Eruption islandaise: et maintenant? // Icelandic eruption: what next?

La situation est actuellement très calme sur le volcan Fagradalsafjall sur la péninsule de Reykjanes. L’éruption qui a débuté le 19 mars 2021 marque une pause depuis le 2 septembre et aucune nouvelle activité n’a été observée depuis ce jour. Le cratère ne fait que dégazer tranquillement. A noter que l’activité éruptive avait diminué dans les jours qui ont précédé la pause actuelle.

Source: IMO

Capture image webcam

Cette pause peut être due à un blocage dans les conduits d’alimentation. Elle peut aussi être due à une migration du magma qui a trouvé une autre voie dans les profondeurs de la Terre. De telles migrations magmatiques ne sont pas exceptionnelles en Islande ; l’une d’elles, très spectaculaire, a été observée lors de l’éruption de 2014. En conséquence, la sismicité doit être soigneusement surveillée pour voir si une telle migration est en cours. La pause actuelle peut également signifier que l’éruption est terminée, ce qui serait une mauvaise nouvelle pour le tourisme en Islande, même si l’été est maintenant terminé. Les aurores boréales vont bientôt faire leur apparition dans le ciel. Le mariage de la lave avec leurs magnifiques couleurs serait un grand spectacle ! Un bref aperçu a pu être observé le 7 septembre au-dessus de Reykjavik, avant de disparaître dans les nuages.

Photo: C. Grandpey

Comme je l’ai écrit précédemment, l’Askja montre actuellement des signes d’activité avec une inflation du sol détectée dans la région. Cependant, le Met Office islandais explique qu’il n’y a aucune indication d’une éruption à court terme, même si le niveau d’alerte a été élevé à « Incertitude » et la couleur de l’alerte aérienne est passée du Vert au Jaune.

Cratère Viti sur l’Askja (Photo: C. Grandpey)

Le Met Office explique également que les volcans actifs en Islande se caractérisent souvent par des périodes d’inactivité qui peuvent durer des années ou des décennies, avec des intervalles marqués par une forte sismicité, une activité géothermale et des périodes d’inflation. Dans la plupart des cas, les intrusions magmatiques ne débouchent par sur des éruptions.
Le Met Office dit qu’il est très difficile de prévoir comment la situation évoluera, que ce soit sur l’Askja ou le Fagradalsfjall, mais la situation continuera à être étroitement surveillée.

—————————————-

The situation is currently very quiet at Fagradalsafjall volcano on the Reykjanes Peninsula.The eruption that started on March 19th, 2021 has paused since September 2nd and no new activity has been observed since that day. The crater is currently only slightly degassing. It should be noted that eruptive activity had decreased in the days that preceded the current pause.

The pause may be due to some sort of blockage in the feeding conduits. It may also be due to a migration of magma which has found another route underground. Such magmatic migtations are not unusual in Iceland; a dramatic one was observed during the 2014 eruption. As a consequence, seismicity should be carefully monitored to see if such a migration is taking place. The current pause might also mean that the eruption is over, which would be bad news for tourism in the country, even though summer is now over. But northern lights will soon appear in the sky. The marriage of lava with aurora borealis would be a great show!

As I put it before, Askja is currently showing some signs of activity with ground inflation detected in the region. However, the Icelandic Met Office explains that there is no indication of an eruption in the short term, even though the alert level has been raised to « Uncertainty » and the aviation colour code has been elevated from Green to Yellow.

The Met Office also explains that active volcanoes in Iceland are often characterized by periods of inactivity, lasting years to decades, with intervals of enhanced seismicity, geothermal activity, and inflation. In most cases, magmatic intrusions do not culminate into an eruption.

The Met Office says it is very difficult to anticipate how the situation will evolve both on Askja and Fagradalsfjall, but it will continue to monitor the situation.