Nouveau séisme en Nouvelle Zélande

drapeau francais.jpgPlus sérieux que l’éruption éthiopienne, deux séismes ont à nouveau frappé Christchurch le 14 juin (décalage horaire oblige) pendant l’après-midi. Le premier, d’une magnitude de 5,2, s’est produit à 13 heures, le suivant (M 6) à 14h20.  

Les autorités ne font état d’aucun mort, mais plusieurs personnes ont dû être conduites à l’hôpital. Une évaluation des dégâts causés aux bâtiments de Christchurch est en cours.

L’aéroport est opérationnel, mais des retards sont à prévoir.

Ces séismes font suite au violent événement (M 6,3) qui a frappé la ville le 22 février dernier, causant la mort de 181 personnes.  

 

drapeau anglais.jpgMore serious from a human viewpoint than the Ethiopian eruption, two earthquakes struck again Christchurch on Tuesday afternoon. The first one (M 5.2) occurred at 1 p.m., the other one (M 6) at 2:20 p.m. (local time).  

Authorities say there has been no loss of life although several persons had to be taken to hospital. The extent of the damage to buildings in Christchurch is still being assessed.

Christchurch airport is fully operational but delays are expected.  

The latest round of earthquakes follows a deadly M 6.3 earthquake, which hit Christchurch on February 22nd, killing 181 people.

Eruption en Erythrée

drapeau francais.jpg0h05: Comme je l’ai indiqué précédemment, j’étais en Auvergne ce week-end, au coeur du massif du Cantal, à l’occasion du 25ème anniversaire de L’Association Volcanologique Européenne qui fut une totale réussite.

A mon retour, j’ai vu que du nouveau s’était produit en Erythrée, avec l’éruption d’un volcan que les scientifiques ont eu du mal à localiser, comme c’est souvent le cas dans cette région reculée du globe. Au final, l’éruption semble s’être produite au niveau du Nabro, un édifice à proximité de la côte de la Mer Rouge, dans la partie septentrionale de l’Erythrée. Il fait partie d’une chaîne basaltique qui s’étire le long du Rift de l’Afrique de l’Est. Le Nabro n’a connu aucune éruption historique.

Il semblerait que le nuage de cendre généré par l’éruption soit relativement important car la presse américaine indique qu’un voyage d’Hillary Clinton en ethiopie a dû être abrégé car le panache se dirigeait vers Addis Abeba.

 

drapeau anglais.jpg0:05: As I put it previously, I was in Auvergne this week-end as the European Volcanological Association (L.A.V.E.) was celebrating its 25th anniversary. This event was a total success.

I’m now back home and I’ve just seen that an eruption took place in Eritrea while I was away. It took place on a volcano that was very difficult to locate in that remote area of the globe. Finally, it seems the eruption occurred on the Nabro volcano which lies near the coast of the Red Sea in northern Eritrea amidst a chain of basaltic volcanoes that stretches along the East African Rift. There has been no historical eruption at Nabro.

It seems the ash cloud generated by the eruption is quite voluminous as the U.S. press indicated that Hillary Clinton had to curtail a visit to Ethiopia because the ash plume was moving towards Addis Ababa.  

AG 2011.jpg
Un groupe de participants à l’Assemblée Générale de L.A.V.E. devant le Puy Griou.
(Photo: C. Grandpey)

Yellowstone (Etats Unis)

Certains articles de presse et autres émissions télévisées nous rappellent régulièrement que Yellowstone est un « super volcan » dont l’éruption pourrait fortement perturber le climat et l’économie d’une bonne partie de notre planète.

Le dernier bulletin mensuel de l’Observatoire Volcanologique de Yellowstone montre toutefois qu’une telle situation cataclysmale ne devrait pas se produire prochainement. Au cours du mois de mai 2011, on a enregistré 105 séismes dans la région du Parc, avec une magnitude maximale de M 3,2. Un petit essaim incluant 27 secousses de M 0,9 à 1,6 a par ailleurs été détecté entre le 2 et le 4 de ce même mois. Le rapport conclut en indiquant que l’activité sismique se maintient à son niveau normal.

De plus, le YVO rappelle que la phase de gonflement de la caldeira qui avait débuté 2004 a pris fin il y a plus d’un an et que le dégonflement se poursuit avec quelques variations dues aux phénomènes hydrothermaux du parc.

La saison touristique estivale devrait donc se dérouler dans de bonnes conditions !

Yell blog.jpg
« Chromatic Pool » dans le Parc de Yellowstone (Photo: C. Grandpey)