Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

1475806114.6.jpgUne troisième explosion semble avoir eu lieu dans la bouche de l’Halema’uma’u le 16 avril juste avant 4 heures du matin. Elle n’a pas été observée visuellement, mais a dû se produire à un moment où le cratère était caché par le brouillard. Elle a été trahie par le signal sismique. On a relevé des dépôts de cendre rosâtre au niveau du belvédère de l’Halema’uma’u et sur la Crater Rim Drive. Toutefois, il n’y avait pas de verre volcanique dans les dépôts.
Un panache blanc continue à s’échapper de la bouche. Sa base est incandescente mais il n’y a pas de projections incandescentes en dehors de l’orifice.
Les émissions de SO2 restent élevées : 970 tonnes le 15 avril, contre une moyenne habituelle de 150-200 tonnes par jour.
Source: HVO.

993348610.3.jpgA third small explosion apparently occurred in Halema’uma’u vent just before 4 am on April 16th. It was not observed but it must have happened at a time when the vent was obscured by fog. The signature of the event was the seismic signal. The explosion deposited faintly pink ash downwind across the Halema`uma`u overlook parking lot and along a section of Crater Rim Drive. The ash appeared to be rock dust with no volcanic glass fragments.
A white plume continued to issue from the vent. The base of the plume is still glowing but no incandescent particles are observed ejected from the vent.
The SO2 emission rate remains high. The most recent measurement was 970 tonnes / day on April 15th, compared to a background rate between 150-200 tonnes/day.
Source: HVO.

Papandayan (Indonésie)

1475806114.6.jpgLes autorités ont élevé le niveau d’alerte à ‘vigilance’ (niveau 2 sur une échelle de 4) le 16 avril à 12 heures (heure locale). Le volcan ne montre pas de signe extérieur d’activité, mais les sismos révèlent une augmentation des séismes en surface (jusqu’à 115 secousses le 15 avril), ce qui indique probablement une montée du magma. D’autre part, la température des solfatares dans le cratère a augmenté elle aussi.
Un périmètre de sécurité d’un kilomètre a été mis en place et une équipe scientifique contrôle l’évolution de la situation.
Le volcan se situe à 51 km au sud-est de Bandung et ses quelque 3 millions d’habitants.
Cette hausse du niveau d’alerte sur le Papandayan a lieu peu de temps après une éruption sur le mont Egon (Ile de Florès) [voir ma note précédente] où l’on ne fait état d’aucune victime, mais où 600 personnes ont dû être évacuées. Des masques anti-poussière et de l’eau potable ont été acheminés dans la région.

993348610.4.jpgThe authorities raised the alert level to ‘vigilance’ (level 2 on a scale of 4) on April 16th at 12 am (local time). Although the volcano has shown no visible signs of activity, sensors indicate that shallow volcanic earthquakes are becoming more frequent (up to 113 on April 15th), and that magma in the crater is increasing steadily. Moreover, the temperature of solfataras in the crater has increased too.
It has been recommended that all areas within one kilometre of the crater be closed to the public, and a team is closely monitoring the mountain’s status.
The volcano lies 51 kilometres southeast of Bandung, which is home to around three million people.
The increased alert at Mount Papandayan follows an eruption of ash and smoke at Mount Egon on the island of Flores [see my previous note]. No casualties were reported, but around 600 people from a village near the volcano were evacuated. Supplies of breathing masks and fresh drinking water have been brought into the area.