Etna (Sicile / Italie)

medium_drapeaufrancais.130.jpgUn groupe de 17 touristes maltais s’est perdu hier dans la mauvais temps qui sévissait sur le volcan. Ils étaient partis dans l’espoir d’assister à l’activité éruptive du Cratère Sud-Est (qui, de toute évidence, était déjà terminée). Ils ont donné l’alerte avec leurs téléphones portables et en allumant un feu dans l’espoir de se faire repérer. Ces initiatives ont été couronnées de succès et une équipe de secouristes avec des carabiniers, des militaires de Guardia di Finanza et des membres du Corpo Forestale ont réussi à les faire redescendre en toute sécurité.
Cet incident oblige à rappeler qu’il est facile de se perdre sur l’Etna, surtout quand on se fait surprendre par le mauvais temps. Des touristes inexpérimentés comme ces 17 Maltais auraient tout intérêt à demander les conseils, voire les services, des guides avant de connaître une telle mésaventure.

medium_drapeau_anglais.125.jpgA group of 17 Maltese tourists got lost in the bad weather yesterday, as they were trying to get near the SE Crater in the hope to see the eruption (which was probably already over). They gave the alarm with their cellphones and by lighting a small fire in order to be located. They were lucky enough to be spotted by a helicopter and were later rescued by a team including carabinieri, military members of the Guardia di Finanza and of the Corpo Forestale.
Let’s keep in mind that it is very easy to get lost on Mount Etna, especially in the bad weather. Inexperienced tourists like these 17 Maltese should ask for the advice, or even the services, of the guides before getting into such a mishap.

medium_Etna-neige.jpg

Rabaul (Papouasie / Nouvelle Guinée)

medium_drapeaufrancais.129.jpgSelon la presse locale, l’éruption dans le cratère du Tavurvur se poursuit, mais à un niveau plus faible. Les nuages de cendres ne dépassent pas 3000 mètres d’altitude. A noter que les coulées de lave ont atteint la mer et que les fenêtres des habitations ont été pulvérisées au plus fort de l’éruption. On n’enregistre pas de blessés, mais beaucoup habitants ont fui la zone menacée. Les autorités craignent maintenant que des pillards viennent visiter les maisons abandonnées.
Rappelons qu’en 1994, une éruption du Tavurvur avait entraîné l’évacuation de Rabaul City.

medium_drapeau_anglais.124.jpgAccording to the local press, the eruption in the Tavurvur Crater is going on, but at a lower level. Ash clouds do not exceed 3,000 metres a.s.l. Lava flows from the volcano have reached the sea and windows have been shattered by the eruption in the surrounding area. Nobody has been injured but many inhabitants have left their homes in the danger zone. Local officials fear that looters may now come and visit the deserted houses.
In 1994, an eruption of the Tavurvur had led to the evacuation of Rabaul City.