Prévision volcanique??

La manière dont s’est terminée la dernière éruption du Piton de la Fournaise sur l’Ile de la Réunion confirme – si besoin est – que nous ne sommes toujours pas en mesure de prévoir une éruption volcanique, que ce soit son début, son évolution ou encore son terme. Alors que tout le monde était persuadé, au vu de l’intensité éruptive et du tremor qui accompagnait l’événement, que l’éruption allait largement continuer son spectacle en janvier 2007, tout s’est arrêté brusquement sans crier gare à 0h57 le 1er jour de ce mois !
Pourtant, le Piton est l’un des volcans les mieux surveillés au monde. Pourtant, il est truffé d’instruments gérés par une équipe scientifique sérieuse et performante. Un peu comme sur le Kilauea à Hawaii où l’on retrouve un volcanisme de point chaud. Là-bas aussi, le volcan est couvert de capteurs sismiques, inclinométriques et autres ; mais les Américains qui savent tout faire n’ont toujours pas dit comment allait évoluer l’éruption actuelle (le Pu’u O’o est actif depuis janvier 1983 !), ni quand elle allait se terminer !
Aux dires des scientifiques, les volcans de points chauds sont les plus faciles à surveiller. Dont acte ! Cette facilité est aussi due au fait qu’il n’y a pas vraiment de zone habitée à proximité, que l’on soit à la Réunion, à Hawaii ou en Ethiopie.
Il va de soi que lorsque l’on parle des volcans gris, ceux qui affirmeraient qu’ils sont capables de prévoir leur comportement seraient de sacrés menteurs. C’est d’ailleurs facile à comprendre. Je me souviens d’un jour de juillet 1996 où je me trouvais dans un observatoire sur les pentes du volcan Mérapi en Indonésie. Des avalanches incandescentes se déclenchaient de temps en temps au sommet. Les sismographes de l’observatoire annonçaient l’événement une trentaine de secondes avant de voir les nuages de cendres par la fenêtre. Cela n’est pas une prévision ; c’est une simple constatation.
En dépit de ce que disent certains, il faut bien constater que la volcanologie moderne marque le pas actuellement. Certes, de nouvelles approches ont été mises en place. Des instruments plus performants ont été fabriqués, mais nous piétinons. Les phénomènes qui nous intéressent se déroulent en profondeur et l’instrumentation actuelle ne nous donne pas les moyens d’en savoir suffisamment pour faire des pronostics. Je suis le premier à rêver d’un tomographe géant qui nous permettrait d’analyser le comportement du magma lors de son ascension. Malheureusement, cet appareil fait actuellement partie de la science-fiction.
J’ai tendance à comparer parfois la volcanologie à la météorologie. Les météorologues ont la chance de s’appuyer sur des phénomènes visibles et facilement analysables pour effectuer leurs prévisions qui sont fiables actuellement à 48, voire 72 heures dans le meilleur des cas. On connaît tout le côté aléatoire des prévisions à 5 jours et plus ! Rappelons-nous aussi que fin 1999, personne n’avait prévu que les vents allaient s’accélérer en entrant sur la France et provoquer la tempête que l’on sait. Il est bien évident que le volcanologue qui doit apprécier des phénomènes invisibles est confronté à des difficultés de prévisions autrement plus grandes.
Tant que la prévision concerne des volcans trônant dans des zones désertiques, elle est presque accessoire. Mais lorsqu’il s’agit d’un volcan comme le Vésuve qui menace la ville de Naples, c’est une autre paire de manches ! Le jour où le pétard campanien va montrer des signes de réveil, on verra exactement où en est la volcanologie actuelle. Il faudra faire vite, très vite, et ne pas se tromper !
Je rappellerai pour terminer qu’un volcan est aussi une leçon de modestie. Il y a quelques années, un volcanologue titrait dans le magazine Geo à propos du Piton de la Fournaise « Le volcan apprivoisé » ! Il se vantait d’être allé danser la sarabande auprès des sismographes et d’être allé à l’observatoire voir le résultats de ses cabrioles. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que quelques jours plus tard, le volcan allait lui donner une leçon et commencer une éruption qui n’était pas annoncée… !