Eruption islandaise: plus de geyser, mais des coulées spectaculaires // Icelandic eruption : no longer a geyser, but dramatic lava flows

Comme je l’ai écrit précédemment, la lave de Fagradalsfjall ne se comporte plus comme un geyser et on n’observe plus de fontaines de lave. Une vidéo aérienne du cratère sur le site « Lavagraphy« montre qu’un lac de lave s’agite dans le cratère, avec des spectaculaires débordements.

La lave jaillit maintenant en cascades qui se précipitent souvent dans des tunnels. Malgré ce changement dans le comportement de l’éruption, les volcanologues islandais précisent que le débit éruptif reste stable à une quinzaine de mètres cubes par seconde. De semblables changements se sont déjà produits au cours de l’éruption, mais ils ne duraient généralement qu’une heure ou deux. La nouvelle situation signifie probablement que des modifications ont eu lieu dans le système fissural sous la bouche active. À en juger par sa fluidité, la lave est très chaude et a probablement sa source à grande profondeur, peut-être à 20 kilomètres sous la surface. Personne n’est en mesure de prédire l’avenir de cette éruption très spectaculaire, avec de superbes images fournies par l’une des webcams.

Source : Université d’Islande.

—————————————-

As I put it before, lava at Fagradalsfjall is no longer erupting like a geyser with lava fountains. An aerial video on the website « Lavagraphy » shows that a lava lake is sizzling in the crater, with spectacular overflows. Lava is now gushing out like a waterfall. Despite this change in the behaviour of the eruption, Icelandic volcanologists indicate that he overall flow rate remains steady at about 15 cubic metres per second. Similar changes in the eruption happened before, but usually only lasted an hour or two. The new situation probably means that changes have occurred in the fissure system beneath the active vent. Judging from its fluidity, the lava has a very high temperature and probably comes from very deep, maybe 20 kilometres beneath the surface. Nobody is able to predict the future of this very dramatic eruption, with great images provided by one of the webcams..

Source: University of Iceland.

i

Voici deux captures d’écran de la vidéo mentionnée ci-dessus. Elles permettent de se rendre compte de la taille du lac de lave et du processus de débordement. La lave se précipite dans des tunnels; le débit est parfois tellement important qu’il se produit un phénomène de refoulement.

Péninsule de Reykjanes : déversement continu de la lave // Reykjanes Peninsula: continuous lava spill

L’éruption de Fagrardalsfjall montre un changement de matin. On observe un déversement quasi permanent de la lave au niveau du cratère actif. Jusqu’à ces dernières heures, l’activité ressemblait à celle d’un geyser, avec des épisodes de cascades de lave d’une durée d’environ deux minutes, espacés d’une dizaine de minutes. Ce matin, le flot incandescent est incessant. Comme je l’écrivais précédemment, la circulation se fait essentiellement en tunnels et on ne voit donc pas quelle trajectoire emprunte la lave. Cette intensification de l’éruption aura inévitablement des conséquences sur les fronts de coulées en aval. Pour le moment la vallée de Natthaga qui conduit à la route littorale ne semble pas affectée par l’augmentation du débit éruptif.

———————————–

The Fagrardalsfjall eruption is showing some change this morning. There is an almost permanent discharge of lava at the active crater. Until the last few hours, activity resembled that of a geyser, with episodes of lava cascades lasting about two minutes, spaced about ten minutes apart. This morning, the incandescent flow never stops. As I put it previously, lava flows mainly in tunnels and we therefore cannot see which path it is taking. This intensification of the eruption will inevitably have consequences on the flow fronts. For the moment, the Natthaga valley which leads to the coastal road does not seem to be affected by the increase in the eruptive flow.

Péninsule de Reykjanes (Islande) : Le point sur l’éruption // Reykjanes Peninsula (Iceland) : Latest news about the eruption

Selon les géologues islandais, l’éruption de Fagradalsfjall est encore facilement observable, mais le spectacle est moins impressionnant qu’avant, surtout depuis que l’ancienne colline d’observation s’est faite encercler par la lave. Il convient de noter que les autorités ont approuvé la mise en place d’un nouveau sentier d’approche de l’éruption car la lave devrait recouvrir celui actuellement utilisé par les visiteurs.

Petit à petit, le cratère actif se referme. Les sorties de lave très spectaculaires que l’on peut voir sur la nouvelle webcam contribuent à cette fermeture. La majeure partie de la lave qui s’écoule du cratère s’enfonce dans des tunnels, sous une croûte de lave, et devient invisible.

