Péninsule de Reykjanes (Islande) : pétera…ou pétera pas? // Eruption…or no eruption?

En lisant la presse islandaise du 5 janvier 2022, on apprend que de nouvelles mesures satellitaires analysées par des scientifiques du Met Office islandais (IMO) indiquent qu’il y a environ 50% de chances pour qu’une nouvelle éruption se déclenche dans le secteur du Fagradalsfjall. En effet, ces mesures indiquent que la chambre magmatique sous le Fagradalsfjall se trouve une profondeur d’environ 1 500 mètres et s’est élevée d’environ 100 mètres au cours des cinq derniers jours. Il y a huit jours, on situait la chambre à environ deux kilomètres de profondeur. Il semble donc qu’elle se soit élevée considérablement vers la surface. Les scientifiques islandais ajoutent que cette chambre, apparue en décembre 2021, présente une taille qui est environ la moitié de celle du printemps 2021. La chambre magmatique actuelle aurait un volume d’environ 18 millions de mètres cubes, tandis que celle qui a conduit à l’éruption de mars 2021 avait un volume d’environ 35 millions de mètres cubes. En conséquence, se référant aux estimations actuelles, l’IMO conclut qu’il y a maintenant environ 50 pour cent de chances qu’une éruption ait lieu même si, considérant le volume actuel de la chambre magmatique, elle devrait être considérablement moins puissante que celle du printemps dernier.
L’essaim sismique qui a commencé dans la région du Fagradalsfjall le 21 décembre s’est bien calmé depuis cette époque. Les volcanologues islandais disent que la situation actuelle rappelle beaucoup les événements de mars dernier, d’autant plus qu’une déformation du sol a été enregistrée par le réseau GPS dans la région.
Pour le moment, la sismicité est remarquablement faible sur la péninsule de Reykjanes. Reste à voir si les événements volcaniques aiment se répéter dans cette partie de l’Islande. Il se pourrait aussi que l’intrusion magmatique reste en l’état et ne se solde pas par une éruption. Ce ne sont là que des hypothèses et notre capacité à prévoir les éruptions ne nous permet pas d’en savoir plus. Restons humbles devant la Nature…
Source : Reykjavik Grapevine.

——————————————–

Reading the Icelandic press on January 5th, 2022, we learn that new satellite measurements examined by scientists at the Icelandic Met Office indicate about a 50% chance that there will be another eruption at Fagradalsfjall. These measurements indicate that the magma chamber under Fagradalsfjall is about 1,500 metres deep, and has risen by about 100 metres over the past five days. Eight days ago, the chamber was believed to be about two kilometres deep. It looks as if it is rising at a significant rate. Icelandic scientists add that this chamber, which appeared in December, is about half the size of the one that appeared in the spring of 2021. This means that the current magma chamber is estimated to be 18 million cubic metres, while the one that led to the March 2021 eruption was about 35 million cubic metres. As a consequences, referring to the current estimates, IMO says there is now about a 50/50 chance of an eruption, although at the magma chamber’s current volume, it should be considerably less powerful than last spring’s.

The seismic swarm that began in the Fagradalsfjall area on December 21st has since died down. Icelandic volcanologists say this is very reminiscent of events from last March, all the more as land deformation has been recorded by GPS instruments in the area.

For the moment, seismicity is remarkably low on the Reykjanes peninsula. Let’s see if volcanic events enjoy repeating themselves in that part of the country. It could also be that the magma intrusion is not floowed by an eruption. All these are just hypothesise and our ability to predict eruption remains low…. Let’s be humble in front of Nature…

Source : Reykjavik Grapevine.

Situation sismique sur la péninsule de Reykjanes le 5 janvier 2022

Fagradalsfjall & Hekla (Islande / Iceland)

L’essaim sismique qui a débuté dans la Péninsule de Reykjanes le 21 décembre 2021 a ralenti ces dernières heures. Cependant, les scientifiques pensent qu’une éruption reste possible, vraisemblablement près de Fagradalsfjall, là où a eu lieu la dernière.
La Protection civile et la Police du sud de l’Islande ont décidé le 27 décembre de préparer des textos qui seront envoyés aux personnes qui pénètrent dans une zone prédéfinie autour de l’Hekla. Le volcan fait partie d’un autre système volcanique, mais la Protection civile indique que les mesures révèlent des signes de pression dans la chambre magmatique sous le volcan depuis la dernière éruption. Le volcan est entré en éruption tous les dix ans entre 1970 et 2000. Les volcanologues islandais disent qu’il est en retard si l’on prend en compte ce rythme éruptif. Cependant, si l’on regarde l’histoire éruptive complète du volcan, on se rend compte que la notion de cycle volcanique n’a pas toujours existé.
Le risque pour les touristes est que les éruptions de l’Hekla se produisent généralement sans prévenir, ce qui signifie que l’évacuation de la zone avant un tel événement est problématique, voire impossible. C’est pourquoi les scientifiques mettent depuis longtemps en garde contre les déplacements inutiles dans la région.
Source : Revue d’Islande.

———————————————

The seismic swarm that began in Reykjanes peninsula on December 21st, 2021 has slowed down for the past hours. However, scientists believe that there is still a chance of eruption, presumably near Fagradalsfjall where the last one took place.

The Civil Protection Department and the Police in South Iceland decided on December 27th to activate text messages that will be sent to those who enter a pre-defined area around Mt. Hekla. The volcano is part of another volcanic system, but the Civil Protection Department indicates that measurements show high levels of magmatic pressure in the magma chamber underneath the volcano.The volcano erupted in every decade from 1970 to 2000. Icelandic volcanologists say an unusually long time has passed since the last eruption. However, if one looks at the complete eruptive history of the volcano, one realises that the notion of volcanic cycle has not always existed.

The risk for tourists is that Mt. Hekla’s eruptions usually happen without a warning, which means that evacuating the area before the event is problematic, if not impossible. This is why scientists have warned against unnecessary travel in the area for a long time.

Source: Iceland Review.

Vue de l’Hekla (Crédit photo : Wikipedia)

Péninsule de Reykjanes (Islande) : nouvelle hausse de la sismicité // New increase in seismicity

Ça devient comique! Quelques jours après que les scientifiques islandais aient décrété que l’éruption du Fagradalsfjall était terminée, voilà que l’on assiste à un net regain de la sismicité dans la région! Est-ce à dire que le Père Noël va apporter une nouvelle éruption dans sa hotte? L’hypothèse ne peut être écartée et les autorités ont à nouveau activé la phase d’incertitude.
L’activité sismique actuelle, avec des événements de magnitude M 4,0 et plus, pourrait signifier que du magma s’accumule et se rapproche de la surface sur la Péninsule de Reykjanes. Les volcanologues locaux expliquent que cette activité sismique ressemble aux séismes enregistrés un mois avant l’éruption du Fagradalsfjall. La plupart se situent à des profondeurs d’environ six kilomètres, avec des épicentres dans la Geldingadalir..
Les scientifiques attendent les résultats de diverses mesures, comme les données GPS et satellitaires, pour voir si des déformations ont lieu et s’il y a des signes de mouvement du magma.

La couleur de l’alerte aérienne est passée à l’Orange.
En Islande aussi, la prévision volcanique reste à un niveau très bas.
Source : médias d’information islandais.

——————————————–

It’s getting funny! A few days after Icelandic scientists decided that the Fagradalsfjall eruption was over, there is a marked increase in seismicity in the region! Does this mean that Santa Claus is going to bring a new eruption in his hood? The hypothesis should not be rouled out and the authorities have again activated the uncertainty phase..

The current seismic activity, with events of M4.0 and over, might mean that magma is accumulating and moving closer to the surface in the Reykjanes Peninsula. Local volcanologists explain that this seismic activity resembles the earthquakes a month prior to the Fagradalsfjall eruption, Most of them are at depths, of about six kilometers, with epicentres in the Geldingadalir.
Scientists are waiting for the results of various measurements, including GPS data and satellite data, to see whether deformation is taking place and whether there are signs of magma movement.

The aviation colour code has been raisd to Orange.

In Iceland too, volcanic prediction remains at a low level.

Source: Icelandic news media.

Source : Met Office islandais

Fagradalsfjall (Islande): l’éruption sur le point d’être officiellement terminée // Eruption about to be officially over

A La Palma, il faut 10 jours aux scientifiques pour s’assurer qu’une éruption est terminée ; en Islande, il leur faut 3 mois ! Chacun sa méthode ! Le Met Office islandais est sur le point de déclarer officiellement la fin de l’éruption sur la péninsule de Reykjanes. Aucune lave n’est émise par les cratères de la région depuis le 18 septembre 2021.
L’éruption de Fagradalsfjall a été – de très peu – la plus longue du 21ème siècle. Le 16 septembre, elle a dépassé celle de l’Holuhraun (2014).. Deux jours plus tard, cependant, la lave a cessé de s’échapper du cratère actif.
Fin novembre, le niveau d’alerte est passé d’« Alerte » à «Incertitude» et le 3 décembre, la phase d’incertitude a été levée.
Bien que l’éruption soit terminée, la péninsule de Reykjanes est toujours active et il est recommandé aux personnes qui visitent la région d’être prudentes. La lave peut encore être chaude et la pollution par les gaz reste une menace.
Source : Iceland Review.

——————————————

In La Palma, they need 10 days to be sure an eruption is over; in Iceland, they need 3 months! The Icelandic Meteorological Office is preparing to declare the eruption in the Reykjanes peninsula formally over. No lava has been emitted by thecraters in the area since September 18th, 2021.

The Fagradalsfjall eruption was the longest of the 21st century On September 16th, it overtook the 2014 Holuhraun eruption. Two days later, however, lava stopped flowing from the craters.

In late November, the alert level from “Alert” to “Uncertainty” and on December 3rd, the uncertainty phase was lifted.

Although the eruption is over, the Reykjanes Peninsula is still active and people visiting the area are encouraged to be cautious. The lava may still be hot and gas pollution remains a  threat.

Source: Iceland Review.

Calme plat depuis le 18 septembre 2021 (capture écran webcam)