Insécurité en Ethiopie

1475806114.jpgLa région de Dallol et de l’Erta Alé reste peu fréquentable semble-t-il. Une source sure vient de me confirmer un article de presse publié le 20 février et faisant état des problèmes rencontrés par un groupe de touristes.
Selon l’article de presse en question, l’Ethiopie a accusé des «éléments soutenus par le gouvernement érythréen» d’avoir tenté d’enlever le 20 février un groupe de 28 touristes, dont une majorité de Français, dans la région frontalière de l’Afar (nord-est).
Cette tentative a été mise en échec par les milices de la région. Un guide touristique a été blessé et les véhicules ont été criblés de balles pendant l’accrochage.
La télévision a précisé que les touristes n’avaient pas été blessés et avaient été amenés dans un village proche pour être hébergés.
La zone est toujours fermée et ne sera probablement pas rouverte avant quelques mois. Deux chauffeurs sont toujours prisonniers.

993348610.jpgThe area around Dallol and Erta Ale are still very risky. A reliable source has just confirmed a press article released on February 20th about problems encountered by a group of tourists.
According to this article, Ethiopia accused “elements supported by the Eritrean government of having tried to abduct (on February 20th a group of tourists –most of them French people – along the Afar border”.
This attempt failed thanks to the militia in the region. A guide was injured and several vehicles were riddled with bullets during the skirmish.
The tourists were not injured and they were accommodated in a nearby village.
The whole area is now closed to tourism and won’t probably open again before a few months. Two drivers are still held prisoners.