Un géologue explique que la situation actuelle appartient au processus de formation d’un volcan bouclier. Il se développe de cette façon à partir du moment où un grand lac de lave s’es formé dans le cratère. Une fois qu’un tel lac s’est formé, il est alimenté par le bas et la lave s’écoule ensuite dans différentes directions. Le lac alimente les coulées de lave et la lave solidifiée s’accumule tout autour du cratère. C’est alors que le volcan commence à prendre une forme de bouclier.

Un de mes contacts en Islande m’a indiqué que la lave a cessé de couler vers le sud. Elle se dirige maintenant vers le nord dans une zone désertique. Cela signifie que la route côtière (Suðurstrandarvegur) au sud et le câble à fibre optique ne sont plus menacés, du moins pour le moment. L’intensité du tremor reste très élevée, ce qui confirme que l’alimentation n’est pas près de s’arrêter.

L’éruption a commencé il y a près de trois mois, le 19 mars 2021. Les géologues islandais ont identifié trois périodes d’activité distinctes : 1) Au cours des deux premières semaines, l’éruption a eu un débit constant mais légèrement décroissant, avec environ 7-8 mètres cubes par seconde, puis 4-5 mètres cubes par seconde. 2) La deuxième période a commencé en avril, avec l’ouverture de nouvelles bouches au nord des premières et un débit de 5 à 8 mètres cubes par seconde. 3) La troisième période englobe les sept dernières semaines au cours desquelles la lave a émergé d’un seul et cratère. Le débit éruptif est passé de 5-8 mètres cubes par seconde à 13 mètres cubes par seconde. .

Les informations concernant l’activité éruptive sont valables aujourd’hui, mais la situation peut se modifier rapidement.

————————————–

Icelandic geologists explain that the Fagradalsfjall eruption is clearly visible, but it is not as impressive a sight as it used to be, all the less since the observation hill was surrounded by lava. It should be noted that authorities have approved the preparation of a new hiking path as lava is expected to flow across the one currently used by visitors.

Little by little, the active crater is closing. The dramatic gushes of lava that can be seen on the new webcam add on to the cover. Most of the lava flowing from the crater flows in tunnels, underneath a crust of lava, invisible on the surface.

One geologist says that what is happening right now belongs to the formation process of a shield volcano. It is developing that way, but not until a large lava lake has formed over the crater. When such a lake is formed, there is a flow into it from below and a steady flow out of it in different directions. The lake supplies the lava flows, and solidified lava accumulates all around the crater. Then, the volcano starts getting a shield shape.

One of my contacts in Iceland has told me that lava has stopped flowing south. It is now travelling north in a desert area. This means that the coastal road (Suðurstrandarvegur) to the south and the fibre optic cable are no longer under threat, at least for the moment. The tremor intensity is still very high confirming that the lava supply is not about to stop.

It started nearly three months ago, on March 19th, 2021. Geologists have identified three distinct periods of activity since magma broke the surface : 1) During the first two weeks, the eruption had a steady though slightly diminishing flow that started at around 7-8 cubic metres per second and slowed to 4-5 cubic metres per second. 2) The second period began in April, and was characterised by new vents opening to the north of the first craters and a flow of 5-8 cubic metres per second. 3) The third period encompasses the past seven weeks, during which the lava flow has been emerging from a single, large crater and has increased from 5-8 cubic metres per second to as much as 13.

The information about volcanic activity is valid today but the situation may change rapidly.

Vue globale de l’éruption avec en rouge la zone dangereuse à cause des coulées actives et en violet la zone des anciennes coulées (situation le 9 juin 2021)

La nouvelle webcam orientée vers la bouche active nous offre des images d’une grande qualité.

 

Tout simplement grandiose !

Voici une vidéo comme je les aime, pas trop longue et d’une beauté incroyable. Elle a été réalisée en mai 2021 sur le site de l’éruption du Mt Fagradalsfjall par Sigurður Hrafn Stefnisson à l’aide d’un drone DJI Mavic pro2.

Ne pas oublier de se mettre en mode plein écran et d’ouvrir le son. Ça décoiffe !

Katia et Maurice Krafft auraient apprécié ce moment de grande beauté !

https://youtu.be/QPcjlhnYp7w

Capture d’écran de la vidéo