Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

1475806114.3.jpgAlors que la lave continue à s’écouler régulièrement dans le Pacifique, un panache de gaz s’échappe toujours de la bouche qui perce le cratère de l’Halema’uma’u. Au fil des jours, la concentration en SO2 et en cendre est en baisse. Par contre, selon l’Observatoire, il semblerait de la lave se trouve à faible profondeur à l’intérieur de la bouche et serait en train de monter dans le conduit éruptif. Les échantillons de produits émis par la bouche se composent essentiellement de verre volcanique, alors que l’on relevait des matériaux plus anciens les jours précédents. On observe toujours de l’incandescence qui se reflète la nuit sur la base du panache (voir iage de la webcam ci-dessous). .
Je suis un peu surpris par la façon de procéder des scientifiques américains qui se contentent de mettre un simple réceptacle en bois sur la lèvre de l’Halema’uma’u pour recueillir les matériaux expulsés par la bouche. Nous sommes loin des aspirateurs à poussières placés à l’extrémité d’une perche directement au-dessus des évents éruptifs par l’équipe de Tazieff ! De plus, j’ai l’impression que les volcanologues locaux hésitent à descendre faire des prélèvements de gaz directement dans la bouche, ce qui permettrait de connaître la composition exacte du panache à sa source et de connaître l’évolution des gaz (SO2, Co2, He en particulier) avec le temps.
L’été dernier, les rangers étaient très surpris de me voir faire des mesures de température dans le champ fumerollien qui jouxte l’Halema’uma’u sans masque à gaz. Je l’avais bien sûr dans mon sac à dos, mais les fumerolles étant essentiellement composées de vapeur d’eau et de H2S, j’avais jugé inutile de me protéger. Plus je vais aux Etats Unis, plus je me rends compte que le niveau minimal de sécurité chez les Américains est vraiment très, très bas!

993348610.2.jpgWhile lava is still regularly flowing into the Pacific Ocean, a gas plume is still released by the vent in Halema’uma’u crater. With the days, the ash and SO2 concentration is decreasing. However, according to the Observatory, it looks as if lava resides at shallow depth inside the eruptive conduit. The collected ash now consists mostly of volcanic glass in contrast to earlier last week when it contained mostly older rock fragments. Incandescence is still visible at night in the lower part of the plume (see webcam image here below).
I’m a bit surprised at the way American scientists proceed to collect the materials released by the vent, with a simple wooden box on a tripod! We are far from the aspirators at the end of a pole directly above the vents, used by Tazieff and his team! Besides, I have the feeling tha US volcanologists are reluctant to go down close to the vent so as to take gas samples. This would help to know the exact chemical composition of the plume at its source and the evolution of the gas content (CO2, SO2, He, etc).
Last summer, rangers were very surprised to see me make temperature measurements on the fumarollic field near Halema’uma’u without a gas mask (it was in by rucksack). As the fumaroles mainly included water vapour and H2S, I had judged it useless to wear it. The more I travel to the U.S., the more I realise that their minimum security level is really very low!

789453205.jpg

Avec l’aimable autorisation du HVO.