s coastline already has several of these, both onshore and at sea. One suddenly popped up where sea level was 30 to 60 metres deep on November 26th, 2010, creating an island. Besides, in 1945, the M 8.1 Makran earthquake triggered the formation of mud volcanoes offshore of Gwadar. A recent study in the journal Nature Geoscience also suggests the 1945 earthquake released tons of methane from the seafloor.

This event reminds us of Lusi, the Indonesian mud volcano which, according to some scientists, might have benne caused by an earthquake 250 km away.

Source: Live Science.

Maccalube

A plus petite échelle, les Maccalube di Aragona en Sicile sont de superbes volcans de boue. (Photo:  C.  Grandpey)

Une réflexion au sujet de « Séismes et volcans de boue // Earthquakes and mud volcanoes »

  1. Bonjour Claude Grandpey,
    Si l’on prétend toujours que le gaz est le moteur d’une éruption volcanique, on peut imaginer qu’il en est de même s’agissant d’une « éruption » de boue. Cependant, lors d’une éruption volcanique, l’émission de lave en surface s’accompagne d’une compensation de matière en profondeur par apport de magma frais ou par l’effondrement du toit de la chambre, et, certes le moteur ce sont les gaz mais la haute température peut être bien le carburant.
    Pour la boue, ce phénomène mécanique pourrait ce concevoir en mer par compensation d’eau salé, ou par disparition des iles ainsi formées par effondrement comme on peut souvent l’observe.
    Par contre, le coté thermodynamique m’échappe totalement.
    Concernant la catastrophe de Sodoarjo en Indonésie, pour l’instant, rien ne bouge, tout ce passe comme si un lac de boue se vidangeait en contrebas par gravité. De plus, il semblerait de plus en plus certain que dans ces deux cas : Gwadar et Sodoarjo, les séismes observés précédant ces apparitions boueuses soient la cause de leurs origines.
    Je patauge ! S’agissant de boue cela peut paraitre normal, mais suis-je bien le seul à le faire?
    Bon retour
    Bien cordialement
    Pierre Chabat

    J'aime

  2. bonjour,
    à qui appartient cette « île » ?
    merci de me répondre rapidement svp c’est pour un exposé.
    d’ailleurs j’ai besoin de sources sure , car chaque site dit des informations différentes
    merci d’avance

    J'aime

    1. Bonjour,
      L’île étant apparue dans les eaux pakistanaises, elle appartient au Pakistan. Il ne faut toutefois pas se précipiter. Dans la mesure où il s’agit d’un « volcan de boue », donc de sédiments, il y a de fortes chances pour que son existence soit éphémère. Une fois que l’émission de boue aura cessé, l’île disparaîtra probablement assez rapidement sous les assauts des vagues.
      Voici un lien qui vous montrera l’île vue depuis l’espace:
      http://www.universetoday.com/105077/pakistans-earthquake-island-seen-from-space/
      Amitiés.
      Claude Grandpey

      J'aime

  3. bonjour,
    je vous remercie, j’avais peur de ne pas avoir l’information rapidement et vous êtes le seul a m’avoir répondu. c’est vrai que j’ai passé du temps à chercher et que je n’ai trouvé l’information sur aucun journaux votre texte était complet et bien fait et m’a d’ailleurs permit de trouver d’autres informations.
    merci encore
    Louise 3eme

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.