Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

1475806114.3.jpgPour la deuxième fois ce mois-ci, le Parc des Volcans est de nouveau fermé au public depuis hier, suite à des émissions de SO2 trop élevées et surtout à cause du manque de vent susceptible de balayer les nuages de gaz. . Cette fermeture concerne en particulier la Volcano House et le camp militaire du Kilauea. Au total, 2000 personnes ont été évacuées.

993348610.5.jpgFor the second time this month, the National Park has been closed to the public since yesterday, because of elevated emissions os SO2 and, above all, the lack of wind to blow the gas clouds away. The closure maily concerns the Volcano House hotel and the Kilauea Military Camp. In all, 2,000 persons had to be evacuated.

127389689.jpg

Salon de la Volcano House au sommet du Kilauea.

Découverte d’un volcan au large de l’Islande

1475806114.5.jpgComme je l’ai écrit sur ma note à propos de la récente activité sismique au large de l’Orégon, nous ne savons que très peu de choses sur le fond des océans.
Dans le même ordre d’idées, des scientifiques viennent de découvrir un très grand volcan au large des côtes islandaises, sur la dorsale de Reykjanes. D’après un article paru dans le National Geographic News, ces chercheurs effectuaient une mission océanographique banale quand ils ont découvert un imposant édifice à 150 km au sud de l’Islande.
La structure s’est révélé être un volcan actif qui se dresse à environ 1000 mètres au-dessus des fonds environnants, avec son sommet à moins de 400 mètres de la surface. A sa base, le volcan a un diamètre d’une cinquantaine de kilomètres, tandis que la caldeira sommitale a une largeur de 10 km.
Ce volcan sous-marin ressemble au Krafla (voir photo ci-dessous) qui se dresse dans le NE de l’Islande et qui possède une caldeira semblable. Le Krafla a connu 29 éruptions historiques, la dernière en 1984. Personne ne sait quand le volcan sous-marin entrera en éruption, mais les scientifiques pensent que c’est « une simple affaire de temps ».
L’an prochain, l’équipe scientifique envisage de plonger pour étudier le volcan avec un petit sous-marin afin d’essayer de comprendre pourquoi un aussi grand volcan existe sur la dorsale de Reykjanes.

993348610.5.jpgAs I put it in the note about seismic activity off the Oregon coast, we know very little about the bottom of the oceans. This is confirmed by what has just happened in Iceland.
Indeed, scientists have found a giant underwater volcano just offshore of the island on the Reykjanes Ridge. According to a report in National Geographic News, scientists were doing a normal oceangoing mission when they found a big edifice about 150 kilometres south of Iceland.
The structure turned out to be an active volcano that rises about 1,000 metres above the surrounding sections of the ridge, coming within 400 metres of the surface. At its base, the volcano is approximately 50 kilometres across. The peak contains a caldera that is 10 kilometres wide.
The underwater mountain resembles Krafla (see photo below) in northeastern Iceland that contains a similar-size caldera. Krafla has erupted 29 times in recorded history, most recently in 1984. Nobody knows when the undersea volcano might next erupt, but scientists think it is “only a matter of time”.
Next year, the scientific team plans to dive to the mountain with a small submarine to gather more clues as to why such a large volcano exists along the Reykjanes Ridge.

1051648393.jpg

Mont St Helens (Etat de Washington Etats Unis)

1475806114.6.jpgLe Murdock Charitable Trust, association caritative basée à Vancouver, vient de faire don de 163 000 dollars au Mount St Helens Institute pour mettre sur pied une grande exposition qui devrait ouvrir en 2010 au Johnston Ridge Observatory.
Cette exposition intitulée – Comment prendre le pouls d’un volcan actif – montrera aux visiteurs les derniers équipements et les dernières techniques utilisées sur le volcan.
Le but est aussi d’attirer davantage de visiteurs. En effet, le site du St Helens est sous-utilisé, aussi bien comme ressource éducative que comme pôle de recherche. Grâce à l’exposition, les gens auront l’occasion d’entrer directement en contact avec les dernières techniques de contrôle du volcan. Les vieux sismographes à stylet ont disparu au profit d’un matériel 100% numérique. Un des anciens tambours à papier sera tout de même exposé pour bien montrer les progrès réalisés. L’activité du St Helens sera expliquée à travers les données sismiques et chimiques numériques, de même que la déformation du sol. C’est ainsi que des stations GPS montreront les phénomènes d’inflation et de déflation de l’édifice volcanique, du cratère et des alentours. Les visiteurs pourront vérifier ces données scientifiques sur un affichage vidéo avant de regarder le volcan de leurs propres yeux.
Il y aura aussi une exposition interactive intitulée « Provoquez un séisme ». Les visiteurs pourront sauter et voir l’impact sur un écran vidéo. Ils pourront ensuite acheter un sismogramme du séisme qu’ils auront provoqué.
Parmi les autres partenaires du projet, on relève l’Observatoire USGS des Cascades basé à Vancouver, le réseau Sismique du Nord-Ouest des Etats-Unis basé à l’Université de l’état de Washington.
Source : The Columbian.

