« Une suite qui dérange » : Le Limousin boude le film d’Al Gore

Comme je l’indiquais précédemment, le dernier film d’Al Gore « Une suite qui dérange : le temps de l’action » – An Inconvenient Sequel : Truth to Power – est sorti en France sur les écrans le 27 septembre.

J’ai assisté à la séance de 17h35 ce même jour à Limoges et j’avais pratiquement tous les sièges à ma disposition puisque nous étions seulement 7 spectateurs dans la salle de cinéma. Ce n’est guère une surprise car je me rends compte depuis longtemps que mes concitoyens n’ont pas pris conscience de l’ampleur du danger environnemental qui nous guette. De plus, le titre et l’affiche du film d’Al Gore ne sont guère accrocheurs et ne saurait rivaliser avec d’autres réalisations à l’affiche au même moment.

S’agissant du documentaire proprement dit, il n’y a pas de révélations fracassantes. Il est présenté en version américaine doublée en français, avec des traductions globalement de bon aloi. Al Gore met en évidence les conséquences du changement climatiques, que ce soit la fonte des glaciers du Groenland ou les inondations qui ont frappé de nombreux pays, y compris les Etats-Unis. L’ancien vice-président est omniprésent dans le film, peut-être un peu trop. On le voit parcourir le monde pour motiver des ambassadeurs de la cause qu’il défend. Une part importante du film est consacrée à la COP 21 de Paris et les tractations qui ont eu lieu dans les coulisses, en particulier pour convaincre l’Inde de signer la déclaration finale. C’est sur cette note optimiste que s’achève le documentaire.

On connaît la suite : sitôt la COP 21 terminée, l’Inde a augmenté sa production de charbon. Donald Trump a qualifié le changement climatique de « canular » et décidé de retirer son pays de l’Accord de Paris. Les concentrations de CO2 continuent d’augmenter dans l’atmosphère ; les températures continuent de croître ; les glaciers reculent et s’amenuisent : l’objectif de hausse maximale de 2°C d’ici 2100 prévu à Paris semble dès à présent mission impossible. A part cela, tout va bien…

En voyant dans le film les qualités diplomatiques d’hommes comme Al Gore ou John Kerry dont l’envergure est tout à fait présidentielle, je me suis posé la question : Pourquoi diable les Américains ont-ils choisi Donald Trump ?

Voici un lien vers la bande-annonce du film :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19569566&cfilm=252419.html

Publicités

3 réflexions au sujet de « « Une suite qui dérange » : Le Limousin boude le film d’Al Gore »

    1. Bonjour Claude, bonjour Kita,
      Soyez rassurés, je sens venir la fin de nos soucis avec les Présidents catastrophiques. C’est Yellowstone qui par sa prochaine éruption va probablement régler le sort des climato-septiques, ou du moins les coiffer dans le bon sens. (La mèche est allumée)
      Quand à la faille anatolienne, dont on attend la prochaine big-vibration, elle sera surement libératrice pour nos amis Turques sous le joug de leur empereur chauve.
      Il y aurait bien sûr beaucoup d’autres « règlements de compte » que la planète se réserve le droit de commettre, mais inutile de les évoquer, ça viendra tout seul en son temps.
      Restons bien à l’abri du « Gore-texte » qui nous rend imperméable aux coups de vent passagers.
      Amicalement
      Pierre Chabat

      J'aime

  1. bonjour,
    si peu de personnes, car ceux qui s’en moquent continueront à s’en moquer, ceux qui ne s’en moquent pas savent que le combat est déjà perdu et autant aller voir une grosse production qui nous changera les idées plutôt qu’un film qui soit est positif (politique de l’autruche ou du bisounours), soit catastrophique réaliste, donc lourd et déprimant…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s