L’Islande et le pouvoir des elfes // Iceland and the power of the elves

drapeau-francaisDans un article publié sur le site web Iceland Review le 11 juillet, on pouvait lire que des travaux de forage dans la région islandais de Hegranes, au nord de l’île, avait connu problème sur problème. Peu de temps après leur début, la foreuse a commencé à tomber en panne à plusieurs reprises. Les difficultés ont continué quand la machine s’est attaquée à de la roche solide à environ quatre mètres de profondeur. Elle s’est alors bloquée et l’élément de forage s’est brisé. Les ouvriers ont été contraints d’abandonner le travail et de rentrer à Reykjavik pour récupérer des pièces de rechange.
Les habitants de la région ont toujours affirmé qu’avant le début de tels travaux, il fallait demander l’autorisation des elfes au cours d’une séance de prière silencieuse sur le site. Comme l’a expliqué un fermier du coin, « en général, l’autre monde donne son accord assez facilement si vous en faites la demande, mais si vous ne la faites pas, le petit peuple caché va se manifester d’une manière ou d’une autre. » Un autre fermier pensait que le lieu des travaux se situait peut-être sur un ancien cimetière car il y avait eu une église pendant de nombreux siècles.
Un article publié le 19 juillet nous informe que les elfes ont été apaisés et que les travaux de forage ont pu reprendre et être menés à leur terme. Un agriculteur voisin a suggéré que le forage commence un peu plus loin. Sa suggestion fut acceptée et, avant la reprise des travaux, un homme connu pour être capable de voir et de sentir ce qui est caché aux autres s’est rendu sur le site et est revenu en disant que le forage pouvait débuter sans problème. En effet, les ouvriers ont pu commencer les travaux qui se sont déroulés normalement.

——————————————–

drapeau-anglaisIn an article released on the Iceland Review website on July 11th, we could read that ground drilling work in the Hegranes region of North Iceland had been hit by one setback after another. Shortly after worked commenced, the company’s drilling machine began to break down in several places, one after another. The difficulties culminated in machine drills bit hitting solid rock at a depth of around four metres, sticking, and breaking. The workmen were forced to abandon the job and return to Reykjavik for spare parts.

Locals of the area have always maintained that before any such work begins the resident elves should be asked for the permission in silent prayer at the site of the planned work  “Usually the other world gives it permission quite readily if you ask,” says one of local farmer. “If you don’t, the hidden people will make themselves heard in one way or another.” Another farmer thought the work site could be an ancient cemetery as there was church there for many centuries.

An article released on July 19th informs us that the elves have been appeased and previously blocked drilling work has finally been completed. A nearby farmer suggested the drilling should be started somewhere else. Before work recommenced, a man who is known for being able to see and sense what is hidden to others came to the site and returned with the message that it was safe to drill. Indeed, the drillers were able to commence work and operations at the site have already been completed.

Cairn

Il est conseillé de déposer une pierre sur un cairn au bord d’une route islandaise près de laquelle se cachent des elfes. Ce simple geste peut vous empêcher d’avoir des problèmes (Photo: C. Grandpey)

 

Soufriere Hills (Ile de Montserrat)

drapeau-francaisL’Homme a la mémoire fragile et a tendance à oublier. La remarque est valable en volcanologie où certains événements nous remettent les pieds sur terre.

Il y a vingt un ans, le 18 juillet 1995, le volcan Soufrière Hills a repris goût à la vie après plusieurs siècles de sommeil. L’éruption a détruit la ville de Plymouth, la capitale de l’île, et entre 1995 et 2000, les deux tiers de la population de Montserrat a été contrainte de fuir, principalement au Royaume-Uni.
Même si on en parle peu à l’heure actuelle, les autorités continuent à indiquer que le volcan Soufriere Hills reste bien actif. Ainsi, la semaine dernière, le réseau sismique a enregistré deux séismes volcano-tectoniques. L’Observatoire Volcanologique de Montserrat (MVO) rappelle à la population que « des coulées pyroclastiques peuvent survenir à tout moment sans prévenir sur n’importe quel côté du volcan, y compris dans la ravine de la Gages River le long de laquelle elles peuvent se déplacer rapidement et atteindre Plymouth. Les pistes dans la Belham Valley sont souvent détruites ou fortement modifiées par des inondations brutales ou des lahars. Il faut donc être prudent lorsque l’on traverse la vallée pendant et après la pluie.»
Le MVO indique que le niveau d’alerte est actuellement à 1 et que « tout accès public à la zone V, y compris Plymouth, l’ancienne capitale, est interdit […] les zones maritimes E et W sont accessibles seulement entre le lever et le coucher du soleil (les bateaux peuvent naviguer dans la zone, mais ne doivent pas s’arrêter). Toute personne qui ne respecterait pas ces restrictions serait susceptible d’être poursuivie « .

————————————–

drapeau-anglaisMan has a fragile memory with a tendency to forget. The remark applies to volcanology and some events remind is of the reality.

Twenty one years ago, on July 18th 1995, the Soufrière Hills Volcano roared to life after lying dormant for hundreds of years. Eruptions destroyed the island’s capital city of Plymouth and between 1995 and 2000, two-thirds of the island’s population was forced to flee, primarily to the United Kingdom.

Even though little is said about it, authorities are still reporting activity at the volcano. For instance, last week, the seismic network recorded two volcano-tectonic earthquakes. The Montserrat Volcano Observatory (MVO) reminds the population that “pyroclastic flows can occur at any time without warning on any side of the volcano, including Gages drainage from where they can travel rapidly into Plymouth. Tracks across the Belham Valley are frequently destroyed or heavily modified by flash flooding or lahars, and caution should be exercised crossing the valley during and after rainfall.”

MVO indicates that the alert level is at 1 and that there is “no public access to Zone V, including Plymouth, the former capital. “Maritime Zones E and W are daytime transit only between sunrise and sunset (boats may sail through the zone but must not stop). Anyone who ignores these restrictions is liable to be prosecuted.”

Montserrat

Crédit photo: Wikipedia.