Un puissant séisme à court terme dans les Caraïbes ? // Powerful earthquake soon in the Caribbean ?

drapeau-francaisLe Centre de Recherche Sismique (SRC) de l’Université des Indes Occidentales (UWI), basé à Trinidad, a demandé aux pays des Caraïbes de se préparer à l’éventualité d’un séisme majeur
Le SRC a enregistré 8 séismes de magnitude 4 ou supérieure depuis le 9 juin 2016. Le plus fort a atteint M 4,8 au nord-ouest d’Antigua le 8 août 2016.
L’année dernière, le SRC a déclaré que le séisme de janvier 2010  à Haïti (avec plus de 230 00 morts) aurait dû faire prendre conscience de la nécessité d’un changement fondamental dans les structures régionales pour faire face aux risques sismiques. Les recherches ont montré que la région peut être secouée par un séisme de magnitude 6.0 ou plus tous les 3 à 5 ans, et elle est « en retard » pour un séisme de M 8.0.
En conséquence, le SRC prévient qu’il est grand temps que la région se prépare rapidement à faire face à de tels événements. Il faudrait légiférer et faire respecter les normes de construction parasismiques en utilisant des cartes à risques mises à jour à partir des dernières données scientifiques disponibles.
Bien que les séismes à Porto Rico et dans la République Dominicaine soient relativement fréquents, il faut noter que 141 événements avec des magnitudes entre M 2,5 et 4,6 ont été enregistrés par l’USGS au cours des 30 derniers jours ; ils viennent s’ajouter aux 8 événements de M 4 ou plus enregistrés par le SRC depuis le 9 juin 2016.
La Fosse de Porto Rico va de pair avec la plus forte anomalie de gravité enregistrée sur Terre, signe de la présence d’une force active vers les profondeurs. C’est la partie la plus profonde de l’Océan Atlantique, avec plus de 8400 mètres.

Dans l’Océan Pacifique, les fosses se trouvent dans les zones de subduction. Par contre, la fosse de Porto Rico se situe à la frontière entre deux plaques tectoniques qui glissent l’une contre l’autre, avec seulement une petite composante de subduction. Porto Rico, les îles Vierges, et l’est de Hispaniola sont situés sur une zone limite de plaques actives, entre la plaque nord-américaine et le coin nord-est de la plaque des Caraïbes. La plaque des Caraïbes est à peu près rectangulaire, et elle glisse vers l’est à raison d’environ 2 cm / an par rapport à la plaque nord-américaine. La région connaît une forte sismicité et de puissants séismes qui peuvent générer des tsunamis dévastateurs.
Forte sismicité et tsunamis sont confirmés par les exemples du passé : un séisme de M 7,5 avec son épicentre au nord-ouest de Porto Rico en 1943 ; des séismes de M 8,1 et M 6,9 au nord de Hispaniola en 1946 et 1953. Immédiatement après le séisme de 1946, un tsunami a frappé le nord-est de Hispaniola et est entré à l’intérieur des terres sur plusieurs kilomètres. D’après certains rapports, près de 1800 personnes se sont noyées. Un séisme de M 7,5 en 1918 a généré un tsunami qui a tué au moins 91 personnes dans le nord-ouest de Porto Rico. En raison de sa forte densité de population et du développement rapide des zones urbaines près de la côte, Porto Rico court un risque important an cas de séisme et les tsunami.
Lez contexte tectonique de la Fosse de Porto Rico est parfois comparé à celui de la zone de subduction de Sumatra, site du séisme qui a provoqué le tsunami dévastateur dans l’Océan Indien en décembre 2004. Cette similitude a provoqué un grand intérêt quant à l’évaluation des risques de tsunamis auxquels seraient exposés la côte est des États-Unis côte et le nord-est des Caraïbes dans l’éventualité d’un séisme qui se déclencherait le long de la zone de subduction de la Fosse de Porto Rico.
Source: The Jamaica Observer.

——————————————

drapeau-anglaisThe Trinidad-based Seismic Research Centre (SRC) of the University of the West Indies (UWI) has warned the Caribbean countries to be prepared for a major quake

The Centre has recorded a total of 8 M4+ earthquakes since June 9, 2016, the strongest of which was an M 4.8 earthquake that occurred northwest of Antigua on August 8th, 2016.

Last year, SRC said the January 2010 Haitian earthquake (with more than 230,000 deaths) should have been the wake-up call for a fundamental shift in regional mechanisms for coping with seismic hazards. Research suggests the region is capable of generating an earthquake of magnitude 6.0 or larger every 3 to 5 years, and is overdue for an M 8.0 earthquake.

As a consequence, SRC warns that it is imperative for the region to move expeditiously towards building resilience to such events. It should develop, legislate and enforce Building Codes using up-to-date seismic hazard maps based on the latest available science.

Although earthquakes around Puerto Rico and the Dominican Republic are fairly common, 141 M2.5 – 4.6 earthquakes recorded by the USGS over the past 30 days should be added to the 8 M4+ earthquakes recorded by the SRC since June 9th, 2016.

The Puerto Rico Trench is associated with the most negative gravity anomaly on Earth which indicates the presence of an active downward force. It is the deepest part of the Atlantic Ocean, with water depths exceeding 8.4 km.

Trenches in the Pacific are located in places where one tectonic plate subducts under another one. The Puerto Rico Trench, in contrast, is located at a boundary between two plates that slide past each other with only a small component of subduction. Puerto Rico, the Virgin Islands, and eastern Hispaniola are located on an active plate boundary zone between the North American plate and the northeast corner of the Caribbean plate. The Caribbean plate is roughly rectangular, and it slides eastward at about 2 cm/year relative to the North American plate. The region has high seismicity and large earthquakes that can generate devastating tsunamis.

Past examples include an M 7.5 earthquake centered northwest of Puerto Rico in 1943, and M 8.1 and 6.9 earthquakes north of Hispaniola in 1946 and 1953. Immediately after the 1946 earthquake, a tsunami struck northeastern Hispaniola and moved inland for several kilometres. Some reports indicate that nearly 1,800 people drowned. A 1918 M 7.5 earthquake resulted in a tsunami that killed at least 91 people in northwestern Puerto Rico. Because of its high population density and extensive development near the coast, Puerto Rico has a significant risk for earthquakes and tsunamis.

The tectonic setting of the Puerto Rico Trench is sometimes compared to that of the Sumatra subduction zone, the site of the earthquake that triggered the devastating Indian Ocean tsunami of December 2004. This similarity has caused great interest in the assessment of potential tsunami hazard to the United States east coast and the northeastern Caribbean from a large subduction-zone earthquake along the Puerto Rico Trench.

Source : The Jamaica Observer.

Porto Rico

Contexte tectonique de Porto Rico (Source : USGS)

Failles et volcans des Caraïbes // Faults and volcanoes of the Caribbean

drapeau francaisC’est bien connu : nous sommes capables d’envoyer des engins vers la Lune, Mars ou Jupiter mais nous connaissons mal le fond de nos propres océans ! C’est pour tenter de combler en partie cette lacune qu’une expédition d’une trentaine de scientifiques est en train d’explorer les principales failles ainsi que les volcans sous-marins situés dans les secteurs nord et est des Caraïbes. La mission d’un coût de 3 millions de dollars a été financée par différents organismes comme la National Oceanic and Atmospheric Administration, le National Geographic ou l’Université de Rhode Island. Elle a débuté à Porto Rico et se terminera à la Grenade.

Des engins télécommandés vont explorer différentes failles – dont la Septentrionale – le long des côtes de Porto Rico, des îles de la Dominique et de Montserrat. Ces failles, comme la fosse de Porto Rico, sont susceptibles d’être la source de puissants séismes comme celui d’octobre 1918, d’une magnitude de 7,2, qui a tué 116 personnes et déclenché un tsunami. Les chercheurs espèrent pouvoir explorer le glissement de terrain sous-marin qui a généré des vagues de 6 mètres de hauteur.

Les informations récoltées devraient permettre aux scientifiques de mieux comprendre le fonctionnement de ces failles et donc de mieux anticiper les catastrophes qu’elles provoquent.

Cette expédition sera aussi l’occasion d’observer et d’analyser le plancher océanique et les organismes qui vivent dans le Canal de la Mona – entre Porto Rico et la République Dominicaine – secteur où les eaux de l’Océan Atlantique deviennent plus chaudes et plus chargées en sel.

Les volcans ne seront pas oubliés. L’expédition permettra de vérifier si les volcans sous-marins, encore inexplorés, de la région sont actifs. Les scientifiques envisagent aussi de cartographier Kick’em Jenny, volcan sous-marin au nord de la Grenade et qui n’a pas été visité depuis une dizaine d’années.

Source : Fox News & ABC News.

 

drapeau anglaisIt is a well known fact: we are able to send equipment to the Moon, Mars or Jupiter but we know very little about the depths of our own oceans! In an attempt to fill this gap, a team of thirty scientists is exploring the main faults and submarine volcanoes located in the northern and eastern Caribbeans. The 3-million-dollar mission was funded by different agencies such as the National Oceanic and Atmospheric Administration, National Geographic or the University of Rhode Island. It began in Puerto Rico and will end in Grenada.
Remotely operated vehicles will explore various faults – including the Septentrional – along the coast of Puerto Rico, the islands of Dominica and Montserrat. These faults, such as the Puerto Rico Trench, may be the source of powerful earthquakes, like in October 1918 when a M 7.2 event killed 116 people and triggered a tsunami. The researchers hope to explore the underwater landslide that generated 6-metre-high waves.
The information collected should enable scientists to better understand how these faults are moving and thus better anticipate the disasters they may cause.
This expedition is also an opportunity to observe and analyze the seabed and organisms that live in the Mona Rift – between Puerto Rico and the Dominican Republic – an area where the waters of the Atlantic Ocean become warmer and saltier.
Volcanoes will not be forgotten. The mission will check if the unexplored underwater volcanoes are active in the region. Scientists also plan to map Kick’em Jenny, a submarine volcano north of Grenada and that has not been visited for a decade.

Source: Fox News & ABC News.