Sinabung & Kelud (Indonésie)

drapeau francaisLes États-Unis, à travers leur ambassadeur en Indonésie, viennent d’accorder une somme de 200 000 dollars destinée à la logistique, dans le cadre de la situation d’urgence qui fait suite à l’éruption du Sinabung .

Cet argent sera utilisé par l’Agence Nationale de Gestion des Catastrophes pour venir en aide aux victimes de l’éruption. Il s’ajoute aux 100 000 dollars attribués le 6 Février afin de fournir des fournitures essentielles aux personnes évacuées. L’argent servira aussi à former le personnel de l’Agence. Les États-Unis ont déjà fourni une assistance technique et des équipements au VSI. Ils ont permis de créer un réseau de surveillance sismique plus efficace autour du volcan.

Dans le même temps, comme cela était prévisible, les lahars du Kelud se sont déversés dans la rivière Konto et ont inondé des zones agricoles dans plusieurs districts situés à proximité du volcan. Dans le village de Karang Tengah , dans le sous-district de Kandangan, un lahar a submergé 50 hectares de terres agricoles et détruit une digue. Une ferme avicole avec environ 15 mille poulets a été emportée par le flot de boue, avec de lourdes pertes financières.
Une route reliant les villages de Blimbing et Wangkalkerep a été coupée sur une longueur d’environ 20 mètres. Dans le village de Klampingan, une maison a été emportée par le lahar.

Source : Antara News.

——————————————–

drapeau anglaisThe U.S., through its ambassador to Indonesia, has provided an additional 200,000 dollars for logistic support as part of the ongoing emergency response to the Mount Sinabung eruption. The aim of this money is to support operations and logistics through the National Disaster Management Agency. The funding is in addition to the 100,000 dollars released on February 6th, to provide critical supplies to those displaced. The assistance will also be used to train the agency’s staff The U.S. has already contributed to providing technical assistance and equipment to the VSI. It helped create a more efficient seismic monitoring network around the volcano.

Meantime, as was predicted, lahars streaming from Mount Kelud and flowing into River Konto inundated farming areas in several districts close to the volcano. In Karang Tengah village, Kandangan sub-district, a lahar submerged 50 hectares of farming areas and destroyed a dyke. A poultry farm with around 15 thousand chicken was swept away by the cold lava, with heavy financial losses. .

A road connecting Blimbing and Wangkalkerep villages was cut off for a length of around 20 metres. In Klampingan village, a house was swept away by the lahar.

Source: Antara News.

Une réflexion au sujet de « Sinabung & Kelud (Indonésie) »

  1. Bonjour Claude Grandpey,
    J’ai également remarqué que le malheur des Indonésiens n’émeut pas vraiment les Français et encore moins les médias. C’est un black out. Seules les associations catholiques font preuve d’une générosité, et il faudrait bien qu’un jour nos autorités le fassent savoir, ou mieux, qu’elles suivent l’exemple Américain.
    Un Lahar est un phénomène vraiment horrible, et j’en ai été témoin près du Mérapi à Java, mais témoin passif car le désastre avait déjà eut lieu. Le village était coupé en deux, et certaines maisons également, j’imaginais l’horreur qu’ont dû vivre les habitants cette nuit là, et la mort qui les avait frappés. Et pourtant, la vie continuait, le rafistolage de la route, la circulation automobile, les petites boutiques, les touristes qui prenaient des photos, bref, comme s’il n’y avait eu qu’une simple averse sans gravité.
    Je ne comprendrai jamais pourquoi la mémoire collective est si courte. Quelques jours après un massacre, les morts sont oubliés comme s’ils n’avaient jamais existés. Que reste-t-il aujourd’hui dans nos mémoires des 90 00 morts du séisme dans le détroit de Messine en 1908, ou des 230 000 morts des raz de marées de l’océan indien de 2004? La liste est longue, et je ne saurais que conseiller la lecture d’un excellent livre, « dont j’ai oublié l’auteur », mais qui s’appelle « Killer volcanoes ». Comme si un des caractères essentiel de la vie était d’effacer la mort, passée, présente et future.
    Bien cordialement
    Pierre Chabat

    J'aime

    1. Voilà un commentaire comme je les aime! L’être humain a un grave défaut: celui d’avoir la mémoire courte et d’oublier. Défaut auquel il faut ajouter son égoïsme; si ses propres intérêts ne sont pas directement menacés, son comportement frise l’indifférence. C’est le message que j’ai essayé de transmettre au travers des pages de « Killer Volcanoes ».

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.