Etna (Sicile / Italie)

medium_drapeaufrancais.97.jpgUn intéressant rapport de l’INGV de Catane, en date du 6 Septembre, nous informe que les émissions de CO2 se sont considérablement accrues sur le versant Nord-Est de l’Etna depuis les derniers jours du mois d’Août. Les mesures ont été effectuées dans la galerie de drainage de Pavone di Vena, à proximité de la route SP 59 qui va de Milo à Linguaglossa. Cette galerie est traversée par deux ramifications de la faille de Pernicana. Les résultats montrent que le niveau de CO2 présente un danger pour les ouvriers qui séjourneraient trop longtemps dans la galerie.
Deux hypothèses expliqueraient cette augmentation de gaz carbonique. Elle pourrait être d’origine tectonique et correspondre à un jeu de failles dans le secteur, mais l’hypothèse la plus probable est l’origine volcanique du phénomène qui correspond aux heures qui ont précédé l’apparition de l’activité strombolienne dans le Cratère Sud-Est.
Il faut ajouter que ce n’est pas la première fois que l’on observe un accroissement des émanations de CO2 dans la partie orientale de l’Etna. Déjà au mois de Mai, une telle augmentation avait été observée dans la partie basse de la Valle del Bove.
Il serait intéressant de savoir quel est le comportement des salinelle et autres sources situées sur les basses pentes de l’Etna en ce moment. Dans un article publié dans la revue de L’Association Volcanologique Européenne, j’avais indiqué qu’il existait une relation certaine entre les émissions gazeuses sur les basses pentes de l’Etna (en particulier au niveau des salinelle) et l’activité sommitale du volcan.
Pour terminer, les sismographes mis en ligne par l’INGV indiquent que le tremor éruptif est bien marqué sur le volcan. De toute évidence, il y a en ce moment une montée de magma. Se limitera-t-elle à l’écoulement de lave du Cratère Sud-Est ? Les prochains jours nous le diront !
Ci-dessous, une vue des salinelle de Paterno.

medium_drapeau_anglais.94.jpgA report published by the INGV of Catania on September 6th informs us that CO2 emissions have considerably increased on the north-eastern slope of Mount Etna since the end of August. The measurements were performed in the drainage gallery of Pavone di Vena, near the road between Milo and Linguaglossa. This gallery is crossed by two branches of the Pernicana fault. The results show that the increase in CO2 could be a threat to the workers who would stay too long in the gallery.
Two hypotheses might account for the CO2 increase. It could have a tectonic origin and correspond with a movement of the faults in the area. However, the most likely hypothesis is the volcanic origin of the phenomenon which occurred in the hours preceding the start of strombolian activity in the SE Crater.
One should add that it is not the first time one observes an increase in CO2 emissions in the eastern part of the volcano. In May, a similar increased had been observed in the lower part of the Valle del Bove.
It would be interesting to know about the current the behaviour of the salinelle and the other springs on the lower slopes of Mount Etna at the moment. In an article published by L’Association Volcanologique Européenne, I showed that there was a link between gaseous emissions on the lower slopes of the volcano and the summit activity of the volcano.
At last, seismographs are showing that the eruptive tremor is quite high on the volcano at the moment. It is clear that magma is rising in the conduits. Will it be limited to the lava flows escaping from the SE Crater? The coming days will let us know!
Here below, a photo of the salinelle of Paterno.

medium_Image_Etna_pour_blog_03.jpg