Nevado del Huila (Colombie)

1475806114.4.jpgLe volcan est entré en éruption lundi à 23h08 (heure locale, donc ce matin en heure européenne), avec une très forte émission de cendre, ce qui a contraint les autorités locales à décréter l’évacuation de milliers d’habitants (entre 13000 et 15000 selon les sources) et à promulguer l’état d’urgence. Pour l’instant, il n’est fait état ni de dégâts majeurs ni de victimes.
L’éruption s’est produite de nuit; il est donc difficile de savoir ce qui s’est réellement passé sur le volcan. Les autorités mettent en garde sur le risque d’avalanches et les rivières à proximité du volcan sont sous étroite surveillance.
Cette éruption montre une fois encore les limites de la volcanologie actuelle, en particulier en ce qui concerne les volcans de zones de subduction. Il y a quelques jours (voir ma note du 8 avril), le niveau d’alerte sur le Nevado del Huila avait été abaissé à la couleur Jaune et aucune modification morphologique n’avait été décelée sur l’édifice volcanique.
En cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez accès aux premières images diffusées par la télévision colombienne. On y voit le Rio Paez en furie, avec ses eaux probablement grossies par la fonte de la neige sur les flancs du volcan.

993348610.2.jpgThe volcano erupted in a shower of hot ash Monday at 11:08 p.m (local time, meaning Tuesday morning in Europe), prompting authorities to evacuate thousands of people (between 13,000 and 15,000) living near the volcano and declare a state of alert. There are currently no reports of damage or injuries.
The eruption took place at night, so it is difficult to know what really happened on the volcano. Authorities warned of possible avalanches and urged local officials to monitor the volume of rivers near the volcano.
This eruption shows once again the limits of today’s volcanology, especially in subduction zones. A few days ago, the alert level on Nevado del Huila was lowered to Yellow and no change had been noticed on the volcanic edifice. It looks as if the eruption occurred without warning.
By clicking on the link here below, you’ll have access to the first images of the eruption, broadcast by Colombian TV. They show Rio Paez whose infuriated waters were probably fed by the melting of snow on the volcano.

http://video.aol.com/video-detail/avalancha-del-volcan-nevado-del-huila/3277304206

Kilauea (Hawaii) et Etna (sicile)

1475806114.2.jpgLa lave en provenance de l’East Rift Zone continue à s’écouler en tunnels jusque dans l’océan où elle arrive sur les sites de Waikupanaha et Ki.
Un panache blanc s’échappe toujours de la bouche dans le cratère de l’Halema’uma’u ; les alizés emportent vigoureusement les gaz vers le sud-ouest. Le panache ne contenait que très peu de cendre au cours des dernières 24 heures. La base du panache est incandescente de nuit à cause de la chaleur des gaz et non à cause de la présence de lave à faible profondeur à l’intérieur de la bouche.
Les émissions de SO2 sont encore élevées. Elles atteignaient 660 tonnes le 13 avril, contre 150-200 tonnes en temps normal. Il est intéressant de comparer ces chiffres avec les émissions de SO2 sur l’Etna. Entre le 31 mars et le 6 avril, elles variaient entre 400 tonnes le 1er avril et 2200 tonnes le 3 avril, avec une moyenne journalière de 1500 tonnes pendant la semaine mentionnée. En ce moment, le volcan sicilien est très calme, avec un faible dégazage des cratères sommitaux.

993348610.3.jpgLava continues to flow from the East Rift Zone through tubes into the ocean at the Waikupanaha and Ki ocean entries.
A white plume is still released by the vent in Halema’uma’u crater; strong trade winds are blowing the plume to the southwest. Very small amounts of ash were collected from the plume in the past 24 hours. The base of the plume glows at night due to the very hot gases and not because of the shallow presence of lava in the vent.
The SO2 emission rate is still high. The most recent measurement was 660 tonnes /day on April 13th, compared to a background rate between 150-200 tonnes/day. It is interesting to compare these figures with those of Mount Etna where SO2 emissions ranged from 400 tons on April 1st to 2,200 tons on April 3rd, with an average daily rate of 1,500 tons during the week 31 March – 6 April. The volcano is currently very quiet with slight degassing of the summit craters.