Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

1475806114.jpgLe séisme que j’ai signalé dans ma dernière note a en fait accompagné une explosion au niveau de la bouche qui est apparue le 12 mars dernier dans le cratère de l’Halema’uma’u. Elle a projeté des cailloux et autres matériaux pouvant atteindre un mètre de diamètre sur le promontoire permettant aux touristes d’admirer le cratère. Une clôture en bois a d’ailleurs été endommagée à cet endroit. Personne n’a été blessé (il était 3 heures du matin), mais les autorités ont dû fermer cette partie du parc. C’est la première explosion de ce type dans l’Halema’uma’u depuis 1924. Au mois de mai de cette année-là, deux explosions avaient secoué le cratère. l’une d’elle avait tué une personne se trouvant à proximité.
Aucune lave n’a été émise pendant l’éruption qui est probablement due à une accumulation hydrothermale ou gazeuse. On pense que des effondrements se sont produits dans la nouvelle bouche pendant la nuit, bloquant l’évacuation de gaz et déclenchant ensuite l’explosion. Au vu des paramètres morphologiques et sismiques, les scientifiques pensent qu’une éruption est improbable à l’intérieur du cratère.
L’explosion fait suite à trois mois d’activité dans l’Halema’uma’u, avec de fortes émissions de SO2 et de CO2. Le parc avait déjà fermé une portion de la Crater Rim Drive au niveau de l’Halema’u ma’u et a étendu la zone d’interdiction après l’explosion. La route est désormais coupée entre le camp Militaire du Kilauea et le Jaggar Museum.
Comme je l’ai indiqué précédemment, la police et les pompiers ont mis sur place un plan d’urgence prévoyant l’évacuation des villages (en particulier Volcano Village) les plus proches de l’Halema’u ma’u si le vent venait à pousser les gaz toxiques dans cette direction.
Une nouvelle webcam a été installée au niveau de l’Observatoire. Elle permet d’observer le cratère de l’Halema’uma’u. Elle est accessible à l’adresse suivante: http://hvo.wr.usgs.gov/cam3
Source: Honolulu Star Bulletin.

993348610.jpgThe earthquake I mentioned in my previous note actually accompanied an explosion at the vent that appeared on March 12th in Halema’u ma’u crater. It rained gravel-size or bigger rocks (up to a yard in diameter) onto the crater’s tourist lookout, road and trail. It damaged a wooden fence that visitors used to peer into the crater. No one was injured but it forced parts of the national park to close. It was the first explosion in Kilauea’s main Halema’uma’u Crater since 1924. In May of that year, two explosions had shaken the crater, one of them killing a person.
No lava erupted during the explosion, which suggests it was caused by hydrothermal or gas buildup. It is thought that collapses occurred inside the vent during the night, blocking the gas and then triggering the explosion. Scientists monitoring the summit say that there’s a « remote possibility » of an eruption inside the half-mile-wide crater, but that it’s unlikely because other indicators of an eruption aren’t present.
The explosion followed three months of increased activity in the crater, which has been releasing high levels of sulfur dioxide and carbon dioxide. The park had previously closed a part of the road near the gas emissions, and that area was expanded Wednesday following the explosion. Officials shut off the road at the Kilauea Military Camp toward the Jaggar Museum and Observatory.
As I put it before, fire and police authorities are creating emergency plans to evacuate nearby villages – especially Volcano Village – if the winds blow toxic gases in their direction.
A new webcam has been installed at the Observatory. The view can be seen at: http://hvo.wr.usgs.gov/cam3
Source: Honolulu Star Bulletin.

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

19ba86e84eff3ac80f3a76df0030da00.jpgUn séisme de M 3,7 a été enregistré à 2h58 (heure locale) le 19 mars le long de l’Upper East Rift Zone, sous le cratère Lua Manu. Ce séisme a été suivi d’une douzaine de secousses plus faibles enregistrées par le sismographe le plus proche de l’Halema’uma’u, pendant un laps de temps de 10 minutes. La bouche apparue le 12 mars a continué à émettre un panache de gaz, mais l’incandescence a pratiquement disparu après le séisme. Le réseau de tiltmètres au sommet du Kilauea a enregistré une phase d’inflation de quelques minutes juste après le séisme. Le tremor s’est accru brusquement au moment du séisme, allant jusqu’à doubler son niveau à proximité de la bouche de gaz, puis il a entamé une phase de déclin qui se poursuivait vers 8 heures, moment où l’Observatoire a émis son dernier bulletin.
Dans le même temps, la lave continue à entrer dans la Pacifique, sans grands changements par rapport à ces derniers jours.
Les émissions de SO2 restent très élevées depuis le mois de janvier et ont doublé depuis le 12 mars avec l’apparition de la bouche dans l’Halema’uma’u. On a mesuré un taux d’émission de 2200 tonnes /jour le 18 mars, contre 150-200 tonnes en temps normal. Pour le moment, les alizés évacuent ces gaz vers des zones désertes. On pouvait lire aujourd’hui dans le Honolulu Star Bulletin que si le vent devait tourner, il faudrait probablement évacuer les 2000 habitants de Volcano Village.
Source : HVO.

dd0d359fd0e8f996bc9df69dad46f9cc.jpgA magnitude-3.7 earthquake occurred at 2:58 am and was located in the upper east rift zone beneath Lua Manu crater; this quake was accompanied by about a dozen smaller earthquakes in a 10-minute interval recorded by the seismometer nearest Halema`uma`u. The incandescent gas vent in Halema`uma`u continued to produce a gas plume but lost most of its incandescent material just after the quake. The summit tiltmeter network recorded a few minutes of inflation just after the earthquake. Seismic tremor levels increased abruptly with the earthquake nearly doubling at the seismometer nearest the new gas vent, then decreased slowly.
Meantime, lava is still flowing into the ocean.
Sulfur dioxide (SO2) emission rates from the summit area have been elevated at several times background values since early January and have more than doubled since March 12th when the new vent appeared in Halema’uma’u crater. The most recent emission rate measurement was about 2,200 tonnes/day on March 18th, compared to a background rate of between 150-200 tonnes/day. For the moment, trade winds are blowing away the gases toward desert areas; However, should they abate, a probable evacuation of Volcano Village would have to be decided.
Source: HVO.

a6540aa65a1f917b1d741d7fd2cbdc14.jpg

Fracture éruptive de 1974 entre le cratère Lua Manu et l »Halema’uma’u.