Exposition à Rochechouart (Haute-Vienne)

medium_drapeaufrancais.120.jpgPendant tout le mois d’octobre, dans le cadre de la Fête de la Science », l’Espace Météorite de Rochechouart présente une exposition intitulée « Terres de feu, terres de sable ». On pourra y voir en particulier une douzaine de photos que j’ai eu l’occasion de prendre sur les volcans et dans les déserts de l’altiplano chilien et bolivien.
Le 10 octobre à 20h30, Bernard Colombeau fera une conférence sur le thème des déserts dans la salle du Capitole de cette charmante petite ville.

medium_drapeau_anglais.116.jpgIn October, within the context of the Sience Festival, the Espace Météorite of Rochechouart presents an exhibition called « Lands of fire, lands of sand ». One can see, in particular, a dozen photos I took on the volcanoes and in the deserts of Chile and Bolivia.
On October 10th at 20:30, Bernard Colombeau will give a conference about deserts in the showroom of Le Capitole in this charming little city.

Publicités

Le volcan de boue de Porong (Ile de Java / Indonésie)

medium_drapeaufrancais.118.jpgIl n’est pas rare de rencontrer de petits volcans de boue en terrain volcanique. Les Maccalube di Aragona en Sicile (voir photo ci-dessous) font partie des plus spectaculaires, mais ne sont rien à côté de celui qui est en train de dévaster la région de Porong, à l’est de l’île de Java.
Ce volcan de boue gigantesque est né à la suite d’une ou plusieurs erreurs lors d’un forage de gaz naturel il y a 4 mois. Tel un geyser, la boue s’échappe d’un trou béant et recouvre sur plusieurs centaines d’hectares la zone environnante. Plusieurs usines et des centaines d’habitations ont été détruites. Le gouvernement indonésien est en passe de reloger 3000 familles dont la maison a été anéantie par la boue. La catastrophe n’est pas près de se terminer car les géologues pensent que la boue va jaillir pendant des années, voire des siècles et aucune technique ne semble exister pour arrêter le phénomène.
Afin d’empêcher la boue de détruire encore davantage la région, on envisage de l’envoyer vers la mer en empruntant une rivière locale, mais les écologistes ne sont pas d’accord car l’écosystème marin sera inévitablement menacé.
Il faudra pourtant trouver rapidement une solution car la saison des pluies approche, ce qui risque de compliquer encore davantage la situation.

medium_drapeau_anglais.114.jpgIt is not exceptional to see small mud volcanoes in volcanic areas. The Maccalube di Aragona in Sicily (see photo below) are among the most spectacular, but they are nothing compared with the one that is devastating the region of Borong, to the east of Java.
This gigantic volcano is probably due to one or several mistakes committed during a drilling for natural gas 4 months ago. Like a geyser, mud is gushing from an open hole and covering the neignbouring area over hundreds of acres. Several factories and hundreds of houses have been destroyed. The Indonesian government is about to resettle 3,000 families whose houses have been devastated by the mud. The disaster is not ready to stop. Indeed, geologists think the mud might keep gushing for years or even centuries and no technology seems to be ready yet to stop the phenomenon.
In order to prevent the mud from destroying other areas, it has been decided to send it to the sea via a local river, but environmentalists don’t agree with this plan as the marine ecosystem will inevitably be threatened.
However, a solution has to be found rapidly as the rain season is approaching, which might make the situation even worse.

medium_Maccalube.jpg

Poas (Costa Rica)

medium_drapeaufrancais.117.jpgDeux éruptions phréatiques ont eu lieu le 26 septembre. La première a projeté des matériaux à 350 mètres de hauteur au-dessus du lac d’acide, avec des retombées jusque loin (10 km) sur le versant ouest du cratère. La deuxième éruption n’a pas dépassé l’intérieur du cratère.
Cet événement n’a rien d’extraordinaire. Il se produit relativement fréquemment sur les volcans de ce type. Il est bien évident que chaque descente au bord d’un lac d’acide présente un risque, que ce soit sur le Poas au Costa Rica ou sur le Kawa Idjen en Indonésie. Mais la prise de risque fait partie du charme de l’approche d’un volcan actif. De temps en temps, il faut vivre dangereusement!

medium_drapeau_anglais.113.jpgTwo phreatic eruptions occurred on September 26th. The former sent materials up to 350 metres above the acid lake. Some ejecta fell far away (as far as 10 km) on the western slope of the volcano. The second eruption did not go beyond the inside of the crater.
This event is by no means exceptional. It occurs quite frequently on such volcanoes as Poas in Costa Rica or Kawa Idjen in Indonesia. It is clear that the visit of those acid lakes includes a part of risk. But taking risks is part oof the approach (and the charm) of an active volcano. From time to time, one needs to live dangerously!

