Islande : la lave n’a pas (encore) coupé la route côtière // Iceland : lava has not (yet) crossed the coastal road

7 heures : Comme je l’écrivais dans ma dernière note consacrée à l’éruption islandaise, l’information selon laquelle la route côtière aurait été coupée par la lave demandait confirmation. Pour le moment, il n’en est rien, comme on pouvait le voir hier soir les images de la webcam braquée vers la Meradalir.

Il semble qu’il y ait eu une confusion entre les mots « route » et « sentier » car la lave a effectivement recouvert le sentier A. L’éruption reste intense, avec des multiples coulées de surface, en sachant que la lave s’écoule aussi en tunnels.

°°°°°°°°°°

14 heures : Les médias islandais confirment ce que j’ai écrit ce matin. Suite à une hausse du débit éruptif, la lave émise par l’éruption a recouvert le sentier principal (Sentier A) vers 09h00 le 13 juin 2021 et a atteint la vallée de Nátthagi. Suite à cet événement, les autorités ont immédiatement fermé l’accès au volcan et effectué des recherches en hélicoptère pour s’assurer qu’aucune personne n’avait été bloquée. Heureusement, il n’est fait état d’aucun problème. En fonction du débit éruptif, la lave peut maintenant s’écouler de la Meradalir vers la Nátthagi et recouvrir le sentier en d’autres endroits. En conséquence, des travaux sont en cours pour élargir et améliorer le sentier B, comme cela avait été fait pour le sentier A. Si la lave décide de couler dans la vallée de Nátthaga, elle pourrait aussi recouvrir les deux sentiers à l’endroit où ils se séparent. Un troisième sentier serait alors nécessaire pour permettre un accès à l’éruption.

Pour résumer, le site SafeTravel.is explique que pour le moment, le sentier A est fermé. Le sentier B est ouvert mais il est plus long et plus difficile à parcourir que le sentier A. De bonnes chaussures et des bâtons de marche sont indispensables. La plupart du temps, il faut entre 3 à 4 heures pour parcourir le sentier (aller-retour) depuis le point de départ au niveau de la route.

°°°°°°°°°°

18 heures : A noter que ces dernières heures l’éruption semble avoir perdu de sa vigueur et le tremor réagit dans ce sens. On observe un abondant dégazage au niveau du cratère actif. Toute prévision serait hasardeuse. Il se peut que l’on se dirige vers la fin d l’éruption, mais il se peut aussi que l’éruption soit en train de reprendre son souffle et reparte de plus belle ensuite.

°°°°°°°°°°

20 heures : Les images fournies par l’une des webcams apportent des explications à l’évolution de l’éruption qui ne semble pas avoir perdu de sa vigueur si l’on en juge par les vagues qui secouent le lac de lave dans le cratère où le dégazage est impressionnant.. Il y a probablement eu des modifications dans le ou les conduits d’alimentation de l’éruption, avec un apport de lave plus large. En plus du lac, cette lave continue à s’écouler vers l’aval, majpritairement en tunnels. Une partie circule néanmoins en surface et certaines coulées avancent dans la vallée de Natthagha.

———————————-

7:00 am : As I put it in my last post about the Icelandic eruption, the information that the coastal road had been cut by lava needed confirmation. For the moment, has not, as could be seen last night on the images of the webcam aimed at Meradalir. There seems to have been some confusion between the words « road » and « trail » because lava did cover footpath A. The eruption remains intense, with multiple surface flows, and more lava flowing in tunnels.

°°°°°°°°°°

2:00 pm : The Icelandic news media are now confirming what I wrote this morning. Lava from the eruption ran over the main hiking trail (Trail A) at around 09.00 on June 13th, 2021 and travelled down into Nátthagi. The lava flowed over the path from the bottom of Geldingadalir after an increase in the flow rate.

Authorities responded to the breach of the path by closing access to the volcano and launching a helicopter search for anybody who might have become stranded. Fortunarely,nobody was found. .

Depending on the flow rate, lava may now flow from Meradalir into Nátthagi and run over the path in other locations. As a consequence, work is underway to expand and improve hiking trail B to the same standard as trail A was. If lava flows down Nátthaga, however, it could cover both paths at the point at which they separate. Then a third new path would be required to ensure access to the eruption.

To sum it up, the website SafeTravel.is explains that for the time being, Trail A is closed. Trail B is open but it is longer and more difficult to walk than Trail A. Good shoes and hiking poles are essential. Most people need 3-4 hours to walk the trail (return trip) from the starting point by the road.

°°°°°°°°°°

18:00 : It should be noted that in the past hours there has been a decline in the eruption, confirmed by the eruptive tremor. There is a lot of degassing at the active vent. No prediction is possible. The eruption may be coming to an end, but this can only be a pause, and it may start again with a new vigour later on.

°°°°°°°°°°

20:00 : The images provided by one of the webcams allow to better understand the evolution of the eruption which does not seem to have much declined, judging from the huge wave in the lava lake. where degassing is quite impressive. Changes probably occurred in the supply conduits of the eruption, with a wider lava supply. Beside the lake, lava keeps travelling downslope, mostly in tunnels, although surface flows can be seen in the Natthagha valley.

 

Une réflexion au sujet de « Islande : la lave n’a pas (encore) coupé la route côtière // Iceland : lava has not (yet) crossed the coastal road »

  1. Bonsoir Claude,

    J’aurais aimé savoir justement comment évaluait le tremor à l’époque du lac de lave du Kilauea ?
    Est-ce que globalement (il devait y avoir des variations bien entendu) il se maintenait à un certain niveau d’intensité ou est-ce qu’il était faible à cause de la « soupape » qu’était peut-être ce lac ?

    Sur cette éruption il me semble que le tremor était peu vigoureux jusqu’à ce que la lave commence à sortir en un seul point avec l’intermittence des geysers de lave. Lors de la phase 2 lorsque de nouvelles failles apparaissaient il me semble que le tremor chutait.

    En parlant de failles, peut-on qualifier cette éruption de fissurale selon vous? Ce n’est pas tellement compatible qu’une éruption soit fissurale si on a un volcan bouclier en formation non ?

    D’une manière générale je trouve incroyable l’enchaînement rapide de toutes ces différentes phases, on se demande quelle est la part de hasard et quelle est la part de logique.

    Cela pourrait se terminer dites-vous ? Tout est possible, ce sera dommage car on a un phénomène inédit à observer.

    Bonne soirée avec un grand merci pour la qualité du suivi de cette éruption et plus généralement pour la qualité de ce blog,

    Cordialement,
    Benoît

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.