Risque d’éruption en Arabie Saoudite?

Pendant mon séjour en Israël, j’ai eu l’occasion de feuilleter la presse locale en anglais et j’ai lu dans le Jerusalem Post un article intitulé « Peur et tremblements en Arabie Saoudite » qui attirait l’attention sur les risques de séisme et d’éruption volcanique dans la région d’Harrat Lunayyir.

Il y a  deux ans, la région de Harrat Lunayyir a été le siège d’un essaim sismique incluant quelque 30 000 mini-secousses, événement que les géologues ont interprété comme étant le signe d’une circulation de magma dans les profondeurs. L’essaim sismique a fait naître une fracture d’environ 8 km de longueur et provoqué l’évacuation d’environ 40 000 personnes. A l’époque, j’avais d’ailleurs rédigé une note au sujet de cet événement.

Selon le Jerusalem Post, l’incident aurait pu passer inaperçu, mais une agence de presse saoudienne a rappelé il y a quelques jours les propos d’un professeur d’université qui avait affirmé qu’une éruption volcanique pourrait se produire avant deux ans entre les villes saintes de La Mecque et Médine. Il basait ses pronostics sur des rapports du Saudi Geological Survey qui a vite régi et écarté une telle hypothèse.

Il n’empêche que la côte occidentale de l’Arabie Saoudite est vulnérable aux séismes et à l’activité volcanique. Pas très loin du site volcanique de Harrat Lunayyir  se trouve celui de Harrat Rahat qui a connu de nombreuses éruptions au cours des 20 millions d’années écoulées. Le champ de lave couvre une plus vaste superficie que Harrat Lunayyir et pourrait menacer des zones habitées.

Après avoir étudié l’essaim sismique de 2009 à Harrat Lunayyir, les géologues ont conclu qu’il était provoqué par une circulation de magma dont la provenance reste incertaine. Quand un événement semblable s’était produit en 1256, la lave était apparue près de la ville de Médine qu’elle menaçait d’atteindre après une cinquantaine de jours d’éruption. Il est dit que les habitants ont prié devant la tombe du Prophète Muhammad et que la lave a alors changé de direction, épargnant la ville. S’agissant de l’essaim sismique de 2009, les géologues pensent que le magma s’est arrêté à environ deux kilomètres de la surface. Même si une éruption ne semble pas imminente, le risque existe car le magma a, de toute évidence, commencé à se frayer un chemin.

Selon les géologues, une chose est sûre : si une éruption se produit, elle sera de type hawaiien, sans événements explosifs majeurs susceptibles de mettre en danger les populations.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.