Etna (Sicile / Italie)

medium_drapeaufrancais.116.jpgDe toute évidence, les sismographes fonctionnaient parfaitement au moment de mon dernier bulletin! En effet, l’INGV annonce aujourd’hui l’arrêt de l’activité du Cratère Sud-Est qui, selon l’institut, aurait cessé son activité effusive et explosive le 27 septembre au matin. Les sismos semblent indiquer que le volcan s’était endormi quelques heures plus tôt. Peu importe, il se confirme que l’Etna connaît une humeur très fantasque depuis quelque temps. A mon humble avis, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Comme je l’ai déjà dit, plusieurs facteurs prouvent qu’une montée de magma a eu lieu au cours des derniers mois. Les petites crises du Cratère SE n’ont probablement pas suffi à vider la chambre magmatique. Allons-nous vers d’autres petits accès de colère du volcan ou vers une éruption plus importante? Personne ne le sait, évidemment. Seul l’avenir nous le dira!

medium_drapeau_anglais.112.jpgIt’s clear that seismographs were working perfectly when I wrote my latest bulletin. Indeed, the INGV announces today that the activity in the SE Crater stopped on September 27th in the morning. Actually, seismographs seem to indicate the volcano had gone to sleep a few hours before. Never mind! This confirms the whimsical behaviour of Mount Etna. In my opinion, we are in for more surprises! As I wrote before, several factors prove that magma has risen under the volcano in the past months. It is likely that the small eruptive crises of the SE Crater have not been enough to empty the magmatic chamber. Are we heading for more minor eruptive crises or for a major eruption? Of course, nobody knows! Let’s wait and see!

Etna (Sicile / Italie)

medium_drapeaufrancais.115.jpgLe mauvais temps qui affecte (et, selon les prévisions, affectera encore la Sicile dans les prochaines heures) ne permet pas de faire de bonnes observations de l’activité du Cratère SE. Ce matin, avant l’arrivée des nuages, l’activité strombolienne ne semblait pas très intense, avec des projections retombant essentiellement à l’intérieur du cratère. S’agissant de la coulée, elle n’a pas parcouru une longue distance. Comme lors de l’éruption précédente, elle ne dépasse pas le rebord de la Valle del Bove. Chose très étrange, le tremor est à un niveau très bas au moment où j’écris ces lignes; il s’agit probablement d’un dysfonctionnement momentané du système, à moins que l’Etna ait brusquement changé d’humeur. Comme me le faisait remarquer des amis, il ressemble en ce moment à un gosse souffrant de rhumes à répétition!

medium_drapeau_anglais.111.jpgThe bad weather that prevails in Sicily at the moment (and will in the next days too) does not allow to make good observations of what’s happening in the SE Crater. This morning, before the arrival of the clouds, strombolian activity was not very intense, with ejecta falling mostly into the vent. As for the lava flow, it has not covered a long distance. Just like the previous eruption, it has not gone beyond the rim of the Valle del Bove. Surprisingly, the eruptive tremor is very low this evening. I imagine it’s due to a failure of the system, unless Mount Etna has suddenly decided to change its mind! As a friend told me, it rather looks like a child suffering from repetitive colds!

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

medium_drapeaufrancais.114.jpgDébutée le 30 août, l’éruption se poursuit à un rythme relativement soutenu, même si le tremor est en baisse depuis une dizaine de jours et atteint actuellement 50% de sa valeur maximale. On observait encore hier une belle activité dans le Piton La Wouandzani (qui signifie « fraternité » en comorien). De petites coulées continuent à finir leur course au fond du cratère Dolomieu dont 60% de la surface est recouverte par la lave de l’éruption actuelle.

medium_drapeau_anglais.110.jpgThe eruption that started on August 30th is still going on, even if the tremor has been decreasing for ten days or so. It is now at 50% of its maximum value. Yesterday, a nice activity could still be observed in the Piton La Wouandzani which means « brotherhood » in Comoro language). Short-lived lava flows were still heading for the floor of the Dolomieu Crater where 60% of the surface are covered with the current lava.

Etna (Sicile / Italie)

medium_drapeaufrancais.113.jpgDepuis le début de la soirée (vers 19 heures), une coulée de lave s’échappe à nouveau du Cratère Sud-Est. Les images de la webcam montrent qu’elle est assez bien alimentée et s’accompagne, comme précédemment, d’une activité strombolienne dans le cratère. Cet événement n’est pas vraiment une surprise, car la sismicité avait tendance à augmenter depuis samedi. Le trémor a pratiquement retrouvé le niveau qu’il présentait il y a une dizaine de jours lors du dernier épisode éruptif de ce cratère.

medium_drapeau_anglais.109.jpgSince the beginning of the evening (at 7 p.m. or so), lava is flowing again from the SE Crater. The webcam shows that it is quite well-fed and strombolian activity can be observed in the crater. This new event is not really a surprise as seismicity has been on the rise since Saturday. The tremor has nearly the same level as ten days ago, during the last eruptive episode.