993348610.5.jpgThe Vancouver-based Murdock Charitable Trust has given $163,000 to the Mount St. Helens Institute to develop a new exhibit – expected to open in May 2010 – at the Johnston Ridge Observatory
The exhibit — “Taking the Pulse of an Active Volcano” — will show visitors the most updated gear and techniques
The goal will also be to bring in more visitors. The monument and volcano are underutilized as an educational resource and as a resource for researchers. With the exhibit, people will have the opportunity to learn about the new technology used to monitor the volcano. Old pen-and-ink graphs have been overtaken by new technology. The whole world of seismicity has gone digital. One of the old paper drums will be retained just to show the “then and now” aspects of the technology. The real show will explain activity at Mount St. Helens through digital seismology and gas chemistry, as well as ground deformation.
GPS stations will show the shrinking and swelling on the volcano, in the crater and in the larger area around it. Visitors will be able to check the scientific data on a video display, and then take a look at the mountain.
There also will be an interactive “Make a Quake” exhibit. Visitors will be able to jump up and then see the impact of their landing measured on a video display screen and purchase a personalized seismogram of their own quake.
Other partners in the project will include, among others, U.S. Geological Survey’s Cascades Volcano Observatory in Vancouver and the Pacific Northwest Seismograph Network at the University of Washington.
Source : The Columbian.

Anak Krakatau et Mont Ibu (Indonésie)

1475806114.4.jpgSuite à une recrudescence d’activité des deux volcans, les autorités indonésiennes viennent d’élever aujourd’hui à 2 le niveau d’alerte de l’Anak Krakatau (Détroit de la Sonde) et du Mont Ibu (Ile Halmahera dans la province de Maluku, dans les Molluques). On a observé dans les deux cas des émissions de cendre et une hausse du tremor volcanique.
Aucune évacuation n’a été décrétée, mais il est recommandé aux villageois autour du Mont Ibu de porter des masques pour se protéger de la cendre. Par ailleurs, un rayon de sécurité de 2 km a été mis en place autour des deux volcans.
En cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez accès aux premières images de la reprise d’activité du « Kraka ».
Source : Asia World News.

993348610.7.jpgIndonesian authorities on Tuesday raised the alert status to level two for Anak Krakatau (in the Sunda Strait), and Mount Ibu (Halmahera island of the North Maluku province in the Mollucas), after both showed increased activity. They began spewing ash and sending out volcanic tremors in recent days. Volcanology experts raised their alert status to level two.
No evacuation order was given, but volcanologists appealed the villagers living nearby Ibu volcano to wear face-masks to protect against ash. People were ordered to stay outside a radius of two kilometres from the volcanoes’ craters.
By clicking on the following link, you’ll have access to the first pictures of the new outbreak of activity of Krakatau.
Source : Asia World News.

http://www.youtube.com/watch?v=zPO9fTWWkQY&feature=related

Séisme en Sicile (suite)

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez accès à une petite vidéo qui montre les dégâts causés par le séisme à l’église de Nicolosi et aux habitations, en particulier aux commerces.
Source: La Sicilia.

By clicking on the link here below, you’ll have access to a short video showing the damage caused by the earthquake to the church of Nicolosi and to the houses, especially the shops.
Source: La Sicilia.

http://www.lasicilia.it/index.php?mod=video&id=4299

Séisme dans la région de Catane (Sicile / Italie)

1475806114.2.jpgUne secousse sismique de M 3,2, à une profondeur de 1 km, a secoué la province de Catane hier matin à 9h47. Les principales villes concernées sont S. Giovanni Galermo, Catane et Nicolosi où des dégâts ont été observés sur l’église, avec la chute corniches. La secousse a eu lieu avant la messe qui a bien sûr été annulée. D’autres dégâts ont été relevés dans des maisons et commerces. Ironie du sort, peu de temps avant le séisme, le président de la région Sicile avait rencontré le maire de Nicolosi et le responsable régional de la Protection Civile pour la gestion des situations en cas d’alerte sismique. S’agissant des dégâts provoqués par le tremblement de terre d’hier matin sur le versant est de l’Etna, la région va décréter l’état de catastrophe naturelle pour permettre le financement des réparations.
Source: Journal La Sicilia.

993348610.4.jpgA M.3.2 earthquake – one kilometre deep – shook the Catania province yesterday morning at 9:47. The main towns that were affected were S. Giovanni Galermo, Catania and Nicolosi where damage was observed on the church, with the fall of several cornices. The seism occurred before mass which was later cancelled. Other damage also affected private houses and shops. It is ironical to notice that, a short time before the earthquake, the president of the Sicily region had met the mayor of Nicolosi and the head of the local Civil Security about seismic emergencies. The region is to decree a state of national disaster to finance the damage on the eastern flank of Mount Etna.
Source: Journal La Sicilia.

1801084891.jpg

Colima (Mexique)

1475806114.7.jpgDans son rapport hebdomadaire, le Global Volcanism Network indique que de nombreux panaches de vapeur, parfois accompagnés de cendre, s’élevaient jusqu’à 5 km d’altitude la semaine dernière. Ils étaient ensuite entraînés vers le SO, le NO et l’Ouest. Le 14 avril, des matériaux incandescents étaient éjectés à une cinquantaine de mètres au-dessus du sommet du volcan.

993348610.8.jpgIn its weekly report, the Global Volcanism Network indicates that multiple steam plumes, sometimes ash-laden, were observed rising to altitudes up to 5 km a.s.l. last week. They drifted mainly SW, NW, and W. On April 14th, incandescent material was propelled about 50 m above the summit.