Islande : comment accéder à l’éruption // Iceland : how to reach the eruption

L’équipe de secouristes de Grindavík a donné une description de la meilleure façon de se rendre sur le site de l’éruption, avec plusieurs conseils.
1. Le meilleur chemin vers le site de l’éruption dépend de la direction du vent et de la météo. Les visiteurs doivent suivre les recommandations de la police et des équipes de secours.
2. Les gens doivent s’assurer qu’ils ont le bon équipement, s’habiller en fonction de la météo, avoir suffisamment de nourriture avec eux, des chaussures appropriées, une lampe frontale et un téléphone portable complètement chargé.
3. Les visiteurs doivent laisser leur voiture sur un parking et non sur le bord de la route.
4. Il y a beaucoup de gaz dans la zone; ils peuvent s’accumuler dans les points bas. Il est donc conseillé d’éviter les secteurs les plus exposés car les gaz peuvent causer des maladies très graves et même des décès.
5. L’ancienne lave de l’éruption de 2021 est encore très chaude et fragile. Il faut l’éviter à tout prix. Si quelque chose arrivait à des personnes sur cet ancien champ de lave, il serait difficile, voire impossible, aux équipes de secours de leur venir en aide.
Le parcours vers le site de l’éruption fait au moins 7 kilomètres (14 km AR) avec un dénivelé d’environ 300 mètres. L’itinéraire est sur sol très dur et il faut gravir des collines très escarpées près du cratère. Le parcours proprement dit peut prendre 4 à 5 heures au moins.
Il faut parcourir environ 5 km pour atteindre le point d’observation d’où le cratère est visible. Il est recommandé de garer la voiture sur le parking à côté du sentier A. Ensuite, il est conseillé aux visiteurs de parcourir le sentier A jusqu’à Fagradalsfjall. Une fois le sommet atteint, il faut avancer dans la plaine jusqu’au volcan.
Des travaux sont en cours pour aménager des sentiers et baliser l’itinéraire afin de le rendre aussi sûr et accessible que possible.
Source : SafeTravel.

—————————————–

The local rescue team from Grindavík has given a description of the best way to go to the volcanic eruption site, with several pieces of advice.

1. The best way to the eruption site depends on the wind direction and weather each time. Visitors should follow the recommendations of the police and rescue teams.

2. People should make sure they have the right equipment, dress according to weather, have a good snack/food with them, appropriate shoes, headlamp and a fully charged mobile phone.

3. Visitors should leave their cars on a parking lot not on the side of the road.

4. There is gas pollution in the area and it could gather where the land is lower than other parts of the land around. It is necessary to avoid the smoke from the volcano since it could cause very serious illness and even fatalities.

5. The “old” lava from the volcano 2021 is still very hot and fragile and dangerous to walk on. It should be avoided at all costs. If something happens to people who risk going on to the “old” lava field from 2021 it is very likely that it would be impossible for search and rescue teams to rescue or help that people.

The hike to the new eruption site is at minimum 7 kilometers one way with an incline of about 300 meters. The route is on very hard terrain and up very steep hills close to the crater. The hike itself can take around 4-5 hours at least.

The hike to the sight seeing platform where the crater is visible is it about 5 km one way, it is best to park the car at the parking lot next to route A. Then visitors are advised to hike route A all the way up Fagradalsfjall and then when they reach the top of the mountain, they can walk the plain towards northwest until they see the volcano.

There is work in progress to make paths and markings for the route to make it as safe and accessible as possible.

Source: Safe Travel.

 

Source: SafeTravel

Nouvelles d’Islande // News from Iceland

Nouvelle réglementation  d’accès en Islande.

Le Ministère de la Santé a mis à jour les règles de quarantaine destinées aux touristes qui se rendent en Islande. La nouvelle réglementation entre en vigueur le 18 mai 2021. La France fait partie des pays classés à très haut risque.

Cela signifie que les personnes qui n’ont pas été vaccinées doivent présenter un certificat de test PCR négatif à l’aéroport de départ. Elles sont ensuite testées à leur arrivée à la frontière (aéroport de Keflavk, par exemple), puis à nouveau testées 5 ou 6 jours plus tard dans un centre de santé. Les personnes dont le 2ème test est positif doivent s’isoler.

Les passagers qui présentent un certificat de vaccination ou un certificat d’infection antérieure doivent, elles aussi, subir un test PCR à l’arrivée et attendre le résultat du test qui devra être négatif. Les résultats des tests sont envoyés par SMS dans les 24 heures.

°°°°°°°°°°

Détournement de lave.

L’éruption dans la Geldingdalur se poursuit avec une augmentation du débit de lave qui atteint désormais près de 13 mètres cubes par seconde. Les autorités islandaises craignent que la coulée de lave menace la Suðurstrandarvegur, la route côtière entre Grindavík et Þorlákshöfn, qui, en plus d’être une importante voie de circulation, est également très utilisée par les personnes qui se rendent sur le site éruptif. Si la route était recouverte par la lave, cela perturberait le trafic et endommagerait les infrastructures, y compris les câbles à fibres optiques.

C’est la raison pour laquelle l’édification d’un rempart protecteur à proximité de l’éruption a commencé le 14 mai. Les autorités locales espèrent ainsi empêcher la lave de s’écouler dans la vallée de Nátthagi et ensuite de se diriger vers le sud en direction de la Suðurstrandarvegur.

Les autorités prévoient de construire une digue de quatre mètres de haut. À l’intérieur, il y aura probablement une sorte de cavité censée envoyer la lave dans une direction différente. Ce rempart contre la lave a été conçu avant tout pour assurer la sécurité des personnes.

Un gros bulldozer a commencé les travaux qui consistent à remplir deux zones de failles avec des matériaux provenant d’un site prévu à cet effet.

°°°°°°°°°°

Sécurisation du sentier d’accès à l’éruption.

Le sentier d’accès à l’éruption a été temporairement fermé cette semaine mais a rouvert le 12 mai après des travaux destinés à en améliorer la sécurité. Comme je l’ai déjà écrit, plusieurs touristes se sont cassés les chevilles en allant vers le site de l’éruption. Jusqu’à présent, les visiteurs devaient gravir une pente raide sur le sentier A, avec une corde pour aider à grimper la partie la plus pentue du parcours. La corde a maintenant disparu et le sentier serpente sur la colline. Le reste du sentier a également été élargi afin que les ambulances et les secours puissent atteindre plus facilement les personnes blessées. Le sentier présente maintenant des pentes plus douces, ce qui réduit le risque de blessures.

°°°°°°°°°°

Casques conseillés.

La protection civile islandaise met en garde contre des bombes volcaniques dans la Geldingadalur. Les projections de lave atteignent une hauteur de 100 à 300 mètres avant de retomber au sol. En conséquence, il est conseillé aux visiteurs qui s’approchent de l’éruption de porter un casque. De plus, ces bombes encore très chaudes enflamment parfois la mousse et la végétation. La fumée ainsi produite contient beaucoup de monoxyde de carbone, qui est un gaz toxique.

Source: médias d’information islandais.

——————————————

New access rules to Iceland.

The ministry of health has published updated rules regarding the quarantine requirements of tourists visiting Iceland. The new rules start on May 18th, 2021. France is among the countries classified as being very high risk

This means that visitors who have not been vaccinated must show a negative PCR test certificate before flying and are screened for the virus at the border, and then tested yet again 5 or 6 days later at a health center. Those who test positive are required to isolate.

Passengers who present a vaccination certificate or a certificate of previous infection only need to be quarantined until a negative result has been obtained from the test done at the border. They can expect to receive their test results by text message within 24 hours.

°°°°°°°°°°

Lava diversion.

The eruption in Geldingdalur continues with an increase in the lava flow which now reaches 13 cubic metres per second. Icelandic authorities fear the flow of lava from the eruption might threaten Suðurstrandarvegur, a coastal road between Grindavík and Þorlákshöfn, which besides being an important transportation artery has also been widely used by travellers visiting the volcano. It would both disrupt traffic and cause damage to infrastructure, including fibre-optic cables.

This is the reason why the construction of a protective barrier near the Geldingadalur volcano began on May 14th. Local authorities hope to impede the flow of lava into Nátthagi valley, from where it may proceed south toward Suðurstrandarvegur and cause damage to infrastructure.

Authorities are planning a four-metre high barrier. Within it, there will likely be a kind of cavity, which they hope will steer the lava in a different direction. The barrier was designed, first and foremost, with people’s safety in mind.

A large bulldozer has begun work on the barrier. The project will involve, among other things, the filling of two rifts, with rocks from the area being utilized for this purpose. Construction workers hope to fill both the western rift and the eastern rift over the coming days.

°°°°°°°°°°

Access path to the eruption now more secure.

The main hiking trail in Fagradallsfjall to the volcano was temporarily closed this week but reopened on May 12th after construction took place to improve the safety and accessibility of the trail. As I put it before, several visitors broke their ankles while walking to the eruption site.

Before, hikers had to climb up a steep slope on the way to the eruption site on the A-trail, which at one point featured a cable to assist those up the steepest part of the hike. The cable has now been taken down and the trail instead meanders around the hill. The rest of the trail has also been made wider so that ambulances and rescue workers can more easily access injured hikers; the trail now features gentler slopes, lessening the risk for injury.

°°°°°°°°°°

Helmets advised.

Iceland’s Civil Protection warns of lava bombs falling to the ground in Geldingadalur. The lava jets reaching a height up to 100-300 metres cause chunks of lava to fall from 600 metres in the sky. As a consequence, visitors who go close to the eruption are advised to wear a helmet. Besides, the still very hot pieces of lava sometimes ignite the moss and vegetation. The smoke from this phenomenon contains a lot of carbon monoxide, which is toxic to people.

Source: Icelandic news media.