Etna (Sicile / Italie)

Mes amis suisses, Natalie et Oliver Brunner-Patthey, actuellement en séjour en Sicile, viennent de me faire parvenir une intéressante description de l’Etna à l’heure actuelle. Voici leur texte in-extenso :
« Depuis la fin de l’éruption le 15 décembre 2006, l’Etna est calme. Une montée sur les cratères sommitaux le 15 janvier 2007 nous a permis de constater que l’activité de dégazage des quatre cratères se poursuit, plus particulièrement du Nord-Est. Le panache est régulièrement poussé par les vents jusqu’à Sapienza, voire au delà. Pour accéder aux cratères, nous avons emprunté un chemin neigeux recouvert de cendres entre la Bocca Nuova et le Sud Est et sommes passés à côté du point d’émission de la coulée de lave sortie du flanc de la Bocca Nuova le 6 novembre dernier. Arrivés à mi-parcours, le chemin s’arrête devant une faille et il faut alors slalomer entre les fumerolles pour atteindre le sommet. La Bocca Nuova ainsi que la Voragine et surtout le Sud Est développent actuellement une activité fumerollienne assez intense. Contrairement à ce qui a été dit sur certaines chaînes de télévisions en Suisse, la neige manque ici tout comme en Europe. Sur le versant sud de l’Etna, les skieurs évoluent sur une neige de printemps et doivent slalomer entre les cailloux. Suite à des problèmes techniques, les installations de ski sur le côté nord de l’Etna à Piano Provenzana se sont ouvertes seulement le week-end passé et ont connu des records d’affluence. La neige est toutefois de meilleure qualité de ce côté-là du volcan. Pas mal de Siciliens ont également profité des joies de la plage vu les chaleurs quasi-estivales (21 degrés) de ces derniers jours. »

medium_Etna-janvier.jpg