Les verrues islandaises // Icelandic warts

Voici une autre plaie du tourisme de masse en Islande: les cairns. Les rangers viennent de passer leur temps à éliminer ces «verrues», mot utilisé par les Islandais pour décrire ces tas de pierres édifiés par les touristes. L’agence islandaise pour l’environnement a publié une note sur Facebook, demandant aux gens de ne pas construire de tels cairns.
Jusqu’à présent, les cairns servaient de points de repères pour se déplacer dans le paysage islandais, mais les nouvelles «verrues» ne servent à rien. Ces cairns indésirables ont été baptisés verrues. En effet, le mot islandais pour ‘cairn’ est ‘varða’, qui ressemble un peu au mot ‘varta’, qui signifie verrue dans la langue nordique.
Les touristes empilent les pierres pour former des cairns dans les réserves naturelles, où ils sont rapidement démantelés par les rangers, car il est illégal de déplacer des objets dans la nature. Le problème, c’est que les pierres enlevées pour édifier les cairns laissent souvent des marques disgracieuses dans une zone de végétation. De plus, l’enlèvement de roches dans un paysage où le sol est fragile favorise la dénudation, l’érosion et l’hydrolyse du sol. Enlever des pierres pour construire des cairns est aussi néfaste que conduire hors piste avec un véhicule, et c’est formellement interdit en Islande.

Source : Iceland Review.

———————————————-

Here is one more plague of mass tourism in Iceland: cairns. Park rangers have been busy lately removing these « warts », a word used by Icelanders to describe the cairns tourists make for fun. The Environment Agency of Iceland has posted a statement on Facebook, asking people not to make such cairns.

Cairns used to be stacked to serve as guideposts, but the “warts” serve no such purpose. The unwanted cairns are called warts. Indeed, the Icelandic word for cairn is varða, which is a bit similar to the word varta, meaning wart.

Rocks are stacked to form cairns in nature reserves, where they are quickly taken down by park rangers, since moving relics in nature is illegal. Rocks removed can also leave ugly marks in a vegetated area. Moreover, removing rocks in a landscape where the soil is delicate creates the basis and beginning for soil denudation, soil erosion and hydrolysis. Removing rocks to build cairns is like the tracks left by off-road driving which is strictly prohibited in Iceland.

Source: Iceland Review.

Ce cairn n’a pas été édifié par les touristes. Il se trouve dans un désert du centre de l’Islande, dans une zone habitée par les elfes. Le conducteur de mon bus s’est arrêté pour apporter sa pierre à l’édifice…et conduire en toute sécurité…

 

Brèves d’Islande // Latest news from Iceland

drapeau francaisPendant que la France souffre de la chaleur, l’Islande souffre de la pluie et du froid, avec des chutes de neige observées le week-end dernier sur les hautes terres de l’intérieur du pays. A noter que certaines routes d’altitude sont toujours interdites à la circulation suite aux très abondantes chutes de neige de l’hiver dernier.

C’est sûrement parce qu’ils ont peur d’avoir froid aux fesses que certains touristes peu scrupuleux n’hésitent pas à faire leurs besoins sur les tombes du cimetière de Sandfell, dans le parc du Vatnakökull, alors qu’ils pourraient utiliser les toilettes des campings de Skaftafell et Svínafell. Des panneaux très explicites ont été installés afin de rappeler les principes les plus élémentaires de propreté.  Il y a vraiment des porcs partout !

S’agissant des bonnes moeurs, il est aussi rappelé aux touristes qu’il est interdit d’avoir des relatons sexuelles dans les eaux du Blue Lagoon. La pratique était, semble-t-il, assez répandue dans l’ancien Lagon Bleu mais serait en voie de disparition depuis que la nouvelle structure a été mise en place.

Une nouvelle mode se développe actuellement chez les touristes : l’édification de cairns un peu partout dans les parcs nationaux. Les Islandais n’apprécient guère. Dans ce pays, leur présence est souvent liée aux elfes et leur édification à l’aide de pierres prélevées ici et là présente un danger pour une Nature extrêmement fragile en Islande. Là aussi, des panneaux dissuasifs ont été installés par les autorités.

Source : Iceland Review.

 —————————————————–

drapeau anglaisWhile France is suffering from a heatwave, Iceland suffers from rain and cold, with snow seen last weekend in the highlands of the interior. Tourists should know that some high roads are still closed to traffic following the very heavy snow during last winter.

It is probably because they are afraid of getting cold buttocks that some unscrupulous tourists do not hesitate to defecate on the graves of the Sandfell cemetery in Vatnakökull Park instead of using the toilets in the campsites of Skaftafell and Svínafell. Very explicit signs have been set up to remind the most elementary principles of cleanliness. There are pigs everywhere!

As for morality, it is also reminded tourists that it is forbidden to have sex in the waters of the Blue Lagoon. The practice was, apparently, quite common in the old Blue Lagoon but seems to have been far less frequent since the new structure was opened.

A new trend is developing among tourists: the building of cairns around national parks. Icelanders do not appreciate. In this country, their presence is often associated with the elves and their construction using stones taken from here and there is a danger to an extremely fragile nature in Iceland. Again, dissuasive panels have been installed by the authorities.

Source: Iceland Review.

Cairns 02

cairns 01

Nouveaux panneaux islandais.  (Source:  Iceland